" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

dimanche 17 octobre 2010

16-17, 2 balbus européens, 2 pygargues africains, voisins


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -


A peine rentré à Bango sur les bords de 'mon' marigot, j'ai cherché du regard mes balbuzards pêcheurs (pandion haliaetus, osprey) au long du Lampsar; au loin, dans la baie abritée par la pointe Thiolet, les pêcheurs ont eu la bonne idée de replanter un pieu au milieu des eaux, comme en 2008-2009. J'y ai tout de suite repéré 'le' balbuzard, déjà en poste pour un nouvel hiver tropical, loin de ses quartiers d'été européens. Les 16 et 17, c'est en couple que deux balbus ont recommencé leur routinière tournée de la rivière, partant des environs du bolong de Dakhar-Bango pour inspecter le marigot limoneux, survoler la baie de Lampsar-bolong de khaye, et si la prise est bonne, comme ce matin, continuer vers le Lampsar d'eau douce pour l'y dévorer en paix.


Ci-dessus: 2010 10 17 midi, balbuzard pêcheur en vol au dessus des palétuviers du Lampsar limoneux / Photo par Frédéric Bacuez 

Quant au couple de pygargues vocifères (haliaeetus vocifer, african fish eagle; un autre couple a son aire dans un eucalyptus riverain du Lampsar coté eau douce) qui affectionne les trois petits arbres solitaires plantés au bout de la pointe Thiolet, entre Lampsar et delta, il est particulièrement actif, très vocaliste, même sous les averses du jour, tournoyant parmi les milans parasites (milvus migrans ssp. parasitus), tantôt à haute altitude, tantôt très bas au dessus du marigot. Ce midi pour la première fois, alors que les gros poissons bondissent encore à la surface des eaux rougeoyantes et hautes, je les ai surpris s'abattant sur la mangrove, au beau milieu de hérons cendrés (ardea cinerea) qui se sont envolés et dispersés, affolés. Je ne sais si les aigles 'pêcheurs' voulaient  'chasser', ou bien seulement se poser dans les palétuviers. On sait qu'en Afrique orientale et australe, les aigles pêcheurs ont un faible pour les flamants, en particulier les flamants nains (phoeniconaias minor; observations des lacs Bogoria et Baringo, au kenya). Ce comportement carnassier des pygargues n'a pas été vraiment étudié en Afrique occidentale.


Remarque: les balbuzards pêcheurs (migrateurs d'Europe occidentale et du nord, de passage et hivernants en Afrique subsaharienne - les oiseaux du bassin méditerranéen étant sédentaires) et les pygargues vocifères (résidents d'Afrique) se croisent et se recroisent entre pointe Thiolet et Lampsar 'doux', volant parfois très près les uns des autres, sans agressivité ni conflit. A la pointe Thiolet, les pygargues se perchent dans les arbres tandis que les balbuzards restent volontiers au sol dans la steppe buissonnante pour y manger leurs prises de pêche ou même s'y reposer.
___________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues