" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 7 janvier 2011

7, une couleuvre mortellement blessée par les chats


* Marigot de Djeuss, coté saumâtre, sur la berge bangotine -

APREM', 15h-15h45-
Depuis mon belvédère, j'aperçois la chatte Roussette, au sortir de la venelle d'accès à la rive du marigot, en train de saisir par les dents le cou d'une couleuvre psammophis elegans. Le serpent gigote dans tous les sens mais la chatte l'entraîne vers les palissades voisines. Je me précipite pour tenter de sauver la pauvre couleuvre: la tête sérieusement déchirée, un oeil sorti de l'orbite, elle est mortellement blessée. Je saisis le reptile convulsif pour le remettre à l'eau, où il commence à couler; sorti de la noyade, tous les chats qui passent lui donnent leur coup de patte violent tandis que l'ophidien agonise dans d'ultimes contractions du corps. Je reviens, et rends le serpent mort au Lampsar, à une mouette ou aux milans rameutés, et aux innombrables petits poissons qui se précipitent sur le cadavre.

Voir aussi la notule: 
Un psammophis elegans de 2 m dans la cour !, in Ornithondar 2010 10 29

Ci-contre: un psammophis elegans tué par les chats est rendu au Djeuss et aux... petits poissons

2011 01 7 / © Photo par Frédéric Bacuez


Ci-dessous: 
à g., psammophis elegans mort sur la berge bangotine - à d., une mouette à tête grise attirée par le cadavre ?
 2011 01 7 aprem' / © Photos par Frédéric Bacuez

1 commentaire:

  1. la pauvre !
    terrible !
    la nature ne pardonne rien ! pas comme notre justice ...

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues