" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

lundi 29 février 2016

28 & 29, deux 'locales': prinia aquatique et tarier pâtre africain


Ci-dessus:
à g., prinia aquatique - prinia fluviatilis / © photo par Frédéric Bacuez
à d., tarier pâtre africain - saxicola torquatus moptanus / Courtesy © photo par Jérémy Calvo pour Ornithondar


* Plaine alluviale du fleuve Sénégal et marais du Djeuss bangotin, rive droite -

Séjour de Jérémy [Jérémy Calvo.fr/], 4/16.
28 fin de journée & 29 février 2016. 7h20-16h10-
A pied / En pirogue motorisée et à pied. Avec Jérémy Calvo
Temps: températures matinales toujours supérieures à notre norme hivernale, malgré les 'entrées maritimes' (cf. photo ci-contre); l'amplitude thermique, elle, demeure... Il fera chaud, au zénith !

Ci-contre: la plaine alluviale du Sénégal sous les entrées maritimes
2016 02 29, 9h10 / © Photo par Frédéric Bacuez
Dans la plaine de crue qui n'a pas été bousillée par les apprentis-sorciers du BTP et du tiroir-caisse, il y a toujours des sillons et des carrés qui avaient été tracés à toutes fins utiles, de l'autre coté du tout-à-l’égout à pesticides que les progressistes d'Eiffage et leurs complices nomment 'canal de décharge' (sic). On imagine volontiers que ces gens-là et leurs gogos n'en resteraient pas à leurs premiers exploits contre-nature - dans l'indifférence générale, on ne crache pas sur le 'Développement', hein ?! Tôt ou tard, les éleveurs qui ont planté de dérisoires panonceaux écarlates dans les alluvions asséchés, hostiles à la mainmise des riziculteurs anonymes sur le(ur)s terres, seront en effet dépossédés de leurs parcours. Les marais seront comblés, les tannes débroussaillées, les ultimes gonakiers tronçonnés pour le charbon ludique - ataya !- ou culinaire - les immémoriales trois pierres en guise de cuisine du prometteur XXIe siècle !
Ci-dessus: 'Zone de pâturage', avis aux riziculteurs et à leurs 'partenaires' du BTP
Dans la plaine de crue du fleuve Sénégal 2016 02 29, 14h15 / © Photo par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -

Fleuve Sénégal et sa plaine alluviale.

Sur le fleuve, comme d'habitude avec la marée descendante les ardéidés patientent sur les sites les plus stratégiques pour saisir le poisson - les hérons cendrés (ardea cinerea) sont plus abondants que jamais, jeunes comme adultes ! A l'entrée du petit bras du fleuve, coté mauritanien de l'Île aux Bois, il y en a des dizaines, immobiles, le corps pointé vers l'avant, prêt à harponner. Les pélicans (pelecanus onocrotalus et rufescens) quant à eux sont regroupés sur l'estran, la tête enfoncée dans les épaules: ils ne sont pas bien réveillés, faut-il croire; ils attendront les bonnes heures chaudes, vers onze heures, pour amorcer leur pompe thermique afin d'entamer sans effort l'excursion du jour. Des 800 pélicans blancs (pelecanus onocrotalus) qui stationnent à l'année autour de Saint-Louis tandis que leurs aînés sont sur les sites de reproduction du Djoudj, du Diawling et de l'Aftout, occupés par la marmaille, une écrasante majorité est ici constituée de jeunes, immatures et sans doute, au vu de quelques plumages adultes, de vieux oiseaux ayant passé l'âge djoudjien...

Des trois espèces baguées du jour: deux balbuzards pêcheurs (pandion haliaetus) dont un teuton, c'est immanquable (cf. photo ci-après). Comme toujours, une ou deux voire trois spatules blanches (platalea leucorodia) arborent leurs jetons de toutes les couleurs, du tibia au genou. Une sterne caspienne (hydropogne caspia), photographiée par Jérémy (cf. photo ci-après), transporte solidement son poisson dans le bec, avec lequel elle ne joue pas, pour une fois, en le laissant tomber avant que de le reprendre au vol après de virtuoses acrobaties en chute libre qui doivent être très amusantes - la prise est peut-être trop belle pour risquer de la perdre, ce matin... De tous les laridés, en ce moment, ce sont les sternes royales (thalasseus maxima) qui sont les plus communs (cf. photo ci-après), avec les sternes caugeks (sterna sandvicensis). A la différence de ces dernières, toutes du Paléarctique, les royales sont résidentes et nicheuses de Mauritanie et du Sénégal. Dans le bas-delta, la seconde plus grande sterne de notre région niche sur l'Île aux oiseaux du parc national de la Langue de Barbarie (PNLB): selon les écogardes du sanctuaire, il y en aurait cette année 500 sur l’îlot nichoir...

Au carnet rose, tiens... Sur les terres excavées le long du canal de décharge, un petit chose comme un grand échalas miniature, sur ses pattes comme des allumettes trottine dans tous les sens, picorant ici et là, à découvert... Un lanier ou tout autre prédateur ailé n'en ferait qu'une bouchée. C'est un vanneau éperonné (vanellus spinosus). Son aspect cryptique est à son avantage: quand l'oisillon s'arrête net, nous-mêmes qui sommes près de lui le perdons de vue ! Jérémy, qui n'est pas seulement un excellent grimpeur - ceux qui savent comprendront !- a aussi quelque chose de reptilien: il rampe dans l'argile sèche du Sénégal comme un légionnaire dans la boue de Guyane ! Patience et ruses de Sioux pour apprivoiser le poussin - et hop ! le mettre dans la boîte ! (cf. photos ci-dessous)

Ci-dessous:
A g., poussin de vanneau éperonné - A d., le paparazzi du petit chose...
2016 02 29, 11h40 /  © Photos par Jérémy Calvo & Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



Marais du Djeuss, rive droite.

Au programme de l'après-midi: rechercher dans la plaine alluviale deux espèces phares du bas-delta, deux passereaux géographiquement très localisés en raison de leurs exigences environnementales: il s'agit du tarier pâtre africain (saxicola torquatus de la race moptanus) et de la prinia aquatique (prinia fluviatilis, une espèce monotypique). Jamais deux sans trois, et même quatre ! Du marais, on rajoutera aux premières cibles la cisticole roussâtre (cisticola galactotes de la race amphilectus), mieux distribuée et plus commune dans l'ensemble de l'Afrique occidentale, bien qu'assez locale au Sahel car tributaire des roselières et donc des grands bassins marécageux. Et la rousserolle des cannes (acrocephalus rufescens de la race senegalensis) qu'on entend glousser plus qu'on ne la voit, dans ses roseaux, et dont la race locale de notre bas-delta et de quelques sites en Gambie est totalement isolée des autres populations, la plus proche se trouvant dans le centre-nord du Ghana (race nominale), pas la porte à coté !

D'abord, il faut faire silence, écouter les massettes sur les tannes asséchées dans la plaine de crue, pour le premier, et les tamaris dans le marais du Djeuss, pour la seconde. Pour cette dernière en plus, distinguer son chant de celui de sa cousine la prinia modeste (prinia subflava) répandue et physiquement presque semblable. Enfin, localiser les oiseaux recherchés, les observer dans des conditions acceptables et, surtout pour Jérémy, pouvoir les photographier.

Prinia aquatique - des territoires encore secrets mais un chant unmistikable !

Décrite du Haut Niger (Mali) pour la première fois en 1969, avant que d'autres sujets soient découverts autour du lac Tchad et sur le Chari voisin (Tchad-Cameroun / Chappuis 1974 & Brouwer 1997) puis dans le bas-delta du fleuve Sénégal à partir du lac de Guier (Sénégal-Mauritanie / Urban et al. 1997), et enfin encore sur le fleuve Niger (Niger / J. Brouwer 1999), la prinia aquatique (prinia fluviatilisriver prinia, cf. photos ci-dessous et en haut de notule) n'a pas encore révélé tous les secrets de ses petits territoires ! Au cours des deux dernières décennies du siècle passé, de nouveaux habitats ont été identifiés, très localement, sur la Petite Côte sénégalaise ainsi qu'aux marges de la Casamance et de la Guinée Bissau. Tout récemment, on a même trouvé la prinia aquatique loin d'ici, du coté de Lokichokio, en pays turkana - nord-ouest du Kenya !

Si Urban et al. (1997) ont rencontré la prinia aquatique "(...) in dense, thornless Tamarix senegalensis shrubs 3-4 m high on humid salt soils, and occasionally in reeds but avoiding dense reed-beds", pour notre part nous avons constaté que la prinia aquatique est moins exclusive, plus éclectique, et se trouvera souvent en densité plus importante dans les zones mixtes, plus précisément au contact des marais d'eau douce et des tannes ou bas-fonds salinisés. Si des butées plantées en effet de tamaris sillonnent la zone, la prinia aquatique n'en sera que plus à son aise. La proximité de typhaies, à tout le moins leurs lisières, sera opportunément utile en saison nuptiale pour les chanteurs, accrochés aux roseaux les plus grands (cf. photos ci-après).

Longtemps le chant de la prinia aquatique (cf. enregistrement sonore ci-dessous, par Matt Slaymaker, Saint-Louis-du-Sénégal, in Xeno-Canto) a été confondu avec celui de sa cousine, autrement plus commune et largement distribuée, la prinia modeste (cf. enregistrement sonore ci-dessous, par notre ami Bram Piot, in Xeno-Canto). Au mieux le premier était perçu comme une variation du second. Et comme physiquement, en plus, les deux prinias paraissent semblables, au premier coup d’œil, l'affaire a durablement été classée sans suites... Or, il y a bel et bien des différences, de taille, de plumage, de nuances de couleurs et même de physionomie faciale (sic), une authentique affaire de jizz, pour le coup ! Quant au chant, certes il y faut un peu de temps, d'écoute et... de concentration, mais il devient évident à l'usage que ces deux-là, même sur un périmètre fréquenté par les deux prinias, et c'est le cas de part et d'autre du Djeuss bangotin, n'ont pas le même chant, tout au moins la même rythmique:

" In fluviatilis there is only a slow and moderate variation in frequency, whereas in subflava it varies sharply and extensively - the notes of fluviatilis never show on a sonogram the fine striations (due to frequency modulation) produced by subflava (...) These vocal characteristics are recognisable in the field (...) "
- Past and future taxonomic research in West Africa, 
par G. J. Morel & C. Chappuis, in Bull. B.O.C Centenary suppl., 1992 04




Tarier pâtre africain - des prairies du mont Nimba aux tannes du Sahel

C'est la variété continentale du classique tarier pâtre eurasien. Autrement plus répandu en Afrique orientale et australe qu'en Afrique de l'Ouest, le tarier pâtre africain (saxicola torquatus moptanus, african stonechat, cf. photos ci-dessous et en haut de notule) est généralement perçu comme un passereau des prairies de moyenne altitude. Or, comme en Afrique du Sud, le tarier pâtre en Afrique occidentale se retrouve, dans certaines conditions écologiques et toujours dans des espaces géographiques limités, sur les plateaux au carrefour de la Guinée, de la Sierra Leone et du Libéria (sources du Niger), dans les Monts Nimba aux confins du Libéria et de la Côte d'Ivoire, mais aussi dans les steppes sahéliennes du Niger, du Tamou à Tahoua via le Dosso. Troisième type de milieu, encore différent des deux premiers: le delta intérieur du fleuve Niger, au Mali; et le bas-delta sénégalo-mauritanien du fleuve Sénégal, en particulier sur les tannes parsemées de massettes saisonnières et de quelques tamarix senegalensis ! Bref, un passereau éclectique et probablement compliqué dans ses exigences... En tout cas pas facile à voir dans la basse vallée du Sénégal, très localement. En revanche, si l'on a identifié un habitat du passereau, territorial et fidèle à son petit périmètre vital, il sera aisé de l'observer, agité, fébrile, toujours en train de surveiller les environs depuis son perchoir (un roseau isolé ou une herbe haute) duquel il descend au sol attraper au plus vite l'insecte convoité. Il est facile à voir sur les tannes bordant la digue Bango-Mboubeune, au nord du grand marais du Djeuss, et sur les prairies voisines du Maroum Diassik.


Ci-dessous:
en haut, prinia aquatique - prinia fluviatilis, chanteur
Marais du Djeuss rive droite, près de Bango, 2016 02 29, 15h45 / © Photos par Frédéric Bacuez
en bas, tarier pâtre africain - saxicola torquatus moptanus, mâle chanteur
Tannes de la plaine alluviale du Sénégal, rive gauche, 2016 02 29, 14h-14h15 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -




2016 02 29-

OISEAUX / 80 espèces et ssp. cochées, 2 sp. entendues
MAMMIFÈRES / 3 espèces cochées
REPTILES / 1 espèce
AUTRES / 4 espèces

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), ici et là par petits groupes [autour de l'Île aux Bois] [fleuve Sénégal], dont 56 ind. stationnés sur la vasière [confluence Petit Bras-fleuve Sénégal à l'extrémité nord de l'Île aux Bois] + pompe de 115+ ind. à 13h [verticale du fleuve et de la plaine de crue]
  • Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican) [autour de l'Île aux Bois], dont quelques ind. stationnés avec les hérons cendrés et les pélicans blancs sur les vasières [confluence Petit Bras-fleuve Sénégal à l'extrémité nord de l'Île aux Bois]
  • Cormoran africain (microcarbo ex phalacrocorax africanus, reed / long-tailed cormorant)
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax luciduswhite-breasted cormorant) [fleuve Sénégal]
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufa, african darter), 2 ind. cerclent + 1 ind. [à la verticale du fleuve]
  • Bihoreau gris (nycticorax nycticorax, black-crowned night heron) [estran et mangrove du marigot du Djeuss, mangroves de Thiolet]
  • Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron), 1 ind. [marigot de Taba Tache, près de la petite mangrove] + 1 et 1 ind. [bolong de Kaïgga et digue n°1]
  • Héron garde-bœuf (bubulcus ibiscattle egret) [digue n°1]
  • Aigrette à gorge blanche (egretta gulariswestern reef egret) [fleuve Sénégal]
  • Aigrette garzette (egretta garzettalittle egret)
  • Grande aigrette (egretta alba ssp. melanorhynchos, great egret), [fleuve Sénégal] et 1 ind. [mare du croisement des digues]
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron), dizaines d'ind. [notamment à l'entrée du Petit Bras et à la pointe de l'Île aux Bois]
  • Héron pourpré (ardea purpureapurple heron), 3 ind. + 1 ind. [marais 'doux' du Djeuss]
  • Tantale ibis (mycteria ibis, yellow-billed stork), 1 ind. immature avec les hérons cendrés [à l'entrée du Petit Bras du fleuve]
  • Ibis sacré (threskiornis aethiopicus, sacred ibis), 1 ind. se pose [plaine alluviale]
  • Spatule blanche (platalea leucorodia, eurasian spoonbill) [fleuve Sénégal]
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck) [pointe Thiolet coté fleuve] [fleuve Sénégal et lagon de Diawas]
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetusosprey), 2 ind. [fleuve au sud de l'Île aux Bois] + 1 ind. bagué (Darvic noire au tarse gauche et bague métallique 'à verrou' au tarse droit, probable sujet d'Allemagne, cf. photo ci-après) survole le 'canal [Eiffage'] + 1 ind. mâle bagué (Darvic peut-être 5OT)  [mare du croisement des digues]
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish eagle), 2 ind. [plaine alluviale digue n°2]
  • Milan noir (milvus migrans, black kite), 1 ind. + 1 ind. en vol S>N [mare du croisement des digues]
  • Milan africain (à bec jaune, milvus parasitus, yellow-billed kite), 2 ind. ['canal Eiffage']
  • Busard des roseaux (circus aeruginosuswestern marsh harrier), 2 ind. [plaine alluviale] + 1 ind. femelle ['canal Eiffage']
  • Rapace indéterminé de type Aigle botté (hieraeetus pennatus) forme sombre, en vol d'altitude S>N [plaine alluviale proche du fleuve]
  • Faucon crécerelle (falco t. tinnunculus, common kestrel), 2 ind. [plaine alluviale]
  • Francolin à double éperon (pternistis bicalcaratus, double-spurred lapwing), 1 ind. [ripisylve]
  • Râle à bec jaune (amaurornis flavirostrablack crake), dont 1 ind. [jardins digue n°1 près de Bango]
  • Talève sultane d'Afrique (porphyrio madagascariensisafrican swamphen), 1 ind. ad. [marais 'doux' du Djeuss]
  • Grue couronnée noire (balearica pavonina pavoninawest african black crane), 3 ind., au loin [vers Taba Tache]
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanusafrican jacana) [marais 'doux' du Djeuss]
  • Glaréole à collier (glareola pratincola ssp. pratincola, collared pratincole), 1 ind. ['canal Eiffage'] + 2 ind. en vol S>N [digue n°2]
  • Grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover), dont 3 ind. sur le marigot [de Taba Tache] + quelques ind. [mare du croisement des digues] [fleuve Sénégal]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing), 2 ind. sur l'estran [au débouché du 'canal Eiffage'] + 1 poussin avec ad. dans le voisinage (cf. photos ci-dessus) ['canal Eiffage'] + 2 ind. [mare du croisement des digues] + 180+ ind. stationnés sur le site de l'ancien parking Eiffage comme une verrue au beau milieu du marais ! [marais 'doux' du Djeuss bangotin]
  • Courlis corlieu (numenius phaeopuswhimbrel) [fleuve Sénégal]
  • Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank), dont groupe stationné de 15 ind. [entrée du Petit Bras] + et1 ind. [mare du croisement des digues]
  • Chevalier gambette (tringa totanus, common redshank), 2 ind. sur l'estran [estran fluvial] + 2 ind. [mare du croisement des digues]
  • Chevalier culblanc (tringa ochropus, green sandpiper), 1 ind. [marais 'doux' du Djeuss]
  • Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper), 1 ind. [digue n°1 près de Bango]
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), quelques ind. sur l'estran ou en vol >N au-dessus du fleuve [Sénégal] + 2 ind. [ex 'parking Eiffage']
  • Tournepierre à collier (arenaria interpresruddy turnstone), 2 ind. [estran au sud de l'Île aux Bois] (et 2 ind. en vol S>N)
  • Goéland railleur (larus genei, slender-billed gull) [fleuve Sénégal]
  • Goéland d'Audouin (larus audouinii, Audouin's gull), dont 1 ind. de 1ère AC [vers le débouché du 'canal Eiffage']
  • Mouette à tête grise (larus cirrocephalus ssp. poiiocephalusgrey-headed gull) [fleuve Sénégal]
  • Sterne caspienne (hydropogne caspiacaspian tern), dont 1 ind. bagué, avec poisson dans le bec (cf. photo ci-après à d.) [fleuve Sénégal]
  • Sterne royale (thalasseus maximus ssp., royal tern), dont 1 ind bagué au tarse gauche (cf. photo ci-après à g.), sur l'estran avec quelques congénères et des sternes caugeks [fleuve Sénégal]
  • Sterne hansel (gelochelidon niloticagull-billed tern), dont plusieurs sujets, toujours sur le même site [plaine alluviale proche du fleuve] + 1 ind. visiblement affaibli, avec un goéland railleur sur l'estran [au débouché du 'canal Eiffage']
  • Sterne caugek (sterna sandvicencis, Sandwich tern) [fleuve Sénégal] (cf. photo ci-après à g.)
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicusblack-billed wood dove), 1 ind. [marigot de Taba Tache, près de la petite mangrove]
  • Tourterelle masquée (oena capensisNamaqua dove)
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba guineaspeckled pigeon), quelques ind. au repos au milieu des vanneaux éperonnés  [ex 'parking Eiffage' au milieu du marais du Djeuss]
  • Perruche à collier (psittacula kramerirose-ringed parakeet), 3 ind. en vol passant [berge du fleuve, plaine alluviale]
  • Martin-pêcheur huppé (alcedo cristata ssp. galeritaMalachite kingfisher), 1 ind. [marigot de Taba Tache, près de la petite mangrove] + 1 ind. en vol passant ['canal Eiffage']
  • Martin-pêcheur pie (ex alcyon pie, ceryle rudis, pied kingfisher), 3 ind. ensemble + 1 ind. [marigot de Taba Tache, près de la petite mangrove] + 1 ind. [marais 'doux' du Djeuss] + 1 ind. [bolong de Kaïgga] + 4 ind. avec offrandes [baie du bolong de Kaïgga]
  • Guêpier nain (merops pusillluslittle bee-eater), 2 ind. [marigot de Taba Tache] + 1 ind. [bolong de Kaïgga]
  • Guêpier de Perse (merops persicusblue-cheeked bee-eater), 4 ind. chassent en criant au-dessus du marais [du Djeuss bangotin]
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller), 1 ind. perché [rives du fleuve] + 1 ind. passant et criant et 1 ind. perché [digue n°2] + 1 ind. [digue n°1]
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensis, crested lark), dont 1 ind. mangeant un papillon ! [mare du croisement des digues]
  • Moinelette à oreillons blancs (eremopterix leucotis ssp. melanocephaluschestnut-backed sparrow lark) ['canal Eiffage']
  • Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin)
  • Hirondelle rustique (hirundo rusticabarn swallow), 1 ind. seul, en vol [digue n°2] + 1 ind. [bolong de Kaïgga]
  • Bergeronnette grise (motacilla a. albawhite wagtail), 2 ind. [digue vannée de Bango sur le Djeuss]
  • Bergeronnette printanière (motacilla flavayellow wagtail) [lisières de ripisylve]
  • Bergeronnette ibérique (motacilla iberiaespanish wagtail), 1 ind. [plaine alluviale] + 1 ind. [ex 'parking Eiffage']
  • Tarier pâtre africain (saxicola torquatus ssp. moptanus, -west- african stonechat), 1 ind. mâle (cf. photos ci-dessus et en haut de notule) [lisières de ripisylve inondable, à sec en cette période]
  • Traquet motteux (oenanthe oenanthe, northern wheatear), 1 ind. ['canal Eiffage']
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenussedge warbler), 2 ind. [marais 'doux' du Djeuss]
  • Rousserolle effarvatte (acrocephalus scirpaceus, eurasian reed warbler), 2 ind. en poursuite [marais 'doux' du Djeuss]
  • Pouillot véloce (phylloscopus collybitacommon chiffchaff), 1 ind. [digue n°1]
  • Fauvette grisette (sylvia communis, common whitethroat), 1 ind. dans les tamaris riverains [du fleuve] 
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillans, subalpine warbler), 1 ind. mâle [marigot de Taba Tache] + 1 ind. femelle dans les tamaris riverains [du fleuve] + 1 ind. mâle + 1 ind. [digue n°1]
  • Crombec sitelle (sylvietta brachyura, northern crombec), 2 ind. [mare du croisement des digues]
  • Cisticole roussâtre (cisticola galactotes ssp. amphilectusgreater black-backed cisticola) [marais 'doux' du Djeuss]
  • Cisticole des joncs (cisticola juncidis ssp. uropygialisfan-tailed cisticola) [marais 'doux' du Djeuss]
  • Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia), 3 + 2 ind. [marigot de Taba Tache] + 1 ind. [mare du croisement des digues]
  • Prinia aquatique (prinia fluviatilisriver prinia), 1 ind. chanteur dans la typhaie (cf. photos ci-dessus et en haut de notule) [marais proche du bolong de Kaïgga]
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellusbeautiful sunbird), 2 ind. - mâle en mue prénuptiale et femelle [digue n°1]
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike), 1 ind. mâle + 1 ind. [plaine alluviale proche du fleuve] + 1 ind. [mare du croisement des digues] + 1 ind. [digue n°1]
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisyellow-backed weaver) [ripisylve]
  • Travailleur à bec rouge (quelea quelea, red-billed quelea) [ripisylve]
  • Euplecte sp. indéterminée (euplectes sp.), au moins 1 ind. [lisière de ripisylve]
  • Bengali zébré (sporaeginthus subflavuszebra waxbill), 9 + 5 ind. [plaine alluviale proche du fleuve] + dizaines d'ind. en vols fournis [mare du croisement des digues]

* Vers le Ranch de Bango -

2016 02 28-

OISEAUX / 28 espèces et ssp. cochées, 1 sp. entendue
MAMMIFÈRES / 3 espèces 

Vu:
  • Cormoran africain (microcarbo ex phalacrocorax africanus, reed / long-tailed cormorant)
  • Héron garde-bœuf (bubulcus ibiscattle egret), dont vol de 25+ ind.
  • Grande aigrette (egretta alba ssp. melanorhynchos, great egret), 1 + 1 ind.
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron), 1 ind.
  • Héron pourpré (ardea purpureapurple heron), 1 + 1 ind.
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduatawhite-faced whistling duck), la passée du soir (~20h)
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish eagle), 2 ind. adultes et 1 juvénile de l'année
  • Faucon crécerelle (falco t. tinnuculus, common kestrel), 2 ind. avec les pygargues
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee)
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing)
  • Râle à bec jaune (amaurornis flavirostrablack crake)
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanusafrican jacana)
  • Goéland brun (larus fuscus ssp., lesser black-backed gull ssp.)
  • Sterne caspienne (hydropogne caspiacaspian tern), 2 ind. en vol passant
  • Tourterelle maillée (spilopelia s. senegalensis, laughing dove)
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens ssp. shelleyi, african mourning dove)
  • Engoulevent à longue queue (caprimulgus climacurus, long-tailed nightjar), 2 ind. au jour finissant
  • Martinet des maisons (apus affinis ssp. aerobates, little swift)
  • Martin-chasseur à tête grise (halcyon l. leucocephala, grey-headed kingfisher), jusqu'à 4 ind. ! - dont sujet sur le fil (19h)...
  • Guêpier nain (merops pusillluslittle bee-eater), 2 ind. - cc local
  • Perruche à collier (psittacula kramerirose-ringed parakeet), 3 + 2 ind.
  • Calao à bec rouge (tockus kempi, western red-billed horbill)
  • Bergeronnette printanière (motacilla flavayellow wagtail)
  • Bergeronnette ibérique (motacilla iberiaespanish wagtail)
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenussedge warbler)
  • Pouillot véloce (phylloscopus collybitacommon chiffchaff)
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellusbeautiful sunbird)
  • Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch)

Entendu:
Héron strié (butorides striata ssp. atricapillagreen-backed heron), 1 ind. [mare du croisement des digues] / Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer), ~2 ind. / Grue couronnée noire (balearica pavonina pavonina), ~3 ind. / Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, Senegal coucal), 1 ind. [digue n°1 près de Bango] / Bergeronnette printanière (motacilla flava) / Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus), toujours en nombre et... alertes ! [marais 'doux' du Djeuss] / Cisticole roussâtre (cisticola galactotes ssp. amphilectus), 1 ind. + 1 ind. [dans le voisinage du 'canal Eiffage', 02 29 & marais du Djeuss bangotin rive gauche, 02 28] + 1 ind. [marais près du bolong de Kaïgga] / Prinia aquatique  (prinia fluviatilis), dont 1 ind. chanteur dans la typhaie (cf. enregistrement sonore ci-dessus par Matt Slaymaker, Saint-Louis-du-Sénégal, in Xeno-Canto[marais proche du bolong de Kaïgga] /



Ci-dessus:
à g., sterne royale - thalasseus maximus, baguée avec congénères et sternes caugeks 
2016 02 29, 8h15 / Photo par Frédéric Bacuez
à d., sterne caspienne - thalasseus caspia, baguée et sa prise
2016 02 29 matin / Courtesy © photo par Jérémy Calvo pour Ornithondar

Oiseaux bagués - d'ici et d'ailleurs- sur le fleuve Sénégal...

Ci-dessous:
Balbuzard pêcheur - pandion haliaetus, bagué Darvic noire au tarse gauche et métallique 'à verrou' au tarse droit
Plaine alluviale du fleuve Sénégal 2016 02 29, 14h55 / © Photo par Frédéric Bacuez



AUTRES:

  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus patas, patas monkey), au moins 7 ind. d'une troupe vus [mare du croisement des digues]
  • Lièvre des buissons (à oreilles de lapin, de Craswhay, lepus saxatilisscrub hare), 1 ind. [mare du croisement des digues]
  • Mégaderme à ailes orangées (lavia frons), 1 ind. mort - et desséché- suspendu par une seule patte à un tamarix senegalensis de la ripisylve (cf. photo ci-dessous). Possible sujet que je rencontrais parfois le long de cette digue boisée... J'ai cru plus longtemps que Jérémy que le chiroptère était bien vivant... Hélas... Je suis resté un grand naïf !...
  • Epomophore de Gambie (epomophorus gambianis, gambian epauletted fruit bat{02 28}
  • Microchiroptère sp. de type pipistrelle {02 28}
  • Chiroptère sp. de type oreillard ou nyctère {02 28}
  • Varan du Nil (varanus niloticusNile monitor), 1 ind. ad. en fuite au beau milieu d'un troupeau de bovins ! (cf. photo en bas de notule) [digue n°1]
  • Périophtalme atlantique (periophtalmus atlanticusatlantic mudskipper) [marais bangotin, digue n°1]
  • Crabe violoniste (uca tangeri), par milliers sur l'estran... [du fleuve]
  • Tympanotonus fuscatus, par dizaines de milliers sur l'estran...[du fleuve]
  • (petit) Monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen'), 1 ind. [berge du fleuve]


Ci-dessus:
mégaderme à ailes orangées - lavia frons, mort et desséché...
ripisylve inondable de la plaine alluviale du Sénégal 2016 032 29, 13h30 / © Photo par Frédéric Bacuez

Ci-dessous: 
la cavalcade du varan du Nil - varanus niloticus, au milieu du troupeau des bovins
digue bangotine 2016 02 29, 15h30 / © Photo par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues