" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

mercredi 17 août 2011

17, collatéral: un Homme sur trois sera africain...


Ci-dessus: 2011 08 16, mairie de Saint-Louis-du-Sénégal, à 'L'Etat Civil'... / Photo par Frédéric Bacuez

* Afrique subsaharienne -

Ces derniers mois, L'ONU et l'INED* français peaufinent leurs graphiques sur les perspectives démographiques de notre espèce en 2050 et 2100: décidément, il va falloir que les sous espèces que notre condescendance tolère encore se résignent à rejoindre Muséums et autres zoos, il n'y aura pas de place pour toutes les créatures divines, Allah - et les autres- jacta est !... Alors qu'en décembre nous serons 7 milliards sur Terre, en 2100 nous partagerons notre bonheur avec 3,1 milliards de bouches supplémentaires à nourrir. Et comme les pays pauvres - pardon, en voie-de-développement- représenteront près de 86% des ces mêmes bouches, on prie pour que les Compagnies fruitières des pays riches qui font pousser leurs tomates sous nos cieux ensoleillés et humainement peu onéreux nous les réexpédient alors depuis l'Europe à prix coûtant... Ah oui, car l'Afrique, dans ce souk-là, sera passée de 800 millions à 3 milliards 600 millions d'habitants, ou - c'est plus parlant- de 1 Homme sur 7 à 1 sur 3, oui oui... Aucun démographe ne nous dit cependant si les 54 pays du lupanar africain*1 auront - enfin- amorcé le développement de leurs citoyens afin que ceux-ci ne restent pas les moins instruits, les plus déshérités et les plus prolifiques - paradoxe humain suprême !  Le regretté Dom Helder Camara*2, archevêque "rouge" de Recife (Brésil, IDH/PNUD*3 2010, 75e/182) et père de la théologie de la Libération avait bien résumé la situation: "plus la table du pauvre est chiche, plus son lit est fécond". En Afrique malheureusement, n'attendez-pas des religieux  qu'ils soient moins archaïques et féodaux que leurs sociétés: à quelques exceptions catholiques près, plus réacs' qu'eux, ça n'existe pas ! Comme un journaliste le dit sans rire, l'Afrique va "monter en puissance" - démographique s'entend: le Nigeria - IDH/PNUD 2010, 158e/182, qui n'aura plus de pétrole mais Boko Haram et ses succédamnés (sic)- sera le 3e pays le plus peuplé, passant de 152 millions à 389 millions d'habitants, encore loin derrière la Chine (IDH/PNUD 2010, 92e/182), rétrocédée à la seconde place, et l'Inde (IDH/PNUD 2010, 134e/182),  victorieuse sur le podium. En 2050, quatre pays africains, la Tanzanie (IDH 151e/182), l'Ouganda (IDH 157e/182), la RDC (IDH/PNUD 2010, 176e/182) et l'Ethiopie (IDH 171e/182) seront du top 20, rejoints avant la fin du siècle par le Soudan (IDH 150e/182), le Malawi (IDH, 160e/182), la Zambie (IDH/PNUD 2010, 164e/182), le Niger (IDH 182e/182) - j'en frémis déjà... pour les générations à venir ! Quasiment tous les pays subsahariens rivalisent pour plastronner dès lors dans le peloton des sociétés humaines les moins malthusiennes*4; même le Kenya (IDH/PNUD 2010, 147e/182), longtemps un must de la culbute sans frein ni capote, est déclassé: le Niger - une vaste steppe en proie à la désertification et aux indifférences naturelles*5- est actuellement numéro un - et bonnet d'âne pour l'Indice de Développement Humain, il n'y a pas de hasard: 7,68 mômes par femme... analphabète. Afriques occidentale, centrale et orientale: à l'exception du Ghana (3,78 enfants/femme - IDH/PNUD 2010, 152e/182), pas une contrée en dessous de 4 enfants par femme (4,86 au Sénégal*6 - IDH/PNUD 2010, 166e/182; 5,69 en Mauritanie - IDH 154e/182; 6,14 au Burkina Faso - IDH 177e/182; et 7,29 au Mali - IDH 178e/182) ! Et ailleurs, 'elles' font comment pour résister aux assauts des hommes responsables ? Eh bien, elles vont à l'école - je parle de vraie école, pas les quatre parpaings avec un toit de tôles sous le cagnard posés au milieu de nulle part, avec des maîtres qui en savent à peine plus que leurs élèves... mais avec l'(extrême) onction de la Banque Mondiale, de l'Unicef et de toutes leurs maçonneries, la main sur le coeur. Partout ailleurs après l'Europe, d'Asies en Amériques on a fait de sorte que le qualitatif soit plus 'valorisant' que le quantitatif - ou que l'esbroufe. Autrement, pour rivaliser avec les prouesses reproductrices du berceau de l'humanité et dessiner au coupe coupe sa destinée, on a comme référents non-africains des ensemenciers de la meilleure graine: à plus de quatre rejetons par matrice dans les recoins de la péninsule arabique (Yemen, IDH/PNUD 2010, 140e/182), au Pakistan (IDH 141e/182) et en Afghanistan (IDH 181e/182), le boum démographique - en sus des autres explosions-, y est aussi béni que sous nos latitudes orgasmiques - rien que des alcôves prophétiques, tiens tiens...

Nota: et les oiseaux, dans tout ça ? Déjà que le Nigeria est l'un des pays les plus éradicateurs de la gent ailée, je vous laisse deviner leur sort...

Post-scriptum: lire en parallèle 'Homo Sapiens, une espèce qui ne mérite plus son nom', un article de l'écrivain australien Julian Cribb, paru dans la revue britannique Nature: http://www.nature.com/nature/journal/v476/n7360/full/476282b.html et rapporté par Yves Miserey dans le quotidien français Le Figaro: http://cgi5.lefigaro.fr/sciences/2011/08/17/01008-20110817ARTFIG00521-homo-sapiens-une-espece-qui-ne-merite-plus-son-nom.php

* Institut National des Études Démographiques (France)
*1 Sur les 40 pays du monde les plus féconds, 36 sont africains (cf. http://www.populationdata.net/index2.php?option=palmares&rid=8&nom=Indice-fecondite)
*2 Sur Dom Helder Camara: http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9lder_C%C3%A2mara
*3 Indice de Développement Humain-IDH/Programme des Nations Unies pour le Développement-PNUD, 2010; voir le classement: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_IDH
*4 Thomas Robert Malthus, économiste anglais (1766-1834) qui le premier perçut dans l'augmentation incontrôlée de la population humaine une menace pour l'équilibre du monde et la subsistance même de l'espèce humaine.
*5 Lire: http://www.slateafrique.com/28817/fortes-pluies-au-niger-sept-morts-et-dimportants-degats
*6 Je demande au jeune homme qui entretient ma cour: "Maman, elle a combien d'enfants ?" "- trois garçons, trois grandes soeurs, et moi"... ce qui nous fait donc sept. Et A. de m'assurer aussitôt, en riant: "c'est pas beaucoup ! je connais  (de familles dans le village) qui en ont beaucoup plus".

1 commentaire:

  1. Bonjour Frédéric, et un prophète en barbelés viendra multiplier les petits pains, transformer l'océan en pétrole et promettre le paradis en vidéo; à bientôt, amitiés, thibault

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues