" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 17 octobre 2010

17, moiteur tenace, encore la pluie puis un déluge !

* Marigot de Lampsar, coté limoneux -


Ci-dessus: 2010 10 17, le Lampsar limoneux, un 17 octobre sous la pluie comme au coeur d'une mousson du sud.... / Photo par Frédéric Bacuez


Depuis quelques années, partout en Afrique de l'Ouest soudano-sahélienne on se dit - avec certains observateurs scientifiques- que le cycle trentenaire de bonne pluviométrie est bel et bien de retour ! A chaque mousson, bien que définitivement versatiles, les pluies mettent du temps à s'installer mais ont tendance à se prolonger jusqu'en octobre, avec de plus en plus de force dévastatrice ***. Sur nos confins pré-désertiques, peu arrosés, le mois de septembre a été pluvieux comme jamais ou presque ! Mais vingt-trois jours après l'ultime averse - un des quatre déluges de septembre, 76,2 mm à Bango le 24 -, voilà que l'humidité ne veut plus s'estomper quand le 15 octobre à Saint-Louis voit, normalement, les alizés retrouver leur souffle et repousser les vents de mousson vers le sud-est. Cet après-midi, plouf ! un ou presque deux nuages et, en moins d'une heure, une honorable averse nous avait gratifiés de 8,2 mm - ce qui est considéré comme une bonne pluie en Europe tempérée !-, avant le retour aussi soudain du soleil mijoteur. Car, revers de l'exubérante verdure et du fleuve rouge et gonflé, une désagréable moiteur chaude comme l'étuve accable le corps encore enivré par les éthers alpestres
... Mais on n'avait pas vu ce qui remontait du sud, sans grondement ni vent: dès 15h40 et durant huit heures, il tombera sans interruption des hallebardes sur le Lampsar comme vache d'Abondance qui pisse ! 79,6 mm !!! un 17 octobre, je vous demande un peu, même en savane je n'avais jamais vu cela de ma vie, à cette date; il fallait venir sur ces 'marges présahariennes' ('Sahel', en arabe) pour recevoir un tel sceau d'eau au lendemain de mon retour 'd'après mousson' !!!

- Bango: 8,2 mm (13h10-13h55) et 79,6 mm (15h40-23h; traces ensuite et le 18 à 10h15), soit 87,8 mm - son cumul saisonnier le plus important après l'averse de 90,0 mm du 8 septembre.

- Saint-Louis (même pas sortie de ses inondations de la mi septembre **): 99,1 mm - soit sa seconde plus grosse averse de la saison *, après les 105,0 mm du 7 septembre, ces deux déluges cumulant à eux-seuls plus des 3/4 d'eau d'une mousson normale à Saint-Louis !!! 

- Fleuve Sénégal, en remontant vers l'amont:
Podor: 4,8 mm (et 0,8 mm le 16) / Matam: 10,5 mm (1,2 mm le 16; 4,9 mm le 15; 0,5 mm le 14) / Bakel: 6,0 mm (2,0 mm le 16; 9,8 mm le 15; traces le 14; 12,0 mm le 11)
- Intérieur et Ferlo:
Louga: 70,9 mm (traces le 13) / Linguere: 39,4 mm / Ranerou: 2,5 mm (3,9 mm le 14)

* La plus forte pluie du jour et de la semaine au Sénégal. C'est un événement: Saint-Louis, deuxième station la plus sèche du pays après Podor a été ce 17 octobre 2010, et de loin, la ville la plus arrosée par ce regain d'hivernage !
** Lire aussi sur http://www.saintlouisdusenegal.com/: " Hivernage 2010: ça n'était donc pas fini ! "

*** Lire un résumé des intempéries sur l'Afrique de l'Ouest (pays les plus touchés: Bénin, Nigeria, Niger, Tchad, Burkina Faso) : http://www.pfcmc.com/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=23316&Cr=inondations&Cr1=
Et aussi, pour le Bénin, pays le plus affecté cette année (environ 60 morts et 120 000 sans-abris au 19 octobre) : http://www.pfcmc.com/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=23381&Cr=B%E9nin&Cr1=
Ainsi que: http://www.africa1.com/spip.php?article4453, "A Cotonou, des milliers de déplacés après les inondations" et http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/10/22/680-000-personnes-touchees-par-les-inondations-au-benin_1429957_3212.html (2010 10 22)

2 commentaires:

  1. ha! ah! je vais pouvoir enfin t'embêter, tu parles d'un fleuve rouge, tu devrais lire le journal, c'est un tonnelier bordelais qui s'est échoué sur vos plages, heureux de te retrouver; signé Thige alias Jean Cive

    RépondreSupprimer
  2. http://www.xibar.net/AYANT-ECHOUE-A-POTOU-APRES-UNE-VIOLENTE-TEMPETE-Un-bateau-de-plaisance-pille-par-des-inconnus_a27759.html

    Aurais-tu participé au pillage des 'tonneaux' pour confondre un voilier avec un tonnelier ??????
    En tout cas, ce n'est pas la première fois que sans vergogne les ressortissants de ce pays émergent s'adonnent à cette frénésie consumériste ! Voilà ce qu'il en est quand on n'a plus faim !!!!!!!!
    Amitiés. Frédéric

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues