" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 11 septembre 2009

11, des inondations en Afrique de l'ouest


* Saint-Louis-
MATIN-
Nota : le pont Faidherbe, encore et toujours en pharaonique chantier de sauvetage, depuis bientôt deux ans...
A l'aval du pont : quelques guifettes moustac (chlidonias hybrida, whiskered tern) survolent les eaux limoneuses du fleuve
Sur les tertres de terre construits de part et d'autre du pont par Eiffage : 4 oedicnèmes du Sénégal (burhinus senegalensis, senegal thick-knee)
Sur l'île : innombrables martinets des maisons (apus affinis, little swift), bruyants
Pluies du jour : vers 17h, gouttes sur Bango...
Saint-Louis, 0,3 mm / Bango, traces / Matam, 0,3 mm / Bakel, 30,6 mm /
Nuit : orages sur le delta et les confins sénégalo mauritaniens

* Afrique soudano-sahélienne -


" La télé a diffusé des images de la pluie diluvienne qui s'est abattue sur la ville. Le spectacle est impressionnant, pour ne pas dire apocalyptique. Digues rompues, quartiers inondés, maisons noyées, rues submergées... un vrai déluge ! Même les cimetières n'ont pas été épargnés et de nombreuses tombes sont sous l'eau. Certains journaux, soucieux de sensation vont même jusqu'à comparer Ndar à Venise ou à la cité lacustre de Ganvié, et n'hésitent pas à avancer qu'à la prochaine averse c'est toute la cité qui sera engloutie par les eaux ! Cela n'est guère réjouissant pour une population déjà sans joie... "
- Louis Camara, in 'Il pleut sur Saint-Louis', nouvelles, pages 91-92
/ Les Nouvelles Editions Africaines du Sénégal, Dakar 2007





















Ci-dessus : les inondations du 1er septembre à Ouagadougou (Burkina Faso, toutes les photos sauf en bas au centre); les rues inondées de Dakar... même dans les quartiers 'bourgeois' (photo en bas au centre) / Photos AFP
____________________________________________________________________

1 commentaire:

  1. bonjour de camargue, en notre douce france pas un mot, pas une image , on préfère parler des babouins du p.s. qui chipent les bulletins de vote de leurs camarades; ici aussi la pluie tombe depuis la nuit et nous sommes en alerte, de nombreuses "grailles" corneilles étaient rassemblées dans les arbres du jardin

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues