" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 13 septembre 2012

13, Coup de torchon... bangotin, sur France3


Ci-dessus: 2011 12 30. Bango, là où furent tournées des scènes de Coup de torchon, en 1981... / Photo par Frédéric Bacuez

* Bango/Saint-Louis-du-Sénégal/Louga -

Ce soir à la télévision française, rediffusion d'un chef d'oeuvre du polar 'à la française' - comme on n'en fait plus: Coup de torchon*, un film de Bertrand Tavernier réalisé in situ dans le delta sénégalais - on reconnaîtra le Djambour, le pont de Leybar, le pont Faidherbe, l'Hôtel de la Poste, Pointe nord, Sal-Sal, et la gare ferroviaire pas encore la ruine qu'elle est aujourd'hui etc... Avec une brochette de comédiens comme on n'en fait plus, aussi: Philippe Noiret, Isabelle Huppert, Stéphane Audran, Eddy Mitchell, Jean-Pierre Marielle, Guy Marchand, pas moins ! L'ambiance provinciale du petit cercle des Blancs tropicalisés, sa médiocrité et leurs bassesses, le sexe, l'alcool, le racisme, tous les miasmes de l'ennui deltaïque: cette lointaine époque du XXe siècle saint-louisien à la veille de la seconde guerre mondiale (1938) ressemble parfois à certaines atmosphères de ce début de XXIe siècle... à Saint-Louis, Louga et surtout Bango, sur les berges de son Lampsar où de nombreuses scènes du film ont été tournées, du coté du Ranch, en extérieur et surtout en intérieur - dans des décors imaginés par l'incomparable Alexandre Trauner. En pleine saison poussiéreuse d'années terriblement déprimées par les grandes sécheresses de 1973-1985, c'est très frappant à l'écran - le film est de 1981, un cru historique pour le cinéma français ! Si Coup de torchon est la transposition d'un roman policier de Jim Thompson, il est surtout pour Tavernier un hommage au fameux Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline. Le film a été récompensé en 1982 par 9 nominations aux Césars (France), en 1983 par l'Oscar du meilleur film étranger (États-Unis), par le Prix du Public au festival de Durban (Afrique du sud). Un sulfureux régal. Qui débute du coté de Rao, avec le vol plané d'un milan parasite tandis que décollent d'un baobab un vautour charognard puis un vautour africain...
 
* Coup de torchon (1981), un film de Bertrand Tavernier (France) sur France3 à 23h. Les éléphants de la première affiche ont disparu de la région depuis fort longtemps, bien avant le XXe siècle... Si tant est qu'il y en ait jamais eu dans le delta sénégalais !
 

1 commentaire:

  1. Bonjour Frédéric,superbe film, mais j'y pense, si tu croises Guy Marchand, rappelle lui qu'il me doit une exposition sur le polo, bien qu'il ait (je suppose) d'autres chevaux à fouetter :-)

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues