" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 19 décembre 2010

19, c'est un taphien qui dort dans le jardin !

2010 12 8 vers midi, un taphien  à ventre blanc dort sur le tronc d'un terminalia du jardin
Keur Lampsar, Bango / © Photo par Frédéric Bacuez


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

SOIR-
Depuis le 7 décembre c'est un taphien à ventre blanc (dit de l'île Maurice !, taphozus mauritianus) qui dort  en solitaire dans mon jardin, et non une pipistrelle comme je le croyais. C'est Emmanuel Cosson, du Groupe des Chiroptères de Provence* (GCP, France), qui m'informe de cette impardonnable erreur... Manu écrit: " une chose est certaine ce ne sont pas des pipistrelles. C'est un taphien ou taphozus. Tête plate, museau triangulaire sans poil, oreilles asymétriques avec plis nombreux, position typique sur mur ou tronc. Je n'ai vu qu'une seule espèce de taphien en Mauritanie ". Un grand merci à toi, Manu: c'est un plaisir d'apprendre, un peu plus chaque jour, sur mère nature !
Ce matin du 19 décembre, la chauve-souris est toujours accrochée au tronc nervuré du terminalia ('arbre à étages') de mon jardin, en général à l'abri des alizés venant du fleuve, tournée vers le sud/sud-est. Faisant corps avec le tronc à hauteur relativement basse de l'arbre, la petite chauve-souris - tout de même d'une taille double, au moins, de celle d'une pipistrelle, diantre ! -, dort seule à la lumière, pas cachée mais seulement d'un oeil;  elle tourne vite autour du tronc quand elle s'agace de ma présence sous son nez ! Comme les centaines de ses congénères* (taphiens et pipistrelles sp.) qui habitent les parages du Lampsar, elle s'envole avant la nuit mais après le coucher du soleil, papillonnant et virevoltant vers les eaux du marigot qu'elle peut effleurer pour s'abreuver, avant de rejoindre la plaine pour chasser les insectes: tout particulièrement les papillons de nuit dont le taphien raffole.

Nota: microchiroptère de la famille des emballonures (emballonuridae, environ 7 espèces en Afrique subsaharienne), le taphien (tomb bat) a probablement deux représentants dans le nord du Sénégal, outre l'emballonure d'Afrique (coleura afra, african sheath-tailed bat): le taphien à ventre blanc (de Maurice, taphozus mauritianus), inféodé aux biotopes les plus boisés et humides de la région;  et le taphien à croupe nue (à ventre nu, taphozus nudiventris), plus déserticole.

* Groupe des Chiroptères de Provence (GCP, France): http://www.gcprovence.org/

En haut et ci-dessous: 
taphien à ventre blanc sur le tronc d'un terminalia, 2010 12 8, 12h40 (à g.) et 2010 12 7 18h35 (à d.) 
© Photos par Frédéric Bacuez




3 commentaires:

  1. un taphien mâle car il a les oreilles légèrement écartées

    A bon entendeur , merci Manu

    M

    RépondreSupprimer
  2. Please consider sharing your observation with this project:
    http://www.inaturalist.org/projects/afribats

    Many thanks!

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues