" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 13 juillet 2017

13, c'est l'été, la mousson, les vacances - y'a d'la joie, on se fait une petite mue !

Vos serviteurs Bram et Fred, à Dakar
Technopôle et île de N'Gor 2016 02 27 & 28 / Courtesy © photos par Jérémy Calvo pour Ornithondar 

Trois petites infos:

Nota 1-
Ornihondar & Senegal Wildlife sont physiquement absents du Sénégal mais gardent l'œil sur la Teranga aviaire, ha ha ha...

Les deux blogs font une légère et discrète mue estivale:
- Bram Piot pour Senegal Wildlife publie une nouvelle liste de liens [Resources], revue, corrigée, enrichie:
C'est ICI !
- Frédéric Bacuez pour Ornithondar réactualise du coup ses liens [en colonne de droite] et invite ses aficionados à se procurer quelques uns des ouvrages signalés en haut de blog, ça sert toujours...:
C'est LA !

De Senegal Wildlife (Dakar) à Ornithondar (Saint-Louis)
Le Sénégal ornitho à la page - et qui ne raconte pas n'importe quoi... Enfin, s'y essaye, hi hi hi !


Tout de même !... En attendant que nos chers camarades sénégalais se lancent dans la fastidieuse et solitaire entreprise de publier pour la communauté, la science et le public amateur (qui aime !), urbi et orbi, on rappellera ici que nos deux blogs demeurent, chacun dans son style et avec son propre itinéraire (mais nous sommes deux enfants du continent), les seules chroniques naturalistes du pays régulièrement alimentées... Hélas... Nous espérons évidemment, avec patience et jubilation, la relève authentiquement sénégalaise qui nous remplacera avec brio !
N'étant pas nés non plus de la dernière pluie, nous précisons qu'au Sénégal, comme en Gambie et en Mauritanie, des ornithologues et naturalistes autrement plus scientifiques que les humbles passeurs que nous essayons d'être, travaillent depuis des décennies sur le terrain et/ou dans la recherche, loin des vicissitudes de l'exposition publique. Et des zozos imposteurs qui se croient malins en se faisant passer pour ce qu'ils ne sont pas: on pense tout particulièrement à ce toubab "ingénieur agronome" et "collaborateur" de "nombreux ornithologues professionnels européens" ! C'en est tellement pathétique que ces ornithologues et scientifiques (s'ils ont l'heur d'être au parfum de l'existence même de ce type de gaou, comme on dit en Côte d'Ivoire) ne peuvent en effet répondre à la forfanterie éhontée que par le silence et le mépris... Il n'en reste pas moins que 95% des naturalistes crédibles y demeurent... des occidentaux. Dans une prochaine notule, nous reviendrons sur cette problématique, sans omettre d'y relever quelques exceptions et premières émergences (sic) de talents sénégalais prometteurs (on le souhaite de tout coeur), guides ornithos comme jeunes chercheuses et chercheurs.
Quant à nous autres passants, nous n'avons pas besoin de plastronner, encore moins de fanfaronner: nos maîtres (plus vieux ou parfois plus jeunes, oui oui !) nous connaissent; avec nos forces et nos faiblesses; et nos caractères. En ce qui concerne la communauté (ornithologique), elle est à la fois vaste et petite: on se connaît, tout s'y sait. Et vous en êtes strictement inconnu, monsieur Jean-Marie Dupart de Bango ! Comme de l'annuaire des 935 720 ingénieurs et scientifiques recensés de France dans lequel le seul et unique Dupart qui porte presque votre prénom est... décédé ! C'est pas de chance !

Lire ou relire: 
 A Jean-Marie, Pyrgopolinice ndar ndar ! in page Facebook d'Ornithondar, 2017 06 1
Entre onirisme et gros mensonges... Et encore, vous ne savez pas tout, ha ha ha !

Ci-dessous, de g. à d. et de haut en bas:
Sur le terrain et pas sous le régime de la réunionite aiguë... 
quelques souvenirs d'une décennie toute dévouée à la nature (en péril) du bas-delta sénégalais (tout retourné !)...
Comptage barges à queue noire et avocettes sur le lagon de Ngaye Ngaye, avec Paul Robinson (BirdLife), Khadi Ndiaye (UCAD) et Pape Niang (écogardes du nord, RSG) - Collecte des restes du balbuzard pêcheur écossais Joe, bagues et émetteur satellitaire, avec Cheikh Aïdara, brousses de Rao - Une partie de l'équipe du Rutland Osprey Project et l'un de ses collaborateurs gambiens, steppes de Gainthe, PNOD -
Inventaire ornithologique des mangroves de Thiolet, avec François Marmeys - A la recherche du balbuzard Leri, marigot de Khant - Restes de héron cendré, 'opération Aigle de Bonelli', Toddé-Trois-Marigots -
Sur la berge du fleuve Sénégal et au débouché du canal de délestage - Décollage imminent dans les brousses de Toddé -
Les flamants nains vont passer... Avec François Marmeys, île aux bois - Dans la plaine alluviale du fleuve Sénégal, avec Matthieu C. et Emmanuel Cosson (Groupe Chiroptères Provence, GPC) - Le photographe animalier Jérémy Calvo, marais du N'Galam -
La nuit sur les rives du Nyéti Yone, Ndiaël - Sortie de marigot, Moïse et Rozenn - Le Djeuss bangotin au crépuscule...
2010-2016 / © Photos Ornithondar
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Nota 2-
Ornithondar se rapproche dangereusement des 500 000 pages vues - lues aussi ? Je ne suis pas certain que nous continuerons longtemps à y publier. Lassitude... Et tant de choses à faire et à voir ailleurs ! Mais nous célébrerons peut-être l'événement: avec celles et ceux, elles/ils se reconnaîtront, qui m'ont accompagné dans l'aventure, malgré toutes les vicissitudes.
Je tiens à remercier Paul Isenmann qui m'a récemment et cordialement fait parvenir, en France, son magnifique guide des Oiseaux de Mauritanie, une somme dont on aimerait qu'il y en ait une de la même veine, bientôt inch'Allah au Sénégal pour en finir avec les Morel (lol) et accompagner les guides d'identification de terrain de la paire Borrow-Demey... Merci à vous, Paul, pour cette touchante attention !
Une fois encore, je tiens à dire toute ma reconnaissance, et mon amitié à celles et ceux à coté desquels ("des pointures !") je ne suis pas grand chose et qui, très tôt, m'ont encouragé et dit le bien(veillant) qu'ils pensaient de cet étrange blog qui parle d'oiseaux et... du contexte (qui ne les favorise pas)... De peur d'en oublier, je ne citerai que Wim Mullié et Paul Robinson, les premiers, avec mes Anglais du Rutland Osprey Project, qui m'avaient prodigué quelques agréables mots - et Dieu sait que les deux premiers ont un caractère bien trempé, et j'aime ça, ha ha ha ! Merci à eux et à tous les autres, de Dakar, de France, du Maroc, d'Angleterre, du Pays de Galles, d'Ecosse, de Suisse etc.



Nota 3-
Je ne saurai finir cette brève sans inviter les estivants qui passeraient par le Canada à faire un détour par Mont-Tremblant et jeter plus qu'un œil à l'expo de mon ami Jérémy Calvo, à la Galerie d'Art du remarquable Musée zoologique de l'Animalium. De la toujours rigoureuse sélection, cinq photos issues de son périple nord-sénégalais en ma compagnie jalonnent le parcours. Pas d'inquiétude, vous avez encore le temps: c'est jusqu'au 30 septembre...

Voir: Jérémy Calvo - Photographies Nature - Publications [page Facebook]
Site web: http://jeremycalvo.fr/

Ci-dessous: 
Jérémy Calvo à l'Animalium de Mont-Tremblant, Canada
Juin 2017 / Courtesy © photos Jérémy Calvo pour Ornithondar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues