" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

mercredi 10 novembre 2010

9-10, contrastes météo sur le Lampsar


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -



- A g., 2010 11 10 matin, une petite pluie chaude sur le marigot 
- A d., 2010 11 9, les premières lumières froides de l'hiver deltaïque
/ Photos par Frédéric Bacuez

Hier matin, les premières lumières bleutées et froides (cf. photo ci-dessus à d.) accompagnaient les premières marées fluctuantes. La vase du marigot ainsi dégagée, même à peine, est grasse et encombrée de détritus, naturels (pailles et herbes pourries, tiges de joncs, propagules et feuilles de palétuviers) et humains (plastiques, bouteilles, sachets et autres emballages de lointains manufacturiers). Ce matin, la grisaille noctambule laisse tomber quelques gouttes de pluie sur Bango et le Lampsar (cf. photo ci-dessus à g.); aussitôt, la moiteur se rappelle aux souvenirs de l'hivernage...
Bango: 9h05-9h20, 0,1 mm !

Nota: on dit du climat saint-louisien qu'il est le meilleur d'Afrique de l'ouest... Mais il se dit tellement de choses... Ce qu'on y ressent, depuis quelques années, c'est surtout la fragilité de ses 'bonnes' températures: oh, ce n'est pas qu'il y fasse aussi chaud qu'à kayes ou Ouagadougou, on ne peut guère faire plus 'durablement' torride, mais les Anciens seront d'accord avec moi que l'amplitude thermique - vers le haut, malheureusement...- s'accroît, que la saison des pluies démarre laborieusement et finit de plus en plus en apothéose bientôt apocalyptique, de plus en plus décalée. Les Anciens, encore eux, affirment que notre hiver est devenu instable, perpétuellement bousculé par les intrusions chaudes et sableuses d'un harmattan renforcé, ou par une augmentation des vents, d'ouest comme d'est. Il fait presque frais aujourd'hui et voilà soudainement que demain, pour plusieurs jours, qui durent, qui durent, brumes et canicule s'abattent comme un couperet sur le delta. On me rappelle souvent qu'autrefois, la nuit, tous les pas de portes étaient éclairés par les feux des braseros autour desquels les familles s'agglutinaient, au chaud. En ce temps-là, il n'y a pas si longtemps, l'hiver saint-louisien était stable, et s'éternisait doucereusement, souvent jusqu'en mai-juin. Ah, la belle époque...

MATIN, juste avant la pluie-
2 gonoleks de Barbarie (laniarius barbarus, yellow-crowned gonolek) se suivent dans la traversée du marigot, vers les blocs de palétuviers
5 échasses blanches (himantopus himantopus, black-winged stilt) s'envolent des mangroves [Lampsar limoneux>Lampsar 'doux': vers le lac de Bango ?]
1 corbeau pie (corvus albus) / 1 martin-pêcheur huppé (alcedo cristata, malachite kingfisher) (re)gagne les hauteurs des eucalyptus, surplombant la rive [marée haute]
MIDI, le ciel est bleu...-

~12h-14h, la huppe fasciée (upupa epops ssp. senegalensis, senegal hoopoe), à nouveau dans le jardin (cf. notule de 2010 11 8), entourée de 3 capucins bec d'argent (euodice cantans), de 4 bulbuls communs (pycnonotus barbatus), de souïmangas sp. et d'1 tourterelle maillée (streptopelia senegalensis).
Arrivée d'1 grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white-breasted cormorant) dans le marigot, parmi les dizaines de cormorans africains (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant).
APREM'-
Sur la 'plage': l'habituelle aigrette des récifs (egretta gularis) + 1 aigrette garzette (egretta garzetta), 1 chevalier guignette (actitis hypoleucos), 1 bergeronnette grise (motacilla alba)
SOIR-
~18h, mon premier vol hivernal de 11 goléands bruns (larus fuscus, lesser black-backed gull) [delta>Lampsar 'doux'] / 1 seul dendrocygne veuf (dendrocygna viduata), pour le moment, sifflant [Lampsar 'doux>delta] / Passage de quelques petits groupes de hérons gardeboeufs (bubulcus ibis) [SO>NE]

A partir de 18h20, coucher de soleil:
3 grues couronnées (balearica pavonina ssp. pavonina, black crowned crane) en vol à la queue leu leu, à basse altitude à la sortie de Bango [>par dessus les typhaies>Lampsar 'doux']
- En vol N>S assez haut, une troupe de 20 sternes, caspiennes ou royales (sterna sp.), en migration.
- Très nombreuses bergeronnettes grises (motacilla alba), dont une troupe de 40- et une autre de ~50, traversant le marigot vers les dortoirs nocturnes des mangroves de Thiolet.
- Egalement: premiers rassemblements - de 5 à 10 ind. par groupe- de tisserins à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. melanocephalus) en plumage postnuptial, dans les prosopis et eucalyptus de la berge sud avant la traversée vers les dortoirs de la plaine alluviale.
- Quelques pouillots véloces (phylloscopus collybita), en solo, font de même et rejoignent les typhaies ou/et les arbres des digues.
Le martin-pêcheur huppé (alcedo cristata), à nouveau remonte sur son perchoir -ou dortoir nocturne ?- dans un de mes grands eucalyptus.
Au crépuscule: 2 hérons cendrés (ardea cinerea) se poursuivent et se battent brièvement au dessus des eaux du marigot avant de regagner les mangroves / 1 héron strié (butorides striata, green backed heron) vient se poser sur des racines de palétuvier immergé
___________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues