" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

mardi 12 avril 2011

9-12, tsunami caniculaire, bousculade aux abreuvoirs !

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

Nota: aussi soudaine que violente, une vague de chaleur caniculaire enveloppe le delta du fleuve Sénégal, en fin de matinée, probablement poussée vers la côte par quelque vent porteur d'une pluie des mangues, loin, très loin à l'intérieur des terres soudaniennes... La chappe de plomb stationnera trois petits jours sur le Lampsar et pfitt ! se diluera dans les vents marins ragaillardis.
Voir aussi la galerie d'Alain-Paul: http://www.flickr.com/photos/alain-paul_mallard/sets/72157626516290959/

Aussi surpris que les Hommes, les oiseaux, tout particulièrement les passereaux qui sont en route prénuptiale vers le Maghreb et l'Europe, s'arrêtent plus que d'habitude dans le jardin, pour boire et se reposer à l'ombre des végétaux, le bec ouvert, accablés !

Entre autres: 
MATIN-
2011 04 12, 8h40, entendu 1 barbion à front jaune

MIDI-
Halte migratoire...
2011 04 9, 12h10, 1 hypolaïs polyglotte (plage alaire blanche bien visible) boit au nouvel abreuvoir du jardin
1 pouillot véloce et 1 hypolaïs obscure (9 et 10, cf. photo ci-contre), amaigris
SUPER ! 1 rossignol philomèle est sur le gazon, le bec grand ouvert, et semble reprendre force, immobile, avant de gagner un petit abreuvoir posé au sol, dans l'herbe
1 rousserolle effarvatte va stationner deux jours dans le jardin (9 et 10), avant de reprendre la route du nord: vue à de nombreuses reprises, notamment dans le parterre d'aloe verae, sous les bananiers et papayers, escaladant les tiges et un bois mort posé près d'un abreuvoir artificiel. Très vive, la rousserolle est peu farouche.

Ci-dessus: l'hypolaïs obscure a passé tout l'hiver dans le jardin des rives bangotines

/ Courtesy photo par John Wright pour Wrightwanderings et Ornithondar

Voir aussi: http://ornithondar.blogspot.com/2011/03/30-un-rougequeue-et-dautres-passants.html

12h50, les oiseaux afrotropicaux sont aussi assommés par la canicule que leurs cousins paléarctiques: 12 capucins bec-d'argent (deux familles, dont deux parents avec trois juvéniles quémandeurs) s'alignent sur le rebord des vasques d'eau, longuement. Parfois délogés par des serins à croupion blanc, 3+ tisserins minules - dont un mâle, des souïmangas à poitrine rouge, 3 bulbuls des jardins. Tout ce beau monde désaltéré se perche dans le terminalia et y réveille les deux taphiens à ventre blanc qui ne savent plus où se mettre pour échapper à l'agressivité des oiseaux ! Je les vois tourner autour du tronc, pour se dérober, en vain.
2011 04 10 MATIN, 9h15, 1 camaroptère à dos gris à l'abreuvoir du baobab
APREM'-
Passage continu, surtout après 17h mais en petit nombre, des hirondelles rustiques (9, 11 et 12) et des hirondelles de rivage (9), parfois en groupes mêlés
SOIR-
2011 04 10 & 11, 17h30-18h30, 6 martinets noirs chassent assez haut contre le vent, à la verticale de la berge sud du marigot, au dessus du quartier.
Sur la 'plage', toujours le chevalier guignette (9 au 12), 1 grand gravelot (12 matin), 1 bergeronnette grise (12 aprem')

Divers:
En vol, nombreuses mouettes à tête grise et goélands bruns
7 pélicans gris cerclent (11 à MIDI)
Dizaines de dendrocygnes veufs au repos sur le marigot, jusqu'au milieu du plan d'eau (11 APREM')
2 guêpiers nains traversent le marigot [9 SOIR, S>N]
1 pic goertan, mâle, dans le jardin (flamboyant et eucalyptus, 10 à 18h20) et en vol vers la digue des deux Lampsar (12 à 15h15)
Mangroves: envol de 13 + 4 bihoreaux gris (10 SOIR ~19h)
Entendu: échasses blanches (nuit 12-13)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues