" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

samedi 22 janvier 2011

22, balbuzophilie anglaise en SénéGambie, Part.2


* Le Rutland Osprey Project in western Africa (Gambia)-

Semaine 2-

Tim, Paul et John * - et une nouvelle fournée de volontaires britanniques en remplacement de l'équipe première, repartie- continuent leur 'découverte' des balbuzards européens dans leur hiver tropicalisé !
http://www.rutlandospreys.blogspot.com/

Ci-contre: 2011 01 8 16h35, le balbu du Lampsar saumâtre au dessus du jardin de Bango (Sénégal)
/ Photo par Frédéric Bacuez


Résumé en français de la deuxième semaine:
Déjà un minimum de 100 balbuzards pêcheurs (pandion haliaetus, osprey) comptés en 10 jours par l'équipée du Rutland Osprey Project en Gambie - et dans le Sine Saloum sénégalais ! Une excursion à Bajoli Island au large de la petite ville de Tanji (visite aussi à une école gambienne pour évoquer le cas du balbu) a permis, au milieu de la colonie nicheuse de sternes caspiennes (sterna caspia) et de mouettes à tête grise (larus cirrocephalus) d'observer un reposoir de 10/15 balbuzards; dont beaucoup de jeunes.
Quelques observations in situ: si les balbus adultes sont réellement tolérants les uns envers les autres, même sur les reposoirs exigus, il n'en est pas de même des adultes envers les balbuzards juvéniles qui doivent trouver leur place dans la hiérarchie, voire rechercher un site hivernal non réquisitionné par leurs ainés. Les oiseaux juvéniles mettent aussi du temps à perfectionner leur technique de pêche: Tim et les siens ont pu observer un juvénile plonger une douzaine de fois avant de saisir enfin une proie; revenu sur le sable côtier, le pauvre rapace n'était même plus en l'état de dépecer sa proie tant il était épuisé par l'apprentissage !

* Tim Mackrill, Paul Stammers, John Wright pour le Rutland Osprey Project, un partenariat pour la réintroduction du balbuzard en Angleterre avec le Leicestershire Wild Trust et l'Anglian Water.

Précédemment: notules de 2011 01 17, 'Les news de balbuzophiles anglais en SénéGambie'; et de 2011 01 11, 'Une mission balbuzards so british en SénéGambie'.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues