" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 12 mars 2015

12, île aux Bois et petit bras du Sénégal: près de 700 pélicans !

2015 03 12 12h25, pompe de pélicans blancs et de spatules blanches d'Europe à la verticale du fleuve Sénégal / © Photo par Frédéric Bacuez


* Berge sénégalaise du fleuve, en face de l'île aux Bois (pointe nord) -

MIDI-
9h30-16h.
A pied. Avec Moïse Guiré.
Temps: harmattan prédominant, ciel blanc jaunâtre. De 12h à 15h, chaleur sèche, accablante... Levée du 'camp' dès l'apparition d'un bout de ciel bleu orchestré par des alizés brièvement victorieux, après 15h, à la marée haute.

Au zénith du jour, vu peu ou prou l'intégralité des effectifs de pélicans blancs (pelecanus onocrotalus) stationnant autour de Saint-Louis-du-Sénégal - soit environ 700 oiseaux disséminés entre les lagunes de Ndar, du Gandiolais, l'embouchure et les rives du fleuve Sénégal jusqu'au lagon de Diawas, en Mauritanie. Tous ces pélicans, le plus souvent en troupes d'importance - jusqu'à 150 individus d'un coup- sont des immatures et des sujets non reproducteurs qui attendent leur maturité sexuelle, ici dans le bas-delta, avant de rejoindre leurs quartiers d'adultes, en octobre-novembre, au Djoudj sénégalais (un site de reproduction annuel), au Diawling (tentatives de reproduction) et dans l'Aftout es saheli mauritaniens (sites de reproduction aléatoires et irréguliers). En ce début mars, les 'anciens', natifs des cinq aux sept dernières nididifications (novembre-février) accueillent leurs petits frères et sœurs de l'année sortis du nichoir et de son bolong du Djoudj, à 60 kilomètres au nord, dès la fin février pour les plus précoces d'entre eux (Voir photos ci-dessous et ICI sur Ornithondar). Ce midi, à la faveur des ascendants thermiques, un déplacement massif de la population bas-deltaïque semble rejoindre les berges du fleuve, entre la pointe Thiolet (berge sénégalaise) ou le village contrebandier de Thiong (rive mauritanienne), l'île aux Bois et le petit bras du fleuve, puis la lagune de Diawas (Mauritanie). Avec cette partie du fleuve, riche en poissons - notamment des mulets à grosse tête (mugil cephalus) que l'on voit bondir un peu partout à marée haute-, ces sites sont plus accueillants que le Gandiolais salinisé et la sebkha de Khor réduite à un cloaque de déchets plastiques.

Ci-dessous: 2015 03 12, dans les brumes d'harmattan...
Les pélicans blancs (pelecanus onocrotalus) immatures et/ou non reproducteurs accueillent les premiers natifs de l'année,
arrivés du Djoudj sur les berges du fleuve Sénégal entre Thiong et Diawas / © Photos par Frédéric Bacuez

- Cliquer sur les photos pour agrandir -



 
2015 03 12 10h15, pélicans blancs de l'année et immatures à l'entrée du petit bras du fleuve Sénégal (coté mauritanien)
/ © Photo par Frédéric Bacuez

OISEAUX / 40 espèces cochées
AUTRES / 5 espèces

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), ~50 ind. à 90% jeunes de l'AC et immatures de 2e et plus d'années regroupés [à l'entrée du petit bras du fleuve, coté mauritanien] (9h30) + en vol ou cerclant: 150 + ~110 ind. (11h40) + 12 ind. haut dans le ciel + 33  + 150 ind. en deux groupes avec cinq spatules blanches  + 22  + 120 ind. (12h35) + 48 ind. cerclant avec deux pygargues et une cigogne noire + 3 ind. cerclant en altitude + 2 ind. (cf. photos ci-dessus et en haut de notule)
  • Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican), 3 ind. au milieu des pélicans blancs [du petit bras du fleuve] + 1 ind. pêchant le long des berges de l'île aux Bois - ce qui agace terriblement les aigrettes...
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanuslong-tailed cormorant)
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo lucidus, white-breasted cormorant)
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufa, african darter), 3 ind. pompant et cerclant à la verticale du petit bras du fleuve (fin de matinée)
  • Aigrette des récifs (egretta gulariswestern reef egret), dont 1 ind. aux ailes en partie bicolores (vu deux fois, Voir photo ICI)
  • Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret)
  • Grande aigrette (egretta albagreat egret)
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron)
  • Tantale ibis (mycteria ibis, yellow-billed stork), 10 ind. en vol S>N par-dessus l'île aux Bois, dont 7 immatures et 2 subadultes emmenés par 1 adulte (cf. photo ci-dessous)- suivis par une colonne étirée de 150+ pélicans blancs
  • Cigogne noire (ciconia nigra, black stork), 1 ind. solitaire (cf. photo ci-dessous) en vol par-dessus l'île aux Bois, pompant et cerclant à la verticale du fleuve puis de la plaine nue, en compagnie de pélicans blanc et de deux pygargues - avant de repartir vers la Mauritanie
  • Spatule blanche (d'Europe, platalea leucorodia ssp. leucorodiaeurasian spoonbill), quelques solitaires ici et là sur l'estran, avec les ardéidés (aigrettes et hérons cendrés) + 5 ind. cerclant en altitude avec un gros vol de pélicans blancs en déplacement S>N (12h30+, cf. photo en haut de notule)
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetusosprey), 3 à 4 ind. en tout - 1 ind. immature se repose au sol dans la plaine nue, non loin du fleuve (cf. photo ci-dessous), revu ensuite sur un piquet de barbelés au débouché du grand canal d'Eiffage & Co; enfin 1 ind. dans le ciel du fleuve à 14h réveillant et attirant vers lui les 2 balbuzards ainsi qu'un milan parasite qui reposaient dans la mangrove de Diawas
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle), 2 ind. très longtemps immobiles sur leurs reposoirs de la mangrove nord de Diawas [Mauritanie]; le premier à prendre les airs le fait seulement à 12h25 !
  • Milan parasite (à bec jaune, milvus migrans parasitusyellow-billed kite), 1 ind. cercle avec un pélican blanc; 1 autre prend en chasse un milan noir
  • Milan noir (milvus migrans migrans, black kite), 2 à 4 ind. tous en mue prénuptiale - dont un est pris en chasse par un milan parasite autochtone [pointe nord de l'île aux Bois]
  • Busard des roseaux (circus aeruginosuswestern marsh harrier), 1 ind. en vol S>N [coté mauritanien]
  • Courlis corlieu (numenius phaeopus, whimbrel), encore moins que le 2015 03 7
  • Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank), très peu à l'exception d'un petit groupe d'~5 ind. à l'entrée du petit bras du fleuve à marée basse (regroupement migratoire prénuptial)
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), 1 ind. seulement
  • Goéland railleur (larus genei, slender-billed gull), quelques ind.
  • Goéland d'Audouin (larus audouinii, Audouin's Gull, NT/Near threatened-Bientôt menacé sur la Liste rouge de l'UICN), n°2 des espèces de laridés sur ce bout de fleuve (cf. photo ci-dessus)
  • Mouette à tête grise (larus cirrocephalus ssp. poiiocephalus, grey-headed Gull), peu
  • Sterne caspienne (sterna caspiacaspian tern), peu 
  • Sterne royale (thalasseus/sterna maxima ssp. albididorsalis, royal tern), toujours l'espèce n°1 chez les laridés - et de loin !
  • Sterne hansel (gelochelidon nilotica, gull-billed tern), 1 ind. en vol passant S>N - enfin, ouf !
  • Sterne caugek (sterna sandvicensis, sandwich tern), peu
  • Tourterelle masquée (oena capensisNamaqua dove), 4 ind. en vol
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens, african mourning dove)
  • Tourterelle vineuse (streptopelia decipiens, african mourning dove)
  • Alcyon pie (ceryle rudispied kingfisher), dont ~3 ind. au débouché du canal d'Eiffage & Co dans le fleuve
  • Guêpier de Perse (merops persicus, blue-cheeked bee-eater), 2 ind. criant en vol plané à la verticale du fleuve [Mauritanie>Sénégal]
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensis, crested lark), dont 1 ind. venant boire au fleuve (midi)
  • Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin), dizaines d'ind. en migration prénuptiale S>N
  • Hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow), quelques ind. ou petits groupes d'adultes (~5 ind.) en migration S>N le long de la berge fluviale
  • Bergeronnette printanière (motacilla flava, yellow wagtail), 1 + 1 + 1 + 1 ind. venant boire au fleuve (midi et plus)
  • Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia)
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senator, woodchat shrike), 1 ind. mâle passant d'arbre en arbre  [berge du fleuve] + 1 ind. sur un arbre solitaire [dans la plaine alluvionnaire nue] (14h55)
  • Moineau doré (passer luteus, Sudan golden sparrow), petits groupes de 2 à 5 ind. passant S>N le long de la berge
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisblack-headed weaver)
Entendu:
Prinia modeste (prinia subflava) /


2015 03 12 9h40, balbuzard pêcheur immature reposant à même le sol dans la plaine alluvionnaire, à proximité du fleuve Sénégal
/ © Photo par Frédéric Bacuez


2015 03 12 au-dessus du fleuve Sénégal:
cigogne noire dans les ascendants thermiques (12h35, en bas)
et tantales ibis immatures emmenés par un adulte (10h55, en haut)
/ © Photos par Frédéric Bacuez


AUTRES:
  • Crabe violoniste
  • Tympanotonos fuscatus
  • Mulet à grosse tête (mugil cephalus, flathead mullet - deem wi en langue wolof)
  • Libellule sp., 1 ind.
  • Petit monarque d'Afrique , 1 ind.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues