" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mercredi 20 novembre 2013

20, tué par l'Homme, le scorpion bientôt avalé par un coucal


Ci-dessus: 2013 11 20, impasse Gustave Pelloux à Bango; à g., scorpion sp. tué par un ouvrier - à d., coucal du Sénégal venant... d'ingurgiter l'arthropode 
/ Photos par Frédéric Bacuez

* Bango. Impasse Gustave Pelloux. Chez Eddy & Fatou -

APREM'-
Vers 15h, un ouvrier du bâtiment bastonne un scorpion jaune (buthus sp.); je profite de la tuerie pour photographier la bête-qui-fait-peur, ayant déjà une petite idée de qui pourrait en faire son quatre heures si je laisse l'arthropode dans le jardin... A 16h en effet, un coucal du Sénégal adulte (centropus senegalensis, Senegal coucal) sautille dans les sables, entre les arbustes du parc arboré, se rapproche de l'abreuvoir près duquel j'ai déposé le cadavre cuirassé, et ne fait qu'une bouchée du scorpion, déchiqueté par le puissant bec crochu du pseudo-coucou africain... Je ne suis pas étonné tant cet oiseau, commun et anthropophile, mais pas commode avec les autres espèces de la nature, est capable de dévorer tout ce qui lui tombe sous le bec et les serres: plusieurs fois, je l'ai vu tel un épervier tuer des moineaux (passer domesticus), les déplumer illico pour se repaître de leur chair, c'est dire... Bon appétit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues