" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

samedi 5 janvier 2013

5, ripisylve: les chacals se sont offert des ardéidés !

2013 01 5 en lisière de la ripisylve marécageuse, un héron cendré (ici) et deux aigrettes ont fini sous les crocs des rusés chacals...
/ Photo par Frédéric Bacuez

* Plaine alluviale. Ripisylve à gonakiers -

Nota 1: en une dizaine de jours, avec les incursions répétées de l'harmattan qui balaye le Sahel d'est en ouest depuis les confins tchadiens, le taux d'humidité de l'air 'deltaïque' est tombé de 60 à 24% ! Cette fois, les eaux de la crue limoneuse se sont toutes évaporées, dans la plaine du fleuve. Seuls les bolongs qui dépendent des marées et les roselières alimentées par les canaux d'irrigation ou les collecteurs des casiers rizicoles resteront humides jusqu'à la prochaine mousson.

La curée finit sous les gonakiers de la ripisylve !

Dans la ripisylve à gonakiers (acacia nilotica) ravagée par les charbonniers, au pied de la digue censée protéger les rizières de la crue du fleuve, les marais abrités du soleil et du vent desséchant perdurent, néanmoins, attirant des dizaines d'ardéidés et de limicoles. Hystériques, ceux-ci devinent peut-être l'échéance inéluctable: l'assèchement dans quelques jours de leur garde-manger facile où s'asphyxient des centaines et des centaines de petits poissons piégés, entre la plaine à sec et la digue de terre infranchissable. Groupés dans le lit du long et intermittent marais sous les arbres, il y a là essentiellement des spatules européennes (platalea leucorodia) et des aigrettes, grandes (egretta alba), intermédiaires (egretta intermedia), garzettes (egretta garzetta) et dimorphes (egretta gularis), quelques hérons cendrés (ardea cinerea); mais aussi près d'une dizaine des erratiques aigrettes ardoisées (egretta ardesiaca), et deux à trois jeunes bihoreaux gris (nycticorax nycticorax), parfois survolés par  des tantales ibis (mycteria ibis) ou une cigogne noire (ciconia nigra), plus prudents et autrement moins grégaires. Car la foule grogne, se donne des coups de bec, et s'envole d'un seul à la moindre bousculade, à la moindre fausse alerte - les vaches en vadrouille..., pour se reposer un peu plus loin, ou sur les branches des gonakiers, en attendant le retour d'un calme toujours précaire. Sur la vase encore fraîche, les chevaliers sylvains (tringa glareola, plus à découvert) et culblanc (tringa ochropus, plus en sous-bois), les chevaliers gambettes (tringa totanus) et les guignettes (actitis hypoleucos) qui réapparaissent, les bécasseaux minutes (calidris minuta), les grands gravelots (charadrius hiaticula), et les bergeronnettes ibériques (motacilla iberiae) s'en donnent à bec-joie.

Ci-dessous à g.: l'envol des spatules blanches et des aigrettes au seuil de la ripisylve à gonakiers
Ci-après: une kyrielle de mares dans la forêt-galerie: toutes étaient bondées... juste avant la photo !
/ 2013 01 5, photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour les agrandir -





Les chacals profitent à leur tour de la curée...

Nota 2: la concentration de ces dizaines d'ardéidés dans un corridor marécageux encaissé, sans visibilité, rend les échassiers vulnérables. En lisière immédiate des arbres riverains - et parfois autour, les herbes jaunissantes sont denses: il y en a à foison, cette année, tellement que les faucheurs et les bovins n'ont pas suffi à les faire disparaître en ce début janvier. Au fil de la saison sèche, des sentes étroites sillonnent les étendues qui balancent et craquent, dès lors, sous les rafales de l'harmattan, des passages de vaches mais aussi de mangoustes d'Egypte (herpestes ichneumon) et de chacals dorés (canis doreus): je remarque ici et là leurs laisses, des empreintes... A quelques mètres de la mare la plus longue, plus ouverte en son bout, donc la plus fréquentée, derrière les jeunes gonakiers où s'accrochent les nids des tisserins à tête noire (ploceus melanocephalus) je découvre d'abord les plumes et quelques bouts de chair odorante d'un héron cendré (ardea cinerea) qu'on a traîné là, à l'écart, au milieu des herbes, couchées, bousculées (cf. photos en haut et ci-dessous à d.). A peine plus loin dans la savane (cf. photo ci-dessous au centre), ou encore plus près du point d'eau (cf. photo ci-dessous à g.), deux tas de plumes blanches témoignent que deux aigrettes (probables egretta garzetta) y ont été dévorées. Je devine qu'un ou plutôt deux chacals ont maraudé sur le site, profitant de la configuration touffue des lieux pour approcher au plus près les mares sur le bord desquels stationnaient les échassiers, jusqu'à la nuit tombante...

Ci-dessous: trois tas de plumes, d'aigrettes (à g. et au centre) et de héron cendré (à d.)
/ 013 01 5, photos par Frédéric Bacuez


7h25-15h35. A pied.
Temps: jour d'harmattan, forcissant vers 10h45; ciel le plus souvent couvert dès 8h30, températures à la baisse, sous 25°...

OISEAUX / 74 espèces vues
MAMMIFÈRES / 1 espèce vue
AUTRES / 2 espèces vues

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalus, great white pelican), 1 ind. vole seul puis en compagnie d'un busard cendré à 10h45 [en lisière de la ripisylve] / 
  • Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican), 1 ind. à l'envol matinal [bolong de Khaye] / 
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant) / 
  • Bihoreau gris (nycticorax nycticorax, black-crowned night heron), 2+ immatures [ripisylve marécageuse] / 
  • Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron), exclusivement le long du bolong de Khaye (?) / 
  • Héron garde-boeufs (bubulcus ibis, cattle egret) / 
  • Aigrette ardoisée (egretta ardesiaca, black heron), encore présentes parmi les ardéidés à la curée dans les marais [de la ripisylve] / 
  • Aigrette (dimorphe) des récifs (egretta gularis, western reef egret) / Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret) / 
  • Aigrette intermédiaire (egretta intermedia, intermediate egret) / 
  • Grande aigrette (egretta alba ssp. melanorhynchos, great egret) / 
  • Héron cendré (ardea cinerea, grey heron), dont un amas de plumes dans les herbes riveraines de la ripisylve marécageuse: bouffé probablement par un chacal doré / 
  • Héron pourpré (ardea purpurea, purple heron), 1 en vol matinal / 
  • Tantale ibis (mycteria ibis, yellow-billed stork), 2 ind. (sub)adultes en vol, à 8h15 / 
  • Cigogne noire (ciconia niger, black stork), 1 ind. si farouche qu'elle ne se pose pas.. / 
  • Spatule blanche (d'Europe, platalea leucorodia, eurasian spoonbill) / 
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey), 1 à 2 ind., dont 'mon' balbu femelle du Lampsar, passant à trois reprises au-dessus de moi à 7h35 au début de ma balade [digue bangotine et les deux Lampsar] / 
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle), 1 à 2 ind., dont un ind. du Lampsar 'doux' venant boire au marais proche des rizières / 
  • Milan noir (milvus migrans ssp. migrans, black kite) / 
  • Milan parasite (à bec jaune, milvus migrans ssp. parasitus, yellow-billed kite) / 
  • Busard des marais (circus aeruginosus, western marsh harrier), dont un levé sur une mare asséchée, au milieu des herbes de la plaine / 
  • Busard cendré (circus pygargus, Montagu's harrier) / 
  • Circaète Jean-Le-Blanc (circaetus gallicus, short-toed snake eagle), 1 de couleur blanchâtre, vu trois fois - dont 10h45 (pas le même que le 2013 01 3) / 
  • Faucon crécerelle (falco tinnunculus, common kestrel), 1 + 1 / 
  • Faucon lanier (falco biarmicus, lanner falcon), 1 ind. passant par-dessus la ripisylve à 10h45 (le même que le 2013 01 3, Voir ICI) / 
  • Râle à bec jaune (amaurornis flavirostra, black crake), 1 ind. / 
  • Glaréole à collier (glareola pratincola, collared pratincole), 1 ind. en vol [par-desus la ripisylve] / 
  • Gravelot pâtre (charadrius pecuarius, Kittlitz's plover), 1 ind. / 
  • Grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover) / 
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing), dont un regroupement de 14+ ind., au repos / 
  • Bécasseau minute (calidris minuta, little stint) / 
  • Chevalier culblanc (tringa ochropus, green sandpiper) / 
  • Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper) / 
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper) / 
  • Chevalier gambette (tringa totanus, common redshank) / 
  • Chevalier aboyeur (tringa nebularia, common greenshank) / 
  • Chevalier stagnatile (tringa stagnatilis, marsh sandpiper), 1 ind. / 
  • Bécassine des marais (gallinago gallinago, common snipe), 1 ind. à l'envol bavard / 
  • Mouette à tête grise (larus cirrocephalus, grey-headed gull) / 
  • Sterne caspienne (sterna caspia, caspian tern) / 
  • Sterne hansel (gelochelidon nilotica, gull-billed tern) / 
  • Sterne caugek (sterna sandvicensis, sandwich tern) / 
  • Sterne pierregarin (sterna hirundo, common tern), quelques / 
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicus, black-billed wood dove), 1 ind.  / 
  • Tourterelle masquée (oena capensis, namaqua dove) / 
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens, african mourning dove) / 
  • Tourterellle maillée (streptopelia senegalensis, laughing dove) /
  • Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, Senegal coucal), 2 + 1 / 
  • Martin-pêcheur huppé (alcedo cristata, malachite kingfisher), 1+, passe et repasse sous le couvert de la ripisylve / 
  • Martin-chasseur à tête grise (halcyon leucocephala, grey-headed kingfisher), 1 ind. [ripisylve à gonakiers] / 
  • Alcyon pie (ceryle rudis, pied kingfisher) / 
  • Guêpier nain (merops pusillus ssp. pusillus, little bee-eater) / 
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicus, abyssinian roller), 1 / 
  • Cochevis huppé (galerida cristata, crested lark) / 
  • Moinelette à oreillons blancs (eremopterix leucotis, chestnut-backed sparrow lark) / 
  • Hirondelle de rivage (riparia riparia, common sand martin) / 
  • Bergeronnette grise (motacilla alba, white wagtail) / 
  • Bergeronnette printanière (motacilla flava, yellow wagtail) / 
  • Bergeronnette ibérique (motacilla iberiae, spanish wagtail)  / 
  • Rougequeue à front blanc (phoenicurus phoenicurus, common redstart), 1 mâle en plumage internuptial / 
  • Traquet motteux (oenanthe oenanthe, northern wheatear) / 
  • Hypolaïs polyglotte (hippolais polyglotta, melodious warbler), 1 ind. / 
  • Pouillot véloce (phylloscopus collybita, common chifchaff), essentiellement en ripisylve / 
  • Fauvette grisette (sylvia communis, common whitethroat), 1 femelle / 
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillans, subalpine warbler)  / 
  • Crombec sitelle (sylvietta brachyura ssp. brachyura, northern crombec), 2, adulte et juvénile dépendant  geignant comme un ourson en peluche... / 
  • Cisticole des joncs (cisticola juncidis, zitting cisticola)
  • Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia) / 
  • Pririt (batis) du Sénégal (batis senegalensis, Senegal batis), couple, 1 femelle et 1 mâle, inséparables [11h55, ripisylve à gonakiers] / 
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senator, woodchat shrike), 4+ dont un possible mâle de ssp. badius (îles de la Méditerranée) / 
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. melanocephalus, black-headed weaver) / 
  • Travailleur à bec rouge (quelea quelea,  red-billed quelea), beaucoup moins depuis que les casiers rizicoles de la zone ont été moissonnés et leurs récoltes vannées / 
  • Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch) / 
  • Astrild-caille à face noire (ortygospiza atricollis, (african) black-faced quailfinch) / 
  • Bengali zébré (sporaeginthus subflavus, zebra waxbill), deux petites bandes de 10- ind. et 3 à 5 ind. tout près picorant autour des callinectes dépérissant [ripisylve] /
Entendu: coliou huppé (urocolius macrourus) /

AUTRES:
Restes d'ardéidés dévorés par un ou plusieurs chacals dorés (canis doreus)
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus patas, patas monkey), +12 ind. surveillent la progression de cinq 'fraudeurs' dans la plaine, parallèlement à leur cheminement... (14h+) / 
  • Callinecte sp. /
  • Petit monarque d'Afrique / 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues