" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

samedi 9 juillet 2016

9, en fin de journée, des Glaréoles à collier chassent au sol

Glaréole à collier - glareola pratincola, en quête d'insectes du soir
Près du marigot de N'Guisset, Trois-Marigots 2016 07 9, 17h52 / © Photo par Frédéric Bacuez

* Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots -

Fin APREM'-
Avec Etienne Henry et Jean-Pierre Ténégal

En cette fin de journée au nord-ouest du marigot de N'Guisset, quelques Glaréoles à collier (glareola pratincola) se laissent approcher d'assez près. Elles sont trop occupées à débusquer des insectes des pailles sèches pour s'affoler de notre présence, avantageusement camouflée par la voiture - ce drôle d'animal souvent perçu plus inoffensif que des bipèdes hors de l'habitacle ! Les belles, on ne les observe pas si souvent que cela, au sol, sauf quand elles nidifient ou nourrissent leurs poussins. Autrement, c'est dans le ciel qu'on pourra apercevoir les Glaréoles, cerclant parfois très haut comme des Anhingas, le plus souvent passant en virevoltant au-dessus de nos têtes comme des Guifettes, venant d'on ne sait où vers on ne sait où, en terrains secs comme dans les dépressions humides. Et surtout, surtout on ne fera souvent que les entendre, quand elles reposent ou nichent, au sol, invisibles, fondues dans le paysage des tannes asséchées ou d'un semis de bouses bovines.... On l'oublierait presque, mais nos gracieuses Glaréoles sont des échassiers, à courtes pattes certes, elles appartiennent  même à la grande famille des Limicoles !

La vallée du fleuve Sénégal (des deux rives) accueille périodiquement deux populations d'origine géographique différente, de deux races impossibles à différencier dans la nature: 
  • du nord, nous viennent pour l'hiver tropicalisé des sujets paléarctiques de la race nominale pratincola (de fin juillet-août à fin février-début mars), depuis la Camargue française, et pour l'essentiel de la péninsule ibérique et du Maroc.
  • du sud, nous arrivent des sujets de la race afrotropicale fuelleborni (du mois d'avril à début octobre), remontés pour leur reproduction dans le Sahel, juste au seuil de la saison des pluies (mai, juin et juillet).

Nota: les Glaréoles à collier (glareola pratincola, collared pratincole) sont en certaines saisons assez communes dans notre région, en particulier dans la basse vallée du fleuve Sénégal. Un (très) fort contingent des 7 800 à 14 900 couples recensés en Europe, notamment les oiseaux d'Espagne (2 960 couples, en fort déclin bien qu'étant la principale population d'Europe occidentale), du Portugal (500 à 1 000 couples) et de France (un maximum de 80 couples) hiverne en Mauritanie et au Sénégal. Idem pour les colonies nicheuses au printemps dans le Maghreb*1 (Maroc surtout, Algérie et Tunisie) qui gagnent progressivement notre région avant même la fin de l'été, parfois erratiques dès la dernière quinzaine de juillet. Le 25 octobre 2015, nous avions observé avec bonheur la présence sur le marais de Toddé, en lisière des Trois-Marigots, d'au moins 137 Glaréoles à collier en trois groupes de 35 à 50 sujets, avec des échappées vers le marigot de Khant-sud. Impossible de savoir s'il s'agissait, à cette époque (d'une année de pluies tardives et décalées), d'hivernantes fraîchement arrivées ou d'afrotropicales sur le point de gagner des latitudes plus méridionales de Sénégambie. Aux premières remontées humides dans la plaine alluviale du fleuve Sénégal, Ornithondar avait aussi l'habitude d'observer l'installation, et la probable nidification d'une petite colonie de Glaréoles à collier fuelleborni sur les tannes entre la digue anti-crue et les premiers casiers rizicoles. Avec les 'aménagements' destructeurs opérés ces deux dernières années dans cette partie de la plaine de Biffeche, on peut douter de la pérennité de ce lieu de nidification entre Bango et Mboubeune. Les sites d'accueil fort heureusement restent nombreux, dans la basse vallée du fleuve Sénégal, pour les populations nordiques comme sudistes: plaine alluviale du fleuve (Sénégal-Mauritanie), Toddé et Trois-Marigots, Ndiaël, N'Digué, Djoudj, pourtour du lac de Guier (François Baillon et Jean-Yves Gac, 1991).

Quand j'étais gamin, au Maroc, les Glaréoles furent des premiers oiseaux à me fasciner. Dans les riches plaines agricoles du Gharb, je m'étonnais alors de les voir évoluer avec élégance à quelques mètres au-dessus des champs, tranquillement, puis d'un violent virement d'ailes attraper au vol quelque insecte ailé avant de disparaître, quelque part au sol d'une jachère pour avaler leur proie. Avec la chimisation forcenée de toutes les régions dévolues à l'agriculture 'productiviste', j'ai bien peur que ce somptueux spectacle a depuis disparu du paysage utilitariste. La menace, qui a dévasté les colonies camarguaises et espagnoles pèse désormais, aussi, sur les populations deltaïques du Sénégal: l'utilisation massive des herbicides, des pesticides et des insecticides dans la nouvelle riziculture et l'extensif maraîchage, sans contrôle aucun, ne présage pas d'un avenir radieux pour les gracieuses Glaréoles qui aimaient, partout, chasser au-dessus des casiers ou sur leurs bordures pour y attraper "Coléoptères, Orthoptères, Hémiptères, Hyménoptères, Odonates, Dermaptères, Lépidoptères, Isoptères, Trichoptères, Névroptères, Arachnides, Acariens et Mollusques"*2 ! Bayer et tous ses substituts asiatiques travaillent pour elles, désormais, bientôt sans elles... Quant aux nicheuses locales, les principales déperditions des couvées sont dues à la prédation par les Phacochères (phacochoerus africanus) et au piétinement des nids (un dérisoire bol dans le sol, à peine garni) par le pléthorique bétail domestique... Les deux cheptels sont ici prospères, c'est le moins qu'on puisse en dire.

*1 Lire: Breeding ecology of Collared Pratincoles Glareola pratincola in two coastal habitats in northwest Morocco
par Saâd Hanane (Maroc), Jihen Boukhriss & Slaheddine Selmi (Tunisie), in Bird Study, Vol. 57, Iss. 2, 2010, British Trust for Ornithology (UK)
*2 Fiche: Inpn.mnhn.fr/Glaréole à collier, Glareola pratincola

Écouter:
http://www.xeno-canto.org/304832 et http://www.xeno-canto.org/304833 (Adiaké, sud-Comoé, Côte d'Ivoire)

Ci-dessous:
Glaréoles à collier - glareola pratincola ssp. fuelleborni, chassant les insectes au sol
A l'occident du marigot de N'Guisset 2016 07 9, 17h50+ / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues