" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

samedi 16 octobre 2010

16, la néphile du Sénégal annonce l'automne sahélien


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

 
Ce 15 octobre, ce n'est pas un oiseau qui m'accueille dans le jardin des bords du Lampsar, mais un arthropode: une néphile du Sénégal (nephila senegalensis, cf. photos ci-dessous), belle araignée longiligne qui apparaît dans sa gigantesque toile dès le milieu de la mousson, et dont les rejetons, en brousse, se rassemblent en nombre jusqu'à la veille de l'harmattan, le grand vent d'est désséchant, transformant d'octobre à décembre les boqueteaux en véritables labyrinthes de soie collante... Cette année, ma néphile a  construit son piège dans un jeune baobab - dont les feuilles vertes, en cet hivernage exceptionnel, ne jaunissent pas encore.

Ci-dessus: 2010 10 16. Bango, néphile du Sénégal, feuilles de baobab et milans parasites à bec jaune / Photos par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues