" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" (...) la biodiversité, très sincèrement, tout le monde s'en fiche, à part quelques-uns ! "
- Nicolas Hulot, 2018 03 21

jeudi 15 février 2018

15, N'Galam de Tylla: marouette poussin et talève d'Allen - c'est la saison !

Marouette poussin - zapornia/porzana parva
N'Galam à la digue de Tylla 2018 02 15, 15h49 / © Photo par Frédéric Bacuez

* [Aire communautaire patrimoniale, lol !] des Trois-Marigots

Digues des Grands Domaines du Sénégal (GDS), de Tylla et de Mengueye -

Jeudi 15 février 2018. APREM'-
En voiture et à pied.
Avec Daniel Nussbaumer [Nos Oiseaux, Suisse]. Part. 7
Temps: brumes de chaleur et des sables d'harmattan...


Ci-contre: talève d'Afrique adulte sur la digue traversière
N'Galam à la digue de Tylla 2018 02 15, 15h38 / © Photo par Frédéric Bacuez


"La terre est bleue comme une orange."
- Paul Eluard (1895-1952), in L'amour la poésie (1929)

Le N'Galam, à la digue de Tylla.
Ciel ensablé, c'est toujours la croix et la bannière pour faire des photos qui ne finissent pas ocres, mauves, violacées. Le vert et le bleu s'estompent, prennent des couleurs improbables, passées à la moulinette des grains du Djourab. La nature est parfois primesautière; dans cet univers soudainement monochrome, tandis que feuilles et fleurs des lotus bleus (nymphaea caerulea) en sont violemment et plus encore violettes, seuls les manteaux bleu et vert des talèves font encore la nique à la tyrannie orangée de l'harmattan. Les élégantes du marais n'en sont que plus resplendissantes. Les talèves d'Afrique (porphyrio madagascariensis) décortiquent les tiges des massettes, maintenues à l'aide de leurs doigts interminables pour être consciencieusement épluchées; de la main droite, à ce qu'on a généralement constaté, l'autre étant sans doute impure... Un (1) joli mâle de talève d'Allen (porphyrio alleni, Allen's/Lesser gallinule), de ce coté, puis une (1) autre poule (sexe ?), de l'autre coté de la digue, autrement plus circonspectes dès lors qu'elles sortent à découvert, enfin, de leur fouillis végétal pour aller becqueter les feuilles de nénuphars et les herbes flottantes. Graines, fleurs, pétales, pistils, fruits, vers, mollusques, crustacés, insectes, arachnides, alevins, œufs de poissons et de batraciens, tout lui va, l'Allen n'est pas aussi végétarienne que sa grande cousine. La sultane est une boulimique du typha; pas étonnant que l'espèce, autrement moins discrète que la poule d'Allen, se porte si bien dans la vallée du fleuve Sénégal.

Lire et voir sur Ornithondar:
A la digue de Tylla: un blongios nain et les talèves d'Allen, 2016 06 4

Une marouette poussin prend en chasse une talève avec sa propagule 

Et là, qu'est-ce que c'est ? Dans le fouillis végétal indescriptible et les pieds d'un tamaris immergé, ça ce n'est ni une talève d'Allen juvénile ni une jeune gallinule poule-d'eau ! Voilà soudain le rallidé qui allonge le corps, s'extraie de son abri et se met à courir sur le plan d'eau ici recouvert de très nombreuses feuilles de nympheas. Derrière le rideau arbustif qui obstrue la vue, nous croyons comprendre qu'elle s'est mise en tête de poursuivre cette talève, en effet (pas bien vu laquelle), qui tient en son bec une propagule. La scène dure quelques secondes; clic clac, Daniel et moi avons la conviction que c'était une marouette paléarctique. De Baillon (zapornia/porzana pusilla intermedia) ou poussin (zapornia/porzana parva), that is the question ? Les photos, même mauvaises, parleront assez rapidement: il s'agit de la très très discrète marouette poussin (zapornia/porzana parva, little crake), une espèce essentiellement eurasienne. Nicheuse rare et à l'habitat fragmenté en Europe occidentale, dont les petits effectifs hivernent sur quelques sites du Sahel (centre et nord du Burkina Faso, rive occidentale du fleuve au Niger, nord-est du Nigeria et lac Tchad), la plupart des données venant cependant de la vallée du fleuve Sénégal, pression d'observations oblige (octobre-avril, in Birds of Western Africa, par Borrow & Demey)... Mais uniquement rapportées de la rive sénégalaise, c'est dire combien des marouettes européennes celle-ci est probablement la moins observée des trois hivernantes en Afrique de l'ouest. Pour la saison 2017-2018, jusqu'à présent seul un sujet avait été dûment répertorié, dans le Boundou (RNCB, obs. G. Caucanas, T. Rivière et al.), les 4 et 5 novembre 2017 (B.P. in Senegal Wildlife). Bien avant notre donnée de ce 15 février 2018, sur le N'Galam des Trois-Marigots. Puis de celle du lendemain, 16 février, plus bas sur le même cours d'eau (toutes obs. D. Nussbaumer & F. BacuezLire aussi ICI sur Ornithondar).

Assurément 
la moins observée des trois marouettes européennes 
hivernant dans l'Afrique de l'ouest


Le petit truc, pour différencier Baillon et Poussin, deux espèces au jizz similaire ? A la base du bec de la poussin, il y a toujours un peu de rouge qui traîne. Ensuite, pour les plus exigeants: chez le mâle, la physionomie vestimentaire paraît toujours plus tranchée, moins brouillonne, moins chiffonnée que chez la Baillon: le dos est assez uniformément terne, les cou, poitrine et jusqu'au ventre sont nettement grisés, avec très peu de rayures blanches. Quant à la femelle, si l'observateur doit être trompé, ce n'est pas avec madame de Baillon, qui ressemble à monsieur en moins contrasté, mais avec une juvénile de talève d'Allen; toutes deux, le plus souvent observées fugacement, sont de couleur beige-marron. Surtout si les pattes n'apparaissent pas correctement, jaunes chez la marouette, rosées chez la jeune talève. Une bonne cuvée, 2018: il ne m'aura fallu que cinq semaines pour avoir aperçu et immortalisé nos trois espèces de marouettes eurasiennes*. Plus de temps que pour Benoît Maire (GOMAC, Maroc); encore plus fort, lui c'est dans la seule matinée du 10 mars qu'il a observé et bien photographié les trois espèces sur un seul et même site, le marais de Dar Bouazza, à 15 kilomètres du centre de Casablanca.

Marouette poussin, Porzana parva (Scopoli, 1769), in MNHN (France) & Marouette poussin, in Station ornithologique suisse 
Voir aussi la photo d'une marouette poussin sauvée des griffes d'un chat par John WrightICI sur Ornithondar

Sur Ornithondar, en 2018:
Marouette poussin: Vendredi 16 février 2018
Marouette de Baillon: Vendredi 23 février 2018
Marouette ponctuée: Vendredi 2 mars 2018

Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
mâle de talève d'Allen / Courtesy © photo par Daniel Nussbaumer pour Ornithondar
mâle de talève d'Allen (15h15) - talève d'Afrique (15h38) - couple d'anserelles naines (16h)
talève d'Allen (15h15) - gallinule poule-d'eau et poussin (14h55) - on dirait bien une spatule pendue par les pattes emmêlées... (14h56)
Sur le N'Galam à la digue de Tylla 2018 02 15 / © Photos par Frédéric Bacuez

Ci-dessus: filets tendus dans le N'Galam, à la digue de Tylla
Trois-Marigots 2018 02 15 aprem' / © Photos smartphone Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Marigot de Khant-nord, à la digue dite des GDS.
Fin de saison, de part et d'autre de la digue qui traverse le marigot de Khant-nord. Il ne reste plus beaucoup d'oiseaux, ici. Les centaines de plumes accumulées au bord de l'eau en disent long sur le nombre de limicoles, d'ardéidés et autres échassiers qui viennent pêcher ici, de la fin de la saison humide jusqu'à courant janvier. Nombre de ces plumes sont aussi celles de piscivores malheureusement pris au piège des filets tendus en tout sens dès la sortie des eaux qui passent par d'énormes tuyaux sous la voie de terre... A l'évidence, ce sont des dizaines d'aigrettes et hérons qui finissent noyés, pendus, étranglés, emberlificotés dans les mailles de nylon qui canalisent le fretin déversé dans cette partie du Khant par le lien souterrain. Si les crabiers chevelus (ardea ralloides) sont généralement relâchés, allez savoir pourquoi, les autres emplumés, vivants, moribonds (ou morts) sont vite déshabillés et jetés au fond des sacs, avec la friture. Il faut varier son alimentation, qu'on vous dit. Et le cormoran, ça ne vous fait pas saliver ?

Nota: dans la vallée du fleuve Sénégal, le nombre d'oiseaux d'eau estropiés, à la patte cassée voire rompue est réellement effarant, en particulier chez les limicoles et les échassiers hivernants - hérons, spatules, échasses, chevaliers, gravelots etc. Je ne sais pas ce qu'il en est ailleurs, au Sahel, je dois le reconnaître; mais cela devrait inviter à se poser quelques questions, tout de même, quant à la fréquence de ces blessures, surtout sur leur(s) cause(s) ! Et donc tenter d'y remédier. Les dieux comme le hasard n'y sont pour rien. Absolument pour rien. Il ne faut pas se mentir: ces oiseaux handicapés sont pour la majorité d'entre eux condamnés à brève échéance. Il suffit de regarder pendant un moment une de ces victimes de l'irresponsabilité humaine, car il s'agit bien de l'irresponsabilité de l'Homme: l'effort que la spatule blanche (platalea leucorodia) doit fournir pour tenir sa trajectoire quand elle vole (cf. photos ci-après), bousculée par l'harmattan, et devant redoubler de précaution pour atterrir sans se fracasser au sol... Le temps que doit consacrer le grand gravelot (charadrius hiaticula) à surveiller ses arrières, inéluctablement isolé de son groupe et donc plus menacé que ses congénères, en se contentant des sites de gagnage alimentaire les plus accessibles, donc les plus exposés au danger (cf. photo ci-dessous). Peu de chance que ces oiseaux puissent franchir le Sahara lors de la remontée prénuptiale. La cause, parlons-en: ce sont avant tout les aberrants filets bas tendus en travers de tous les marigots et marais, même les plus petits, censés canaliser les flux de poissons vers des pièges/nasses dans lesquels les pêcheurs viennent les récupérer, plus ou moins régulièrement. Attirés par un menu fretin aisé à attraper, beaucoup de nos oiseaux d'eau s'emmêlent souvent les pattes dans lesdits filets. Sans parler de toutes ces mailles de nylon abandonnées in situ dès lors qu'elles sont trouées, déchirées, irréparables. D'autant que leur achat n'est pas onéreux, c'est du made in China, éliminant du coup le temps consacré à leur entretien. Il en est de la pêche, dans ces régions, comme de l'élevage, de l'émondage, du bûcheronnage, de la gestion fourragère; on fait comme on a toujours fait, au plus simple, au plus primaire: ça a été, ça est, ça sera. Surtout ne rien changer. Et, dans le cas spécifique de ce pays, le Sénégal, gaspiller la ressource comme nulle part ailleurs dans l'Afrique sahélo-soudanienne. Un pays pauvre parmi les pauvres, qui gaspille. Cherchez l'erreur.

Voir aussi, sur Ornithondar - et la liste est loin d'être exhaustive:
Crabiers chevelus, (...) - et un crabier libéré du filet !, 2016 01 6
Cormorans africains, Par dizaines noyés dans les filets dormants... pour rien !, 2013 12 16
Pythons de Séba, Et les pythons ? - comme d'habitude, morts, dans les filets !, 2013 11 12
Grands cormorans, Un grand cormoran hameçonné, libre mais condamné, 2013 02 19
Balbuzards pêcheurs, Le balbuzard Ceulan est mort dans les filets du Diawel, 2012 12 15
Varans de l'ouest africain, Rebelote: encore des varans dans le filet & Deux varans sauvés des filets, 2010 12 18 et 17
... et même les Hommes, Les filets déchirés et les plastiques émiettés tuent, 2010 11 23


Variations pour une patte folle...
Un de ces (trop) nombreux limicoles et spatules blanches 
à la patte cassée

Ci-dessous:
spatule blanche à la patte droite cassée (13h14) - grand gravelot à la patte droite cassée (13h17)
marigot de Khant-nord à la digue dite des GDS 2018 02 15 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


OISEAUX / 50 espèces cochées
MAMMIFÈRES / 3 espèces vues

Vu [liste non exhaustive]:
  • Grèbe castagneux (tachybaptus ruficollis ssp., little grebe ssp.), 1 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), 1 ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Crabier chevelu (ardeola ralloidessquacco heron), quelques ind. [Khant-nord à la digue GDS] 
  • Aigrette à gorge blanche (egretta g. gulariswestern reef-egret), 1 ind. [Khant-nord à la digue GDS] + 1 ind. [mare de Tylla]
  • Aigrette garzette (egretta g. garzettalittle egret), quelques ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Aigrette intermédiaire (egretta intermedia ssp. brachyrhyncha, yellow-billed intermediate egret), 1 ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Grande aigrette (ardea alba ssp. melanorhynchoswestern great egret), peu d'ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Héron cendré (ardea c. cinereagrey heron), 1 + 1 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Héron pourpré (ardea p. purpureapurple heron), 1 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Spatule blanche (d'Europeplatalea l. leucorodiaeurasian spoonbill), quelques dizaines d'ind. dont deux sujets à la patte cassée et un vol de 16 ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Anserelle naine (nettapus auritusafrican pygmy goose), 4 ind. - deux cc locaux [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduatawhite-faced whistling duck), ~6 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Sarcelle d'été (spatula querquedulagarganey), vol de 12+ ind. + 4 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Balbuzard pêcheur d'Eurasie (pandion h. haliaetuseurasian osprey), 1 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Milan d'Afrique à bec jaune (Milan parasite, milvus aegyptius ssp. parasitusyellow-billed kite), 2 ind. [digue de Mengueye] + 1 ind; [N'Galam au pont de Ndiawdoune] + 1 ind. [ISRA]
  • Milan noir (milvus m. migransblack kite), 1 ind. [Khant-nord]
  • Busard des roseaux (circus a. aeruginosuswestern marsh-harrier), 2 ind. dont un sujet mâle [N'Galam à la digue de Tylla] + 1 ind. [Khant-nord]
  • Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), quelques ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Avocette élégante (recurvirostra avosetta, pied avocet), 1 + 1 ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Glaréole à collier (glareola p. pratincolacollared pratincole), 1 + 1 ind. en vol et 1 ind. sur tertre avec mouche/guêpe maçonne dans le bec [Khant-nord à la digue GDS] + 3 ind. en vol passant [brousse Khant-nord]
  • Gallinule poule-d'eau (gallinula c. chloropus, common moorhen), 1 ind. ad. avec poussin nageant dans son sillage [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Marouette poussin (zapornia/porzana parva, little crake), 1 ind. assurément (cf. photo en haut de notule), peut-être un second ind. furtivement [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Marouette à bec jaune (zapornia flavirostrablack crake), 2 ind. ad. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Talève d'Allen (porphyrio alleniAllen's gallinule), au total 2 ind. ad., en deux endroits différents + peut-être 1 ind. (ou un d'Afrique ?) poursuivi par une marouette poussin (cf. photo en haut de notule) [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Talève d'Afrique (porphyrio madagascariensisafrican swamphen), 5 ind. ad. dont deux sujets décortiquant des propagules + 1 ind. imm/sub. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Jacana à poitrine dorée (amaurornis flavirostra, african jacana), quelques ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), quelques ind. [Khant-nord à la digue GDS] + 1 ind. [Khant-nord]
  • Oedicnème sp. (burhinus sp., thick-knee sp.), 2 ind. à l'envol [brousse Khant-nord]
  • Grand gravelot (charadrius h. hiaticulacommon ringed plover), quelques ind. dont un sujet à la patte cassée [Khant-nord à la digue GDS]
  • Bécasseau minute (calidris minutalittle stint), plusieurs ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Combattant varié (calidris pugnaxruff), une troupe de 29+ ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Chevalier aboyeur (tringa nebularia, common greenshank), 1 ind. en mue prénuptiale [Khant-nord à la digue GDS]
  • Chevalier stagnatile (tringa stagnatilis, marsh sandpiper), 1 ind. et 1 ind. en vol [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper), quelques ind. [Khant-nord à la digue GDS] + 1 ind. avec un guignette [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), 1 ind. [Khant-nord à la digue GDS] + 1 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Sterne hansel (gelochelidon n. niloticagull-billed tern), 1 ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Guifette moustac (chlidonias h. hybridawhiskered tern), quelques ind. [Khant-nord à la digue GDS]
  • Coliou huppé (à nuque bleue, 'oiseau-souris', urocolius m. macrourusblue-naped mousebird), plusieurs ind. [brousse Khant-nord]
  • Guêpier nain (merops p. pusilluslittle bee-eater), 1 ind. [N'Galam à la digue de Tylla]
  • Calao occidental (tockus kempiwestern red-billed hornbill), 2 ind. + 1 ind. en compagnie d'un écureuil terrestre [Khant-nord]
  • Bergeronnette grise (motacilla a. albawhite wagtail), 2 + 1 ind. [GDS]
  • Bergeronnette printanière (motacilla f. flavablue-headed wagtail), NC
  • Bergeronnette ibérique (motacilla flava ssp. iberiaespanish wagtail), NC
  • Hirondelle de rivage (riparia r. ripariacommon sand martin), NC [Khant-nord à la digue GDS]
  • Traquet motteux (oenanthe o. oenanthenorthern wheatear), 1 ind. mâle + 1 ind. [Khant-nord]
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenussedge warbler), NC
  • Fauvette grisette (curruca c. communiscommon whitethroat), 1 ind. [brousse Khant-nord]
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius s. senatorwoodchat shrike), 1 ind. [brousse Khant-nord]
  • Tisserin à tête noire (ploceus m. melanocephalus, black-headed weaver), NC
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea), quelques dizaines d'ind. [Khant-nord à la digue GDS]

Entendu:
Marouette sp. (zapornia/porzana sp.), 1 ind. [N'Galam à la digue de Tylla] / Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus), quelques ind. [N'Galam à la digue de Tylla] /

Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
volées de combattants variés, grands gravelots, bécasseaux minute et travailleurs à bec rouge en plumage internuptial
spatule blanche en vol glissé - glaréole à collier sur le tertre - aigrette intermédiaire à l'envol
mâle d'anserelle naine à l'envol - couple d'anserelles naines - chevalier guignette
de la digue GDS du Khant-nord à la digue de Tylla sur le N'Galam 2018 02 15, ~13h-16h / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

AUTRES:
  • Phacochère commun (phacochoerus africanus, common warthog), 4 ind. [Ndam Ndam à la sortie de la digue de Tylla]
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus pataspatas monkey), 2 patas installés à mon arbre de repos (cf. photo ci-dessous à d.): au pied et à la cime ! + 1 ind. femelle avec 1 juvénile sous le ventre [brousse Khant-nord] + 4 ind. traversent la piste, dont sujet juvénile [Khant-nord]
  • Écureuil terrestre du Sénégal (xerus erythropusstriped ground squirrel), 1 ind. + 1 ind. en compagnie d'un calao occidental + 1 ind. [Khant-nord]

Ci-dessous:
à g. et au centre, les phacos de Ndam Ndam (15h20-21) - à d., le patas, celui d'en bas, a piqué ma place habituelle, si si (14h14) !
Ndam Ndam et Khant-nord 2018 02 15 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues