" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

mercredi 29 juillet 2009

29, après la pluie, les martinets noirs descendent des nimbes...

Pluies de la nuit de 2009 07 28 au 29 (sur tout le Sénégal), dont une (rare) averse diluvienne sur Podor, station la plus sèche du Sénégal :
- Fleuve :
Saint-Louis, 13,3 mm / Bango, 13,1 mm / Podor, 61,6 mm / Matam, 9,8 mm / Bakel, 25,4 mm (où il repleuvra ce soir !)
- Intérieur et Ferlo :
Louga, 22,9 mm / Linguere, 1,6 mm / Ranerou, 8,8 mm

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

MATIN/MIDI-
11h30, au dessus du marigot à marée basse, après la longue pluie de la nuit :
Au moins 2 martinets noirs (apus apus, common swift) boivent aux alentours de la baie Lampsar-bolong de Khaye, ailes relevées en compagnie de martinets des maisons (apus affinis, little swift)

1 guêpier nain (merops pusillus sp. pusillus, little bee-eater) traverse le marigot [Bango>bosquets de palétuviers]
1 glaréole à collier (glareola pratincola, collared pratincole) femelle chasse les insectes au dessus du marigot
11h45, 1 balbuzard pêcheur adulte (pandion haliaetus, osprey) plane avec 2 milans parasites (à bec jaune, milvus migrans ssp. parasitus, yellow-billed kite), vers la bouche du bolong de Dakhar-Bango / 6 pélicans blancs (pelecanus onocrotalus, great white pelican) volent sur le delta [>Roup]
7 colious huppés (à nuque bleue, urocolius macrourus, blue-naped mousebird) traversent le marigot [>Bango]


~12h, c'est désormais +20 martinets noirs (apus apus, common swift) qui chassent les insectes 'produits' par la pluie de la nuit avec quelques martinets des maisons (apus affinis, little swift)
Nota : les martinets noirs et les martinets alpins (tachymarptis melba, alpine swift) sont des oiseaux aux capacités extraordinaires; oiseaux typiques du paléarctique, ils passent l'hiver sous les tropiques africaines mais y laissent en estivage les jeunes et les sujets pas encore matures sexuellement. On ne les voit pas, en général, sauf après la pluie ! Il a été prouvé que ceux-ci croisent si haut qu'ils y dorment même en volant, sans jamais se poser; les martinets ne descendent qu'après l'averse d'orage, maintenant ici, demain à des centaines de kilomètres, au sud, à l'est ou au nord, pour se repaître des nombreux insectes qui envahissent alors les (bas) cieux des régions qui viennent d'être arrosées par la mousson. Puis, hop, déjà remontés dans les nimbes, jusqu'à la pluie suivante; éventuellement...

Cris des pygargues vocifères (pas vus !) et acrobaties aériennes des milans parasites
Dans le jardin :
11h30, 2 coucals du Sénégal (centropus senegalensis, senegal coucal) adultes, mâle et femelle, chantent et roucoulent dans les eucalyptus; la femelle va visiter la frondaison du cerisier d'Afrique, l'arbre le plus touffu du parc... Elle risque d'y rencontrer de coriaces souïmangas (chalcomitra, sunbird) !
Un couple d'amarantes du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch) / 2 bulbuls communs (des jardins) / 1 moineau gris (passer griseus, northern grey-headed sparrow) chante à tue tête sur les branches basses d'un eucalyptus
1 hypolaïs obscure (hippolaïs pallida, western olivaceous warbler), discrète (pas toujours dans l'année !) dans le nîîm

APREM'- Très chaud, très moite...
2 pélicans blancs tournoient dans les hautes sphères au dessus du village / Cris des pygargues vocifères (pas vus, bis !)
Assez nombreuses sternes hansel (gelochelidon nilotica, gull-biled tern) en plumage nuptial (pointe des ailes bien noires) de passage, seules ou par deux [en général Lampsar 'eau douce'>delta]


Nouvelle et forte pluie sur Bakel (64,0 mm), jusqu'alors déficitaire par rapport à sa moyenne habituelle (Bakel est la station la mieux arrosée du fleuve Sénégal) : dans le delta, on attendra un peu les nouveaux limons à venir...

1 commentaire:

Nombre total de pages vues