" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

lundi 31 août 2009

31, une hypolaïs obscure dans le jardin


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

Après une halte dans le jardin d'1 rousserolle effarvatte (2 jours), d'1 gobemouche noir (1 heure), d'1 pouillot fitis (une matinée), tous passereaux de bref arrêt dans leur migration postnuptiale, c'est une hypolaïs obscure (hippolais opaca, western olivaceous warbler) qui s'y fait très remarquée, physiquement comme musicalement. Le problème est qu'il m'est impossible de savoir s'il s'agit d'un vrai migrateur ou d'un erratique 'sénégalais', sujet à des mouvements encore mal connus : un temps ici, puis là-bas... Mais pas nicheur !

Ci-dessus : hypolaïs obscure (hippolais opaca, western olivaceous warbler), lors des opérations de baguage de décembre 1991 au parc national du Djoudj (PNOD) / Photo par Peter Dedicoat, pour African Bird Club, tous droits réservés

Pluies du jour :
- Fleuve, de l'aval vers l'amont :
Saint-Louis, traces / Bango : néant / Podor, néant / Matam, 5,8 mm / Bakel, 14,0 mm /
- Intérieur, Ndiambour et Ferlo :
Louga, 2,7 mm / Linguere, 33,7 mm / Ranerou, 21,7 mm /
Nota : décidément, le Ferlo est sacrément bien arrosé, cete année !...
____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues