" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mardi 12 novembre 2013

12, hypolaïs obscure ou hypolaïs pâle ?

Hypolaïs opaca ou pallida dans tamarix senegalensis de la ripisylve inondée, plaine alluviale du Sénégal
2013 11 12 10h40 / © Photos par Frédéric Bacuez

* Plaine alluviale du fleuve Sénégal. Ripisylve inondable -

MATIN, 10h30-
Dans la ripisylve encore inondée en ce début de saison sèche, une hypolaïs sp. inspecte attentivement les tamarix senegalensis immergés, à la recherche d'insectes. Beaucoup moins agitée que l'habituelle hypolaïs obscure (iduna opaca), celle-ci ne caquette pas beaucoup et, me semble t-il, pas de la même façon... Intrigué, je mitraille le passereau, guère effarouché: j'ai l'impression que les lores ne sont pas aussi clairs que chez l'hypolaïs obscure, que la taille et le bec ont l'air plus fins, que la queue a tendance à s'abaisser... Des signes peu évidents, mais des signes tout de même qui me laissent bien perplexe: ne serais-je pas en face d'une hypolaïs pâle (hippolais/iduna pallida ssp. reiseri, eastern olivaceous warbler), taxon récemment promu au titre d'espèce à part entière, d'origine orientale et saharienne avec quelques présences occidentales notées du sud-est marocain (Tafilalet, cf. dessin ci-après*2), et non d'une hypolaïs obscure (hippolais/iduna opaca, western olivaceous warbler), de la Méditerranée des deux rives (Algérie, Maroc, Espagne) ? Cependant, la taille de l'oiseau me parait identique à celle de l'hypolaïs obscure, même si cela se joue à un ou deux centimètres - c'est à dire pas grand chose... Le dos est-il brun olive, d'après certains observateurs, gris sable selon d'autres 'experts' (iduna pallida), ou banalement brun sable (iduna opaca) ? Le bec est-il plus fin et pointu (iduna pallida) ou épais et large (iduna opaca) ? Autant de questions sans réponse - ce genre d'interrogations qui commencent à énerver plus d'un ornitho au vu de la mode ADN qui démultiplie les espèces comme des petits pains...*-, et auxquelles Ornithondar est incapable d'apporter un avis irréfutable - même si pour ma part je crois, à contrecœur, qu'il s'agit ici d'une 'simple' hypolaïs obscure... à quelques détails près... Aux spécialistes (patentés) de juger, Ornithondar vous en saura gré !

*1 Voir ICI le blog de Jérôme Sottier

*2 Lire ICI sur Go-South (Maroc)

" Frédéric, je pense aussi à une hypolaïs obscure, mais je ne suis pas expert en la matière (j'ai observé et bagué quelques opaca mais peu d'expérience avec reiseri). J'ai essayé de comparer tes photos avec celles dans cette publication: 'van den Berg & The Sound Approach 2005. Olivaceous warblers in the western Mediteranean and their identification. Dutch Birding 27: 302-307' mais je l'ai trouvé difficile de trancher. "
- Mohamed Amezian (Moroccanbirds)

Ci-dessous: 
 hypolaïs obscure ou hypolaïs pâle dans les tamarix senegalensis de la plaine alluviale 
2013 11 12 matin / © Photos par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues