" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

lundi 11 février 2013

11, selenops des fissures

2013 02 11, une araignée sélénops prend les derniers rayons de soleil du jour / Photo par Frédéric Bacuez

* Bango. Impasse Gustave Pelloux -

C'est l'araignée la plus communément spectaculaire des maisons, ici: le selenops (peut-être de l'espèce peregrinator, wall crab spider, que les Britanniques surnomment aussi "flattie" tant son corps est aplati) est une araignée de huit yeux et quatre dents; avec ses huit pattes toutes égales, notre selenopidae se déplace latéralement et rapidement, tandis que son épaisseur d'une feuille de cigarette l'autorise à se faufiler dans n'importe quelle fissure même imperceptible à nos pauvres regards d'humains... Si son aspect et, surtout, sa face, n'inspirent guère l'attendrissement, cette araignée est inoffensive pour l'Homme, disparaissant à la moindre alerte.

Relation du sélénops dans une Encyclopédie française de 1844:

" (...) Mandibules verticales, renflées à leur base antérieure, armée au bord interne de quatre dents. Mâchoires en triangle oblong, légèrement inclinées sur la lèvre. Palpes basilaires. Lèvre demi-circulaire, sternale. Yeux au nombre de huit, ronds, distincts et séparés, dont six sur une même série transversale tout-à-fait antérieure, et les deux autres au devant des extrémités de cette série (...) "

2012 12 15, sélénops au seuil de son anfractuosité... / Photo par Frédéric Bacuez

Aparté: pensées amusées... Autant je n'imagine pas nos docteurs pontifiants, les ronds-de-cuir universitaires de l'UGB comme de l'UCAD et tous leurs séminaristes de la perdiémite aiguë, dans la description aussi chirurgicale de cet animal ou d'un autre, autant je vois parfaitement l'ami Aïdara de Bango, à quatre pattes sur le sol regardant droit dans les yeux la petite chose étrange et si passionnante à 'interpréter'... Salutations à lui !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues