" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mercredi 22 février 2017

22, Bango-barrage: une Mangouste des marais, dans le jardin de mon ancienne maison !

Ci-dessus:
une Mangouste des marais - Atilax paludinosus, en visite dans le jardin de mon ancienne maison
Berge bangotine du Djeuss saumâtre 2017 02 22, ~22h / Courtesy © photos par Abdoulaye Sow pour Ornithondar

* Bango-barrage, berges du Djeuss coté saumâtre -

NUIT, ~22h-
Abdoulaye S. m'envoie une série de photos prises avec son Smartphone dans la cour de mon ancienne maison des rives du Djeuss en sa partie avale et saumâtre, en face de la mangrove de Thiolet. Sur les images, une Mangouste des marais (Atilax paludinosus, Marsh Mongoose) gambade nuitamment autour de mon ex résidence bangotine (2008-2012), dans le jardin. L'herpestidé semble tout spécialement s'attarder sous les sapotilliers. Abdoulaye suit l'animal à pas feutrés, sans faire de gestes brusques, à peu de distance: la mangouste n'est pas effrayée et s'arrête même pour regarder sans affolement le bipède qui la suit dans la pénombre (cf. photos en haut de notule).

Nota 1: première donnée (bangotine) d'une Mangouste des marais dans l'enceinte de mon ancienne demeure...  A l'époque, nous avions ouvert une chatière dans le muret qui fait office aussi de balustrade, sur l'estran herbacé souvent occupé par les pirogues, avec large panorama sur le marigot et les palétuviers de l'autre rive. Peut-être la mangouste a-t-elle utilisé la meurtrière pour venir marauder dans le jardin ? Nous avions déjà eu le passage, une fois ici et plusieurs fois dans un autre jardin, d'une Genette commune d'Afrique (Genetta genetta ssp. felina); et de deux Phacochères communs (Phacochoerus africanus) dont l'un avait eu la malencontreuse idée de s'aventurer dans le quartier par une venelle voisine et d'aller se faire charcuter à grands coups de machettes dans l'enceinte de la caserne proche, tandis que le second suidé avait échappé à la curée en rebroussant chemin, à la nage par le Djeuss pour disparaître dans la jungle sécurisante de la mangrove... Notre visiteuse du soir, excellente nageuse, nous arrive elle aussi de la mangrove d'en face, sans aucun doute. 
Notre short list des mammifères du bas-delta s'enrichit, petit à petit, de ces quelques données épisodiques de noctambules fort discrets, mais pas obligatoirement farouches. Tout près d'ici, sur la digue qui quitte le village pour traverser les marais et la plaine alluviale, j'ai à plusieurs reprises deviné dans les premières lueurs de l'aube la Civette d'Afrique (Civettictis civetta), profitant de la marée basse sur le bolong de Kaïgga pour faire orgie de gastéropodes, en l'espèce de Tympanotonus fuscatus, reposant par milliers sur les vases deltaïques. La mangrove en zone saumâtre et les typhaies en milieu doux permettent à tous ces petits promeneurs noctambules de trouver refuge même à proximité des Hommes, le jour, sans être trop inquiétés ni dérangés.

Trois espèces de Mangoustes de 'grande taille', 
dans la basse vallée du fleuve Sénégal:
Atilax paludinosus, Ichneumon albicaudaHerpestes ichneumon 

Nota 2: avec cette documentation de Mangouste des marais à Bango, il se confirme que trois espèces d'Herpestidés sont (plutôt bien) distribuées dans la vallée du fleuve Sénégal: la Mangouste ichneumon (d'Egypte, Herpestes ichneumon), la plus commune et la plus fréquemment observée de jour; la Mangouste à queue blanche (Ichneumon albicauda), la plus grande et sans doute la plus rare dans notre région (alors qu'elle est bien commune sous les latitudes soudano-guinéennes), que nous avons eu la chance de rencontrer, avec nos camarades helvètes en novembre 2016* au sud du Gorom (PNOD); et la Mangouste des marais (Atilax paludinosus), probablement la moins vue car la plus... paludicole, mais peut-être pas si rare quand le biotope lui est favorable. Nos visiteurs suisses avaient d'ailleurs noté un cadavre de l'animal sur la route nationale qui longe la réserve naturelle du Ndiaël; Ndiaël dans lequel une équipe de 'chercheurs' du rarissime Phragmite aquatique, à tout le moins de sites potentiellement accueillants pour l'hivernage ouest-africain du plus rare des passereaux d'Europe, avait aussi relevé la présence d'Atilax paludinosus, en 2015. 

jeudi 2 février 2017

2, Journée mondiale des zones humides: entre marais et rivière...

En haut, Busard des roseaux - Circus aeruginosus, mâle adulte (16h28)
En bas, sur la rive sud du Djeuss, les roseaux ploient sous les assauts du vent saharien (15h24)
2017 02 2, aprem' / © Photos par Frédéric Bacuez


* Marais et Djeuss au Ranch de Bango -

APREM', 15h-18h30-
A pied.
Temps: 15h, 31° (max du jour) / 16h, 30° / Ciel bleu et ensoleillé, UV 9 très fort. Vent assez fort du N/NE virant au N après 16h30 - avec levée rapide de particules poussiéreuses dans les lointains dès 15h55... 

Ci-contre: 2 février, Journée mondiale des zones humides (JMZH 2017)



Cet après-midi dans le marais bangotin, ce n'est pas le jardin d'Eden, pour cette annuelle Journée mondiale des zones humides (JMZH 2017). Le vent soutenu chargé de particules sahariennes aurait-il contraint les rallidés et les sylviidés paludicoles à rester bien à l'abri au coeur des roseaux et des herbiers du Djeuss ? Le vent souffle du nord-est avant de virer au nord et peut-être se noyer dans l'Atlantique... Les lointains prennent déjà les couleurs de l'harmattan, ocres et pastels des sables qui montent à l'assaut du ciel bleu. En altitude sous la lune, une Glaréole à collier (glareola p. pratincola) éprouve quelque difficulté à résister aux poussées orientales; elle lâche vite prise pour se laisser déporter vers le littoral, au sud-ouest. Il n'y a que les habiles voltigeurs qui peuvent affronter Éole: un mâle de Busard des roseaux (Circus aeruginosus) passe, dans un sens, puis une femelle du même rapace emblématique des marécages et des roselières, dans l'autre sens (cf. photos ci-après et en haut de notule). Les Balbuzards (Pandion haliaetus) semblent totalement indifférents à ces classiques turpitudes aériennes; il faut dire que les deux à six sujets qui survolent le périmètre ne sont fortuitement de sortie, pour la pêche du soir, qu'une fois les bourrasques retombées... 
Pour ne pas faciliter l'observation ornithologique, les marais sont envahis comme jamais par le Typha, créant des rideaux dissimulateurs, étouffant les rares massifs de massettes indigènes qui lui résistent encore. Comme si les erreurs dramatiques commises à la fin du siècle passé à l'amont du barrage de Diama n'avaient pas suffi, le Djeuss est ici maintenu au plus haut, toute l'année, collectant les eaux qui coulent lentement de toute la vallée. Il ne faut pas s'y méprendre: pas loin d'ici, le canal de décharge qui traverse la plaine alluviale pour déverser ses eaux troubles directement dans le fleuve sera tôt ou tard envahi par le maudit roseau - merci à l'Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS); on y réfléchit avec nuance et sens de la complexité des choses, là-bas, surtout quand il s'agit de zones humides: sus à la langue saline et vive le riz, partout, voilà le seul programme !

Avec le vent, tous aux abris dans la roselière !

Il faut donc tendre l'oreille, pour entendre glousser les Talèves (Porphirio madagascariensis), rouspéter les Gallinules (Gallinula chloropus), rire les Marouettes à bec jaune (Zapornia flavirostra). Juste derrière moi au pied des roseaux, il y a peut-être aussi une Marouette européenne (ou euro-africaine, pour ceux qui comprendront...); à intervalles réguliers mais avec timidité le discret rallidé tente d'affirmer son hostilité à ma présence, par de petites trilles gutturales qui ne portent pas loin... Impossible à repérer, elle est rejointe par une Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus) qui ne fait que passer, de tige en tige, à quelques centimètres au-dessus de l'eau; et caquette sans retenue, celle-ci ! Ce sont les petites paludicoles qui souffrent des bourrasques: les deux couples locaux de Prinias aquatiques (Prinia fluviatilis) finissent par se manifester, il y en a une qui volette pour rejoindre l'intérieur de la roselière, sa longue queue agitée par le vent comme un gouvernail contraint. A la sortie du marais, une Cisticole du Nil (Cisticola marginatus ssp. amphilectus) vient d'attraper un Locuste et se faufile dans la végétation dense, sa proie bien tenue dans le bec. Dans les boisements dégradés à Prosopis (cf. photo en bas de notule), une pléthorique famille de Bengalis zébrés (amandava s. subflava): plus d'une cinquantaine d'un seul envol strident de ces estrildidés encore communs dans la vallée du fleuve Sénégal - ce qui est loin d'être le cas ailleurs dans le pays, malheureusement*.

* Lire sur Senegal Wildlife la notule de Bram Piot... qui a la délicatesse de me renvoyer la pareille: 

Le Sénégal s'active et sensibilise pour les zones humides !
Forum scientifique à la DPN de Dakar pour la JMZH, Agence de Presse Sénégalaise (APS) 2017 01 31



" Beaucoup d'habitants des roseaux et des végétations palustres 
ne trahissent leur présence que par leurs émissions vocales, 
qui sont en fait leurs signaux de reconnaissance. "

Ci-dessous:
entre les herbiers de la rivière et les roseaux du marais...
Le Djeuss au Ranch de Bango 2017 02 2 aprem' / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -
RAMSAR.org / Zone humide / Sénégal
UICN.fr/Journée mondiale des zones humides 2017/

OISEAUX / 52 espèces cochées, 8+ sp. entendues
LÉPIDOPTÈRES / 1 espèce

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), 1 ind. en vol SO>NE + 2 ind. cerclant [au-dessus de la plaine de Biffeche] + 3 ind. en vol NO>SE
  • Cormoran africain (microcarbo a. africanuslong-tailed cormorant), 1 ind. immature en vol passant [Djeuss>amont] + 1 ind. en vol
  • Gardeboeuf d'Afrique (bubulcus i. ibiscattle egret), 1 ind. en vol
  • Balbuzard pêcheur d'Eurasie (pandion h. haliaetuseurasian osprey), de deux à six sujets - 1 ind. de type mâle passe au-dessus du Djeuss tandis qu'un 1 ind. de type femelle (en mue) vole en altitude à la verticale du marais (16h+, cf. photo ci-dessous) puis 1 ind. avec poisson dans les serres [Djeuss>amont] puis 1 ind. juvénile (16h50) puis 1 ind. mâle aux couvertures très sombres (17h05) et enfin 1 ind. survolant d'abord la petite mare sous l'aire des Pygargues avant de continuer vers la cuvette rizicole de Sanar
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish-eagle), 1 ind. ad. entendu puis vu (16h) [Djeuss]
  • Milan noir (milvus m. migransblack kite), 1 ind. en vol, assez haut [par-dessus le Djeuss S>N]
  • Milan d'Afrique à bec jaune (Milan parasite, milvus aegyptius ssp. parasitus, yellow-billed kite), un maximum de 5 ind. au même moment
  • Busard des roseaux (circus a. aeruginosuswestern marsh-harrier), 1 ind. mâle ad. en vol de chasse passant au-dessus des roseaux (16h28, cf. photos ci-dessous et en haut de notule) [Djeuss>aval] + 1 ind. femelle en vol passant inverse (16h48) (cf. photo ci-dessous) [Djeuss>amont]
  • Francolin à double éperon (pternistis b. bicalcaratusdouble-spurred francolin), 2 ind. + 2 ind.
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanusafrican jacana), 2 ind. ad. nageant ou 'marchant sur l'eau' d'une anse du Djeuss, rejoints de temps à autre par un ind. immature depuis le marais [du Ranch de Bango] + 1 ind. ad. sur la rive nord [du Djeuss]
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), 4 ind. en sous-bois à Prosopis + ind. entendu(s) vers le Djeuss
  • Glaréole à collier (glareola p. pratincolacollared pratincole), 1 ind. ad. en altitude, poussée par le vent fort !
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), 2 ind. [près du bosquet des grands eucalyptus] + quelques ind. ici et là [boisements clairs à Prosopis]
  • Goéland railleur (chroicocephalus geneislender-billed gull), 4 ind. ensemble [Djeuss]
  • Sterne caspienne (hydroprogne caspiacaspian tern), 3 ind. au total [Djeuss]
  • Sterne hansel (gelochelidon n. niloticagull-billed tern), 1 à 2 ind. en plumage nuptial [Djeuss]
  • Sterne caugek (thalasseus sandvicensis, Sandwich tern), 3 ind. au total [Djeuss]
  • Guifette moustac (chlidonias h. hybridawhiskered tern), 2 à 3 ind. au total (cf. photo ci-dessous) [Djeuss]
  • Guifette noire (chlidonias n. nigerblack tern), 2 ind. en vol passant [Djeuss>amont]
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicusblack-billed wood-dove), 1 ind. femelle glane au sol [bosquet des grands eucalyptus] + 1 et 1 ind., mâles [boisements clairs à Prosopis]
  • Tourterelle masquée (Tourterelle à masque de fer, oena c. capensisNamaqua dove), 3 ind. en vol + 1+ ind. [boisements clairs sur sols sablonneux]
  • Tourterelle maillée (spilopelia/streptopelia s. senegalensislaughing dove)
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba guineaspeckled pigeon), passant plutôt seuls (max quatre sujets) à partir de 15h55: au moins 25 ind. au total
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens ssp. shelleyi, -Nigermourning collared-dove), 1 ind. au sol [chenal] + 1 ind. avec deux Maillées [boisements clairs à Prosopis]
  • Perruche à collier (psittacula k. kramerirose-ringed parakeet)
  • Touraco gris (crinifer piscatorwestern grey plantain-eater), entendu puis 1 ind. vu 
  • Coucal du Sénégal (centropus s. senegalensisSenegal coucal), 1 ind. dans le bosquet des grands eucalyptus riverains [du Djeuss]
  • Martinet des maisons d'Afrique de l'ouest (apus affinis ssp. aerobateswest african little swift), ~8 ind. chassent à la verticale de la berge nord [du Djeuss]
  • Martinet des palmes (cypsiurus p. parvusafrican palm swift), 2 ind. chassant à la verticale du marais [du Ranch de Bango]
  • Martin-pêcheur pie (ceryle r. rudispied kingfisher), 1 ind. en vol passant [Djeuss]
  • Guêpier nain (merops p. pusilluslittle bee-eater), 2 ind. [rives à roseaux du Djeuss] + 2 ind. [marais à végétation sèche] + 1 ind. [près du bosquet des grands eucalyptus] + 2 et 1 ind. [ruines] + 1+ ind. [boisements clairs à Prosopis]
  • Coliou huppé (à nuque bleue, 'oiseau-souris', urocolius m. macrourusblue-naped mousebird), 2 ind. perchés [chenal] + ~6 ind. en vol [boisements clairs à Prosopis]
  • Huppe fasciée d'Eurasie (upupa e. epopseurasian hoopoe), 1 ind. [boisements à Prosopis sur sols sablonneux]
  • Calao occidental (à bec rouge, tockus kempiwestern red-billed hornbill), 2 ind. vus et 1 ind. entendu [bosquet des grands eucalyptus] + 1 ind. au milieu de centaines de Moineaux dorés + 1 et 1 ind. + 5+ ind. ensemble [boisements clairs]
  • Cochevis huppé du Sénégal (galerida cristata ssp. senegallensis, -Senegalcrested lark), 2 + 1 ind. en vol sans doute pour aller boire
  • Hirondelle de rivage (riparia r. ripariacommon sand martin), 3 + 1  ind. 
  • Hirondelle rustique (hirundo r. rusticabarn swallow), 1 ind. en vol passant >N (16h55) [par dessus le Djeuss]
  • Bergeronnette printanière (motacilla f. flavablue-headed wagtail), 1 ind. sur le chemin [près du Ranch]
  • Passereau(x) sp. indéterminée(s), 1 + 1 en vol 
  • Traquet motteux (oenanthe o. oenanthenorthern wheatear), 1 ind.
  • Rousserolle effarvatte (acrocephalus scirpaceus, eurasian reed-warbler), 1 ind. mécontent, près de mon affût [roselière du marais, Ranch de Bango]
  • Camaroptère à dos gris (camaroptera b. brevicaudatagrey-backed camaroptera), 1 ind. couine...
  • Cisticole (roussâtre) du Nil (cisticola -galactotes- marginatus ssp. amphilectuswinding cisticola), 1 ind. ad. en plumage internuptial avec dans le bec un Locuste
  • Prinia aquatique (à ventre blanc, prinia fluviatilisriver prinia), deux cc locaux entendus - dont un sujet vu en vol [marais]
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris p. pulchellusbeautiful sunbird), dont mâle ad. en plumage prénuptial poursuivant une femelle
  • Choucador à oreillons bleus (lamprotornis c. chalybaeusgreater blue-eared glossy-starling), 20+ ind. en vol groupé + 6 + 12 + 2 + 2 ind. en vol passant
  • Moineau doré (passer luteusSudan golden sparrow), 1 ind. mâle nuptial en vol seul [marais] puis centaines d'ind. au sol, dont de nombreux mâles en plumage nuptial, en train d'égrener... [boisements clairs à Prosopis]
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp., black-headed weaver)
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea), plusieurs groupes d'importance en train de glaner au sol [surtout en boisements clairs à Prosopis]
  • Euplecte sp. (euplectes sp., bishop sp.), 1 ind. en vol
  • Amarante (commun) à bec rouge (du Sénégal, lagonosticta s. senegalared-billed firefinch), quatre groupes familiaux au total - dont un avec jeunes oiseaux + 3+ ind. [boisements clairs à Prosopis]
  • Bengali zébré (amandava s. subflavazebra waxbill), 8+ ind. vont boire (16h+) [bord du Djeuss] + ~6 ind. se posant pour aller boire [marais] + troupe de ~50 ind. ! [boisements clairs à Prosopis]

Entendu:
Rallidés sp. / Talève d'Afrique (porphirio madagascariensis, african swamphen) / Gallinule poule-d'eau (gallinula chloropus, common moorhen) / Marouette à bec jaune (Râle à bec jaune, zapornia flavirostrablack crake) / Barbion à front jaune (pogoniulus c. chrysoconusyellow-fronted tinkerbird), 1 ind. / Barbican de Vieillot (lybius vieilloti ssp. rubescenswest african Vieillot's barbet), 1 ind. / Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatusgarden bulbul) / Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus, sedge warbler) / Tisserin gendarme de l'ouest (ploceus c. cucullatuswestern village weaver) /

Et les castagnettes orales des batraciens...

AUTRES:
  • (petit) Monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen'), au minimum 3 ind.
Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
Mâle de Busard des roseaux - Circus a. aeruginosus (16h28)
Balbuzard pêcheur - Pandion haliaetus  (16h06) / Guifette moustac - Chlidonias hybrida (16h33) / Femelle de Busard des roseaux - Circus a. aeruginosus (16h48)
2017 02 2 aprem' /  © Photos par Frédéric Bacuez

Ci-dessous:
boisements clairs à Prosopis colons dans les environs du Ranch de Bango
2017 02 2, 18h18 / © Photo par Frédéric Bacuez


* Pont Faidherbe, Saint-Louis-du-Sénégal -
MATIN-

Entre autres:
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), 1 + 1 ind., sur la berge à chaque bout du pont...
  • Perruche à collier (psittacula k. kramerirose-ringed parakeet), 1 ind. en vol au-dessus de la passerelle aval [île>continent]

Nombre total de pages vues