" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" (...) la biodiversité, très sincèrement, tout le monde s'en fiche, à part quelques-uns ! "
- Nicolas Hulot, 2018 03 21

lundi 15 janvier 2018

Quelques-unes de nos observations de 2017 dans le Bulletin de l'African Bird Club

L'African Bird Club, la référence africaine de l'ornithologie !
Pour le pluvian fluviatile (pluvianus aegyptius), un des quelques oiseaux mythiques du continent,
logo de ABC et cover du Borrow/Demey Senegal and The Gambia,
c'est tout chaud, et pour très bientôt sur Ornithondar... Wait and see...
C'était (en) 2017...

En attendant de revenir sur ce début de 2018, qui a commencé fort en la compagnie de Bram Piot, que restera-t-il de 2017 dans nos annales septentrionales ? A la suite de SenegalWildlife, un bilan de l'année ornitho' dans le périmètre d'Ornithondar...:

Lire: 
par Bram Piot in SenegalWildlife 2018 01 13

Dans son impressionnant bilan ornithologique de l'année écoulée, mon camarade dakarois de SenegalWildlife a eu la gentillesse de citer les quelques coches hors de l'ordinaire faites par son acolyte septentrional d'Ornithondar. Au milieu du flot de ses découvertes et autres belles pioches, sur terre comme en mer, Bram Piot a tout de même relevé de mes quelques broussardes bas-deltaïques, transmises à qui de droit...:

  • Deux (2) à trois (3) aigles de Bonelli (aquila bonelli): un juvénile [FB, Toddé 20 11 et 13 12] et un immature [FB, Khant-nord 25 12], qui s'ajoutent au 2e AC observé en février [FB et François Marmeys, Khant-sud, 9 02]
  • Un (1) juvénile de vautour percnoptère (neophron percnopterus) [FB, Khant-nord, Trois-Marigots, 25 12]
  • Un (1) adulte de marabout d'Afrique (leptoptilos crumenifer) [FB, marigot de Khant, Trois-Marigots, 14 04], qui s'ajoute à celui de juillet 2016 [FB et al., mare Ndaymane]
  • Environ trois cent (~300) foulques macroules (fulica atra) hors-saison, "a high count, especially at this season" [FB et al., mare de Ross-Bethio, 16 05]
  • De nouvelles preuves de nidification de l'échasse blanche (himantopus himantopus) [FB et al., PNO du Djoudj, 16 05]
  • Un (1) engoulevent à balanciers (caprimulgus climacurus), avec ses pennes [FB & FM, 9 02] - en complément d'un autre engoulevent à balanciers noté et photographié par Bram à La Somone, celui-ci sans ses filets nuptiaux [BP in SenegalWildlife, 9-10 10]


    Les données ci-dessus rapportées figurent d'ores et déjà dans le:
    Bulletin de l'African Bird Club (ABC), Recent Reports, in Bull ABC Vol 24 n° 2 (2017)



    Même si les vulturidés ne sont pas encore des raretés dans notre région nord-ouest du Sénégal, en tout cas dans le triangle Mpal-Kébémer-Lac de Guiers, toutes leurs espèces afrotropicales sont désormais en grand danger d'extinction de l'Afrique subsaharienne, au premier chef de notre Afrique de l'ouest. Je rajoute donc à la liste 2017:

    • Seize (16) vautours de Rüppell (gyps rueppellii) avec un (1) vautour charognard (necrosyrtes monachus) vers Guéoul (N2) sur un cadavre de mouton [FB, 18 06]
    • Trente-quatre (34) vautours africains (gyps africanus) et trois (3) vautours de Rüppell (gyps rueppellii) [FB, Toddé 8 04] - les trois espèces étant désormais inscrites (depuis 2015) à la peu enviable catégorie 'En danger critique de disparition' sur la tristement célèbre Liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) [Lire aussi: Vautours du Njaambur: le spectacle fait illusion, hélas il s'éteint à petit feu..., par Frédéric Bacuez in Ornithondar 2017 03 30]


    D'un point de vue strictement quantitatif, ces observations faites par Ornithondar peuvent être intstructives:

    • anhinga d'Afrique (anhinga rufa), près de 100 ind. sur reposoir à avicennia germinans [FB, Toddé 20 11]
    • ~50 aigrettes intermédiaires (egretta intermedia) en plumage nuptial et 160+ aigrettes ardoisées (egretta ardesiaca) stationnées [FB, Khant-nord, décembre]
    • ibis sacrés (threskiornis aethiopicus~60 ind. sur reposoir nocturne à avicennia germinans [FB, Toddé 20 11]
    • barge à queue noire (limosa limosa), un cumul passant de ~1 400 ind. [FB, Trois-Marigots 25 12]


    A notre liste, on rajoutera ces intéressantes observations dans la région au nord du 15e parallèle, essentiellement faites par SenegalWildlife:

    • Un (1) hibou des marais (asio flammeus) dans le Gandiolais [Bram Piot, le 25 12 - pas revu par BP & FB, ensemble, le 7 01 2018]
    • Le bécasseau rousset (calidris subruficollis) noté du lac Tanma début janvier [BP et al., 8 01] s'ajoute à une série exceptionnelle d'observations de ce limicole néarctique en début d'hiver 2016-2017 à Palmarin et Lac Retba  mais aussi à au moins un (1) sujet noté les 8 & 21 12 2016 par Ornithondar du 'canal de décharge' dans la plaine alluviale du fleuve Sénégal 
    • Deux  marouettes de Baillon (zapornia pusilla), une (1) au seuil du PNO du Djoudj, campement Njagabaar [7 02, obs. FL per JR] et une (1) à la Station d'épuration de Saint-Louis [BP, le 25 12 - pas revue par BP & FB, ensemble, le 7 01 2018]
    • L'observation de petits moineaux (petronia dentata) dans la bande littorale de Lompoul étend vers l'ouest la distribution de l'espèce [BP, 4 01]
    • L'observation incidente d'un (1) adulte de phaéton à bec rouge (phaeton aetherus ssp. mesonauta) sur l'Île aux oiseaux (du parc national de la Langue de Barbarie, PNLB) est attribuée à Pamela Graber et al. [7 04 et suivants, in eBird et SenegalWildlife et rapportée par Ornithondar]
    • Cinquante deux (52) hérons mélanocéphales (ardea melanocephala) sont observés volant du Djoudj vers Saint-Louis  [obs. John Rose, 24 01]



    Notre voisin était dans le Diawling

    Nous n'oublions pas que le fleuve Sénégal est partagé par deux états, à l'ouest du Mali: le Sénégal, et la Mauritanie. Que ce dernier a son pendant de notre parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD), celui du Diawling (PND)*. Notre camarade ornitho' Robert Tovey résident à Nouakchott a eu l'heureuse possibilité de se rendre dans le Diawling et alentours, à l'occasion des fêtes de fin d'année, en compagnie de l'inséparable Mohamed Vall de ses pérégrinations mauritaniennes. On lira, sur son passionnant blog, Birding for a lark, le récit de leur expédition sous la forme de trois rapports riches de coches et de photos:

    Day two around Diawling [31 12 - 1 01]
    - par Robert Tovey, in Birding for a lark, 2018 01 7, 8, 11

    Nous ajouterions donc deux coches de Robert et Mohamed aux données bas-deltaïques d'exception de l'année 2017 basculant sur 2018 - et sans doute reprises par ABC dans une prochaine de ses publications:

    • Huit (8) tadornes de Belon (tadorna tadorna) [PND, 31 12] qui s'ajoutent aux deux (2) hivernants particulièrement méridionaux de Bram Piot, sujets photographiés sur le lagon de Yène-Todé (région dakaroise) les 9-17 12 (et d'ailleurs signalés par Robert Tovey en addition de ses observations mauritaniennes) 
    • Trois (3) becs-en-ciseaux d'Afrique (rhynchops flavirostris) [PND, 1 01 2018]


    Et nos voisins du voisin ont coché l'aigle de Wahlberg - une première pour le Paléarctique atlantique

    Encore plus au nord, nos camarades du Maroc témoignent depuis quelques années d'un vif enthousiasme ornithologique pour leur Sahara atlantique, dans le sillage de Patrick Bergier... On ne compte plus les rapports, livres, études, découvertes, photographies, coches et records concernant ce vaste territoire aussi vivant qu'il paraît... désert. On ne compte plus, également, les données d'espèces dites afrotropicales alimentant régulièrement la jolie chronique ornithologique de la partie méridionale de ce Sahara: moineaux dorés, moinelettes, prinias, corbeau pie, etc. Ultime surprise, c'est lors de la publication d'un article sur l'aigle ravisseur au Maroc que notre camarade Mohamed Amezian a eu la surprise de voir la photographie illustrative de son article, d'un rapace photographié sur la frontière maroco-mauritanienne et prise jusque là pour celle d'un aigle ravisseur (aquila rapax) contestée et in fine certifiée comme étant... celle d'un aigle de Wahlberg (hieraaetus wahlbergi)* ! Cette découverte un peu hasardeuse il faut l'admettre, et à quelques mètres de la frontière officielle mais tout de même coté mauritanien, d'un très africain aigle de Wahlberg en ferait seulement la seconde donnée dans le Paléarctique. Belle coche, d'autant plus que le petit aigle est nettement moins vu en Afrique de l'ouest qu'en Afrique orientale... J'ai à mon répertoire une seule obs. de notre région, fugacement visuelle, trop loin, trop aléatoire pour mériter notule. Des dernières données locales incontestables, une belle obs. méridionale (avec photo) par Simon Cavaillès dans la partie continentale du Sine Saloum, en novembre 2016.

    Second record of Wahlberg’s Eagle for the Western Palearctic, par Mohamed Amezian in Maghreb Ornitho 2018 01 12
    Suite à Status of Tawny Eagle in Morocco and vagrancy from sub-Saharan Africa, par Mohamed Amezian in Maghreb Ornitho 2018 01 6
    Voir aussi: First record of Cinereous Vulture (Aegypius monachus) for Mauritania, par Mohamed Amezian in Maghreb Ornitho 2018 01 14


    Petits futés

    En 2017, nous avons fait ce que l'on pouvait, dans la promotion touristique (si si !) et contre d'inénarrables imbécillités, pour aider notre jeune amie Rozenn Le Roux dans la rédaction du Petit Futé 2018 (qui n'est pas un méchant blog, je le précise, il faut rassurer Ndar !): parcs nationaux et réserves du nord, situation de la biodiversité; et forcing pour faire apparaître quelques sites, noms, expériences, découvertes - presque vainement; la faute au manque de place... Désolé, Simon, pour tes crécerellettes et nauclers de Kousmar... In fine, j'avoue qu'on n'est jamais mieux servis que par soi-même et les siens, et ce sont nos deux blogs, celui de Bram et celui de Fred, qui figurent en toute fin de bouquin, dans la rubrique 'Sites Internet'... En francophonie, que de mal, pour faire accepter au même titre que les convenances culinaires et folkloriques, que la plage X et la pierre Y, et surtout le restau' machin et le lodge bidule, que ce genre de pays vaut/valait aussi (surtout ?) par d'autres attraits, ses oiseaux, sa flore, ses quelques coins de belle nature en sursis... Hélas, nous ne sommes pas chez les Britanniques, et en général chez les Anglo-Saxons où ces choses ont pris depuis longtemps la place que l'écologie et surtout la biodiversité devaient prendre. Dans les guides touristiques comme dans The Guardian ! Le plus sérieusement du monde. Et pas abandonnées aux zozos, parce que cela ne serait pas 'sérieux', ou qu'il faudrait les 'vulgariser' comme on vulgarise nos écoles: que les meilleurs s'abaissent au rang des cancres ! Petite victoire personnelle, j'ai réussi à faire dégager cette inconvenante photo d'une girafe, en couverture de l'édition précédente - il n'y a plus de girafe 'sauvage' au Sénégal depuis fort longtemps ! En lieu et place, un magnifique fromager de Casamance. Plaise aux dieux de la Vie que les margoulins du crû ne l'aient pas déjà fait tronçonner par leurs serfs, pour l'expédier chez les bourgeois émergés... de Chine (ou de Dakar) !

    En rappel, ma liste des indispensables et quelques introuvables pour une bibliothèque amoureuse du pays, à tout le moins de ses richesses naturalistes:
    Inséparables... Voir et écouter... Notre sélection de livres incontournables - voire plus si affinités... [Oiseaux, mammifères, serpents, plantes etc.]
    Et 'nos': Res(s)ources par SenegalWildlife

    Et que 2018 vous apporte tout le bonheur ornithologique souhaité - ici et ailleurs, l'oiseau n'a pas de frontières ! 
    Belles observations à toutes et à tous. Frédéric, pour Ornithondar.

    Ci-dessous:
    pour l'ornithologue promeneur d'une rive à l'autre du fleuve Sénégal, les deux bouquins indispensables (Gambie-Sénégal / Mauritanie); 
    pour le choix de la chambre et du tiepboudiene, et leurs tarifs, libre à vous d'être Futé, ou pas !  

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Nombre total de pages vues