" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mardi 14 juillet 2009

14, soir : des guifettes noires par centaines !


* Bango. Marigot de Lampsar, delta et fleuve Sénégal-
SOIR, 18h-19h45-
En un peu plus d'une heure trente, ce sont des centaines de guifettes noires (chlidonias niger, black tern) qui sans discontinuer descendent le fleuve Sénégal, sur les rives sénégalaise et mauritanienne, beaucoup moins nombreuses sur le Lampsar : sans prendre en compte les innombrables guifettes solitaires, j'ai tenté de compter les groupes compacts, malgré l'éloignement et les brusques acrobaties aériennes qu'elles font dans leur progression migratoire nord-sud :
- Lampsar 'eau douce>delta : 25 guifettes noires (18h) / +20 et +20 (~18h40), au ras de l'eau, vite / ~12 au ras de l'eau vers entrée bolong Dakhar-Bango (19h25) / 1 seule (19h35) / 5 (19h40)
- Sur le fleuve Sénégal, plus ou moins en altitude, avec de soudaines descentes en vrille : +60 guifettes noires (18h40) / 6 / -25 / 16 / +45 / +70 / 32 / 4 / 16 / 19 / 66, en formation étirée et lâche / 11 / 21, coté sénégalais + ~10, coté mauritanien / ~25 / 5 / 10 / 4 / 7 / 12 / 4 / +50, coté mauritanien / Au moins 131, coté sénégalais ! / 33 / 38 / 7 / 4 / +35 / +35 / 25 + 3 (19h25) / ~60 / +45, coté mauritanien
La migration cesse subitement dès que le soleil est couché !

Ci-dessous : 2009 07 14, 19h30, le Lampsar et ses mangroves au coucher du soleil
/ Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback



















Sur le Lampsar, c'est aussi le défilé des pigeons roussards (autrement appelés pigeons de Guinée, pigeons des rôniers; columba guinea, speckled pigeon) qui, en cette saison, deviennent très grégaires; le soir, surtout, les pigeons redescendent le marigot vers le delta, sans doute après avoir glané dans les champs de l'amont
Noté le passage de pigeons roussards, entre 18h et 19h30, approximativement :
8 pigeons roussards (18h) / 17 / 1 / 2 mais aussi 2 dans le sens delta>Lampsar / 2 / 1 / 18 (18h40) / 1 / 3 / 1 / 1 / 5 / 1 / 9 / 2 etc.
Idem pour les alcyons pies (ceryle rudis, pied kingfisher) qui, vers 19h30, sont nombreux à descendre le Lampsar et rejoindre le delta et/ou les mangroves de palétuviers : 18 alcyons ensemble + 3 + 4 (19h40)
Les dendrocygnes veufs (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck) sont bel et bien là, mais dispersés sur l'ensemble du complexe deltaïque, volant en tous sens seul ou par deux (un maximum de 6 + 4 ensemble, à 18h40, puis 10, à 19h20), à la différence de l'hiver durant lequel ils sont particulièrement grégaires

Et toujours ~10 guêpiers de Perse (merops persicus, blue-checked bee-eater) en chasse au dessus des mangroves de petits palétuviers, sur Thiolene.
1 seule mouette à tête grise (larus cirrocephalus, grey-headed gull), en plumage internuptial / 1 cormoran africain [débarcadère de la digue] + 1 / 2 corbeaux pies, allers et retours au long de la berge sud du Lampsar, coté village
Passage de : 1 héron gardeboeufs [ZAC>Bango] / 1 aigrette des récifs [>Lampsar 'eau douce'] / 5 aigrettes intermédiaires [>delta] / 2 grandes aigrettes (egretta alba melanorhynchos, great egret), 1 aigrette intermédiaire (egretta intermedia, intermediate egret), 7 aigrettes garzettes (egretta garzetta, little egret), ensemble [ZAC>delta] / Grande aigrette, plusieurs solitaires [>sud du delta] / 2 sternes pierregarin (sterna hirundo, common tern) /

4 dendrocygnes + 18 grands cormorans à poitrine blanche (phalacrocorax carbo lucidus, white-breasted cormorant), au loin sur le fleuve [N.>S.]
Et à 19h35, 34 flamants roses (phoenicopterus roseus, greater flamingo) -cf. rapport matinal du 2009 07 14- volent en rond sur le delta, au ras de l'eau, depuis l'embouchure du Lampsar à hauteur du bolong de Dakhar-Bango jusqu'aux îles Temesna sénégalo mauritaniennes.

Pluies sur presque toutes les stations du Sénégal (sauf Tambacounda), à l'exception de Saint-Louis, Louga, Linguere. Seulement des traces à Podor, Matam, Ranerou, et 12,0 mm à Bakel
____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues