" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" L'oiseau, c'est une idée dans l'air. "
- Jean Rollin /
" Le cadavre d'un oiseau ne pourrit pas en l'air mais à terre. " - Proverbe 'africain'

lundi 28 janvier 2013

28, une semaine après, le jacana nain est toujours là

Sur le N'Galam, le jacana nain sort des typhaies pour quelques minutes...
Trois-Marigots à l'aval de Tylla 2013 01 28 matin / © Photo par Frédéric Bacuez

* Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots:
N'Galam rive droite, entre Mengueye Boye et Tylla -

Une semaine jour pour jour*2 après notre découverte d'un jacana nain (Microparra capensis, cf. photo ci-dessus et ICI, première donnée pour le nord du Sénégal, seconde pour le pays) et d'une marouette poussin (Porzana parva) sur le même plan d'eau du N'Galam*1, Ornithondar est revenu in situ pour de meilleures documentations et tenter de savoir si 'notre' jacana nain est toujours présent sur la zone des Trois-Marigots, essentiellement autour des axes 16°2'27.00"N -16°20'6.10"O/W et  16°2'32.14"N -16°20'6.18"O/W (cf. ci-dessous).

*1  Le 21 janvier également: grèbes castagneux, anhinga d'Afrique, cormorans africains, gallinules poule-d'eau, anserelles naines, talèves sultanes, râles à bec jaune, jacanas à poitrine dorée, chevaliers sylvains, bergeronnettes ibériques; et quelques bécasseaux minutes.

*2 Voir sur Ornithondar:
Evénement: 2e mention d'un jacana nain au Sénégal, 1ère pour la moitié nord du pays - par Ornithondar !, 2013 01 21
Et:
2e mention d'un jacana nain dans la moitié nord du Sénégal - et par des Sénégalais, eurêka !, 2018 07 19

Ci-dessus:
sur le N'Galam envahi par le Typha australis
le spot à jacana nain, marouette poussin et grèbes castagneux
Légendes: 
en vert, casiers maraichers (culture d'oignons) plus ou moins récents - en rouge, le site fréquenté par le jacana nain
2013 01 28 / © Ornithondar avec Google Earth

Nota: la présence du jacana nain (Microparra capensis, Lesser Jacana) à l'ouest du delta intérieur du fleuve Niger (Mali) est jusqu'à présent très rarement signalée: quelques citations non documentées, de Mauritanie (?) ou de Sierra Leone; et une mention du Sénégal, dans le sud-est du pays (région de Kédougou, juillet 2009). Notre première donnée du 21 janvier 2013 dans le nord du Sénégal est donc, a priori, la seconde mention de Microparra capensis au Sénégal, la seule aussi à être appuyée par deux observations consécutives (les 21 et 28 janvier 2013), sur le même site, illustrée par quelques photographies et les notes de terrain qui suivent:

- le jacana nain a été observé, par deux fois à une semaine d'intervalle, sur le même site en amont de la rivière N'Galam, au seuil du marigot de N'Guisset, dans la zone cynégétique des Trois-Marigots. Il était à chaque fois seul.
- le 21 janvier 2013, le jacana nain pouvait tranquillement se promener jusqu'au beau milieu du plan d'eau, arpentant et picorant les végétaux aquatiques, sans crainte aucune, alors même que le passage d'un busard des roseaux (Circus aeruginosus) poussait les autres oiseaux vers l'abri des massettes (bécasseaux minutes, anserelles naines, râles à bec jaune et jacanas à poitrine dorée). Ce 28 janvier, changement complet d'ambiance: le jacana nain est impitoyablement pourchassé par plusieurs jacanas à poitrine dorée (Actophilornis africanus) - mais seulement par eux (cf. photo ci-après) !- et ne peut guère s'aventurer durablement hors des lisières des typhaies expansives (cf. photo en haut de notule).
- A l'inverse des râles à bec jaune autochtones et de la marouette poussin hivernante, également notée sur le site depuis le 21 janvier et que le jacana nain côtoie, notre oiseau miniature semble irrésistiblement attiré par l'étendue aquatique recouverte d'un fin tapis herbacé et parsemé de quelques Nymphaea. Dès que les jacanas à poitrine dorée (présents en grand nombre tout au long du N'Galam et du marigot de N'Guisset) relâchent leur hostilité, pour quelques minutes, le jacana nain sort des franges de la typhaie sécurisante et repart à l'assaut des végétaux ensoleillés du plan d'eau (cf. photo en haut de notule).

Ci-dessous: 
 jacana nain (en vol, cf. cercle rouge à d.) agressé par un jacana à poitrine dorée (à g.)
2013 01 28 matin / © Photo (détail) par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues