" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 23 décembre 2010

21-24, Lampsar: le retour des dendrocygnes veufs

2010 12 23, 11h30; tandis que le Bou el Mogdad redescend le fleuve Sénégal vers l'île de Ndar, derrière la pointe  Thiolet, 
un grand cormoran à poitrine blanche amerrit sur le Lampsar / © Photo par Frédéric Bacuez

* Bango. Du delta au Lampsar d'eau douce -

MATIN, 11h30-
Comme chaque jeudi, le Bou el Mogdad traverse le delta au bout du Lampsar, redescendant le fleuve Sénégal vers son port d'attache, les quais de l'île de Ndar/Saint-Louis. Ce matin, longeant les mangroves de Thiolet, le bateau fait s'envoler des vasières de la péninsule de Thiolet les premiers rassemblements postnuptiaux des dendrocygnes veufs (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck). Depuis le 21 décembre en effet, premier jour de l'hiver officiel, trois groupes de nos canards afrotropicaux ont réapparu dans le ciel du Lampsar. Le 24 décembre au matin, les ~270 dendrocygnes présents sur le pourtour de la pointe Thiolet ne cessent de s'élever puis de se reposer, pas encore familiarisés avec le passage des pirogues; les canards sont rejoints (vers 10h40) par une nouvelle troupe d'une vingtaine d'individus, venant de l'intérieur des terres via Bango. Les dendrocygnes veufs, parmi lesquels peuvent se trouver des dendrocygnes fauves (dendrocygna bicolor) et quelques canards casqués (sarkidiornis melanotos, cf. photo ci-dessous à g.) décollent des vasières deltaïques au crépuscule, vers 19h; ils s'élèvent vite vers l'altitude, presque à la verticale, avant de remonter le Lampsar en sifflant et de piquer sur les herbiers du Lampsar 'doux', notamment devant le Ranch de Bango, où ils passent la nuit à paturer. Au fur et à mesure que les mois d'hiver avancent, les dendrocygnes pourront atteindre à la passée le chiffre de 4 000 individus (cf. photos ci-après), rien que sur le Lampsar. C'est beau.

Certains hivers lampsariens, jusqu'à 4 000 dendros' à la passée...
















Ci-contre, les dendrocygnes... 
A d., à la pointe Thiolet, avec le photographe animalier Alain Fournier, 2009 02  
- A g., devant le lodge Thioubalo (Ranch de Bango), 2009 04 / © Photos par G. et F. Bacuez


MATIN-
  • 1 grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white-breasted cormorant, cf. photo en haut)
  • Les 2 pygargues vocifères (haliaeetus vocifer, african fish eagle) sont perchés sur un palétuvier à l'entrée du bolong de Dakhar-Bango

APREM'-
  • 13h, 1 goéland immature ressemblant fortement au goéland leucophée (larus michahellis, yellow-legged gull) cercle seul au dessus des eaux du marigot / 1 pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican) barbote le long des palétuviers du marigot
  • 16h45, au delà de la baie de Lampsar-bolong de khaye: en vol de 'chasse' au dessus des palétuviers blancs, 1 busard des roseaux (circus aeruginosus, eurasian marsh harrier) et 1 balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey)
  • 1 pic goertan (dendropicos goertae, grey woodpecker) en vol ondulant [blocs de palétuviers>prosopis de la digue de Bango]

SOIR-
  • 18h55, premiers bihoreaux gris (nycticorax nycticorax, black-crowned night heron) à l'envol croassant / 19h05, premiers appels des oedicnèmes du Sénégal (burhinus senegalensis)

NUIT, pleine lune-
Entendu les échasses blanches (himantopus himantopus), longuement, au dessus du marigot et ses environs.

1 commentaire:

  1. bonjour Frédéric, je te souhaite un joyeux noël, Frédéric, et qu'il est beau cet article! à très bientôt: thibault

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues