" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

lundi 26 octobre 2009

25, souvenirs ornitho d'une enfance marocaine...


* Maroc, années '70 -
Nota : sur http://www.go-south.org/: à la date du 25 octobre 2009, l'ornithologue Patrick Bergier a bien voulu mettre en ligne, sur son site marocain, quelques unes de mes observations ornithologiques, même à la volée, d'une enfance chérifienne mère de toutes mes passions à venir... Merci, Patrick.

Ci-contre : lagune de Merja Zerga, Moulay Bousselham, Gharb, nord du Maroc, juillet 1978
L'ami Lesgoirres, Frédéric et Pascal Bacuez / Photo Gérard Bacuez

_____________________________________________________________________

4 commentaires:

  1. Pascal J. Bacuez26 octobre 2009 à 13:56

    Je vois que tu commences à te replier, au moins dans la tête, au Maroc. Je te comprends. Le monde oriental, c'est quand même autre chose !
    Je pensais à toi hier en regardant le vol plané d'un milan sur le campus où je réside. Et, comble du bonheur dans un pays on ne peut plus bruyant, je suis réveillé tous les matins par le chant des bulbuls. Mashaallah !
    Pascal, Sanaa, Yémen

    RépondreSupprimer
  2. Les bulbuls y sont-ils aussi nombreux et bruyants qu'à Marrakech au temps de notre enfance ?
    Frédéric

    RépondreSupprimer
  3. "Monde oriental" : mais nos "amis" subsahariens, d'est en ouest, te répondraient qu'ils sont alors 'orientaux', parce que musulmans, et donc "autre chose" car convaincus que 'Salaam Aleikoum" est, ici, du wolof !!!! (???)
    - Tu connais pas parler wolof ?
    - Non (en pensant : à quoi bon ? Qui le parle hors des frontières sénégalaises ?)
    - Tu connais pas Salam Alikoum ?
    - Si, c'est de l'arabe...
    Ah, cette quête désespérée d'une identité, toujours autre...
    Frédéric.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour vos infos marocaines des années 70, celle des talèves à Sidi Bou Rhaba en particulier, où l'espèce niche aujourd'hui régulièrement
    Amicalement
    Patrick Bergier

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues