" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

jeudi 19 mai 2011

Eurêka ! l'ibis sacré captif s'est envolé !

* Bango. 'Jardin de Véronique', près du lac -

Souvenez-vous: en mars*1, nous avions rendu visite à une grande aigrette (egretta alba, great egret) et à un ibis sacré (thrieskornis aethiopica, sacred ibis) sauvés d'un destin funeste par Valérie, une toubab miséricordieuse qui les avait pris en pension complète, dans son jardin bangotin. Les deux échassiers avaient été abandonnés à leur captivité dans une poussiéreuse cour, sans soins*2. Sur les 3 ibis juvéniles arrachés au nid par un piroguier contrebandier, 2 étaient morts de faim avant que notre samaritain ne s'entiche du miraculé. Eh bien, l'oiseau 'sacré' s'est finalement envolé, après un long séjour adolescent au jardin d'éden, et a rejoint, on le croit, des congénères que j'observe parfois dans les marais du Lampsar, pas très loin de la nursery providentielle. Quant à l'aigrette, pas encore partie ! l'auberge est bonne mère...


Ci-contre: 2011 03 25, l'aigrette et l'ibis de Véronique
/ Photo par Eddy Graëff pour Ornithondar


Ci-dessous: ibis sacré juvénile 'en liberté' ! Djoudj, PNOD, 2010 02 2 / Photo par François Marmeys pour Ornithondar


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues