" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

mardi 12 janvier 2010

12, des nettoyeurs du marigot


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

Faute de voirie, le Lampsar est partagé entre fossoyeurs, les Hommes, et nettoyeurs 'naturels', ceux qu'ils appellent 'charognards'... Les uns se débarrassent (ici sur la photo des 'élèves' d'école dite coranique) et hypothèquent l'avenir du marigot en en détruisant sa biodiversité (poissons, oiseaux), les autres récupèrent... ce qu'ils peuvent, et ce qui leur convient: les chats délaissent les oiseaux, un peu trop gros pour eux (à l'instar des aigrettes, dimorphes ou garzettes, cf. photos...), à l'exception d'une tourterelle, de temps à autre, au profit de poissons plus ou moins agonisants qui traînent sur la rive. La quarantaine de milans parasites (milvus migrans ssp. parasitus, yellow-billed black kite, cf. ci-dessus et ci-dessous) qui nichent sur les prosopis de la caserne militaire (à gauche sur la photo ci-dessus), et un couple de corbeaux pies (corvus albus, pied crow, cf. photo ci-dessous à d.) ramassent bien quelques abats et autres bouts d'os ou de peaux, mais ils n'en sont pas encore à digérer les plastiques et autres déchets non biodégradables jetés à la face de Coumba Bang, l'oubliée déesse des flots...

Ci-dessus, ci-dessous: milans parasites à bec jaune survolant les restes des Hommes...
En bas: à d., corbeaux pies - à g., des chats sur la 'plage', des aigrettes et des mouettes dans la baie
Marigot de Lampsar, 2010 01 12 / Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback






























____________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues