" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

vendredi 14 octobre 2011

14-15, deux huppes fasciées et un gobemouche noir font bombance

* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

NUIT du 13 au 14 10-
~1h, entendu 1 chouette effraie (tyto alba ssp. affinis, barn owl).

Fin de MATIN et APREM'-
11h15, arrivée de la huppe fasciée (upupa epops ssp. epops, eurasian hoopoe) hivernante dans le jardin pour la chasse aux insectes. Pas farouche, presque familière, elle vient attraper un insecte ailé juste devant moi, en plein vol. Le Symorg*1 passera une grande partie de la journée au sol à picorer et percer les sables de son bec arqué - en particulier de 12h à 16h. Parfois, le bel oiseau s'envole comme un grand papillon mais revient vite déambuler dans la cour. Seuls le passage des Hommes et, surtout, celui des chats la fait remonter dans les arbres où elle en profite pour faire un brin de toilette.
A quelques mètres de la huppe, c'est 1 gobemouche noir (ficedula hypoleuca, pied flycatcher), un mâle en plumage internuptial, qui vient s'installer en fin de matinée sur le rebord de l'abreuvoir surélevé sous le 'jeune' baobab préféré des passereaux du jardin. Au milieu du couple d'amarantes du Sénégal (lagonosticta senegala), des capucins bec-d'argent (euodice cantans), de 6 bulbuls communs (pycnonotus barbatus), d'1 tourterelle maillée (streptopelia senegalensis) et d'1 serin à croupion blanc (serinus leucopygius), notre gobemouche en transit chassera intensément les insectes jusqu'au soir; à 18h, l'oiseau était encore à son poste, descendant au sol, souvent au pied du mur d'enceinte, pour 'gober' les insectes. Si les gobemouches étaient nombreux dans les brousses voisines de Bango, fin septembre*2, c'est le premier à faire une halte à Keur Lampsar, cette année, même si j'ai pu observer quelques uns de ses congénères dans les quartiers bangotins voisins. Le 15 octobre, le gobemouche s'était déjà envolé vers le sud. Mais à 16h dans le jardin, deux huppes fasciées faisaient orgie de gros insectes extirpés des sables avec grande dextérité. 

Ci-dessous: 2011 09 27 soir, gobemouche noir à l'affût, près du Lampsar 'doux' / Photo par Rozenn Le Roux pour Ornithondar

Sur la terrasse: un minuscule bébé de crabe de palétuvier, vite remis sur la berge, parmi les siens qui ont leurs terriers dans les herbes au pied de la balustrade.
Sur la berge, où la marée haute couvre l'estran jusqu'aux herbages: le chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper) fait de l'équilibrisme sur une bite d'amarrage / 1 bergeronnette grise (motacilla alba, white wagtail) sur les murs crénelés du voisin / 2 varans du Nil - sur les quatre plus gros 'lézards' de la berge (varanus niloticus, Nile monitor)...
Sur le marigot: 4 sternes naines (sterna albifrons, little tern) / 1 sterne caspienne (sterna caspia, caspian tern) /
12h, ~12 guêpiers à gorge blanche (merops albicollis, white-throated bee-eater), adultes et juvéniles, en vol N>S chantant / ~5 hirondelles de rivage (riparia riparia, common sand martin) boivent tant que le marigot est encore en eau douce (et limoneuse) - plus pour longtemps... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues