" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 21 janvier 2011

10-21, un jeune pic goertan de l'année


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

Nota: Un pic goertan (dendropicos goertae, grey woodpecker), mâle juvénile, est présent pendant tout le mois de janvier dans le jardin, avec ses parents mais le plus souvent avec papa ! Dans la première quinzaine notamment, le jeune pic suit de très près son paternel dans le flamboyant du jardin, mais intimidé le petit se réfugie souvent dans les grands eucalyptus où il peut s'exercer au tambourinage sans s'effrayer des passages humains et... félins. Le jardin retentit plusieurs fois par jour de leurs cris de falconidés, stridents, et des agitations parentales qui offrent au rejeton leurs prises dénichées sous l'écorce. Au milieu du mois, le jeune mâle, dont la calotte rougit au fil des jours, découvre l'abreuvoir perché dans le flamboyant: il y apprend vite à boire, en compagnie des bulbuls, mais surtout à y jouer - la trempette vide rapidement la cuvette ! Les parents, qui ont mis des mois avant d'utiliser la buvette ont une curieuse façon de s'y rendre: ils descendent à reculons les branches tout en jetant des regards à droite et à gauche, et en arrière, avant d'atteindre le rebord de la vasque et de s'y désaltérer pendant quelques secondes en faisant des contorsions qui me donnent le torticolis !













En haut et ci-contre:
jeune mâle de pic goertan, entre flamboyant et eucalyptus
/ 2011 01 11 et 17. Photos par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues