" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mardi 16 mai 2017

16, nouveau site pour les conquérantes: des Hirondelles de Guinée au Lampsar Lodge

Hirondelle de Guinée - Hirundo lucida lucida
Lampsar Lodge 2017 05 16, 14h22 / © Photo par Frédéric Bacuez


* Basse vallée du fleuve Sénégal, 3/4.
Lampsar Lodge -


APREM'
En véhicule de Senegalib'Tours, avec le chauffeur Morr
Avec Rozenn Le Roux, pour Le Petit Futé édition 2018


Ci-contre: Callitriche 'singe vert', femelle apprivoisée...
Lampsar Lodge 2017 05 16, 13h52 / © Photo par Frédéric Bacuez


Suite (3/4) d'observations intéressantes à l'occasion d'un déplacement express dans la basse vallée du fleuve, du Djoudj à Gueumbeul en passant par le marais de N'Digué, la mare de Ross-Bethio et le Lampsar... En tant qu'accompagnateur, un tantinet paternaliste, de notre jeune amie Rozenn chargée d'une remise à jour du guide touristique Le Petit Futé, édition 2018.

Une oasis au bord de la rivière, les vents atlantiques qui remontent doucereusement la vallée: le Lampsar Lodge, cent cinquante arbres plantés par un couple de toubabs retraités pour une heureuse halte quand le naturaliste s'est tapé le cagnard, et la steppe (pas "la savane", ça c'est à Sanar, ha ha ha !) voire le désert ou ce qui s'en rapproche, dans le Djoudj (PNOD) comme dans le Ndiaël (RSAN)... Miraculeuse trouvaille, sur le cours d'eau une terrasse sur pilotis accueille le visiteur, hélas trop rare, ici c'est Sénégal, pour la brise et la boisson 'température frigo' ! Mais là je fais le boulot de la camarade Rozenn*...

* Découvrir: le Lampsar Lodge


Un singe vert, une femelle Callitriche en pleine santé, vient nous tenir compagnie, discrètement et avec retenue, assise sur la rambarde, obsessionnellement occupée par l'entretien méticuleux d'un pelage sain et superbement brillant. La petite s'est un jour retrouvée ici, dans ce refuge, venue d'on ne sait où, nous confie le propriétaire des lieux. Elle a illico adopté ses hôtes. On rappellera que si les singes rouges (Patas, Erythrocebus patas) demeurent abondants dans la vallée du fleuve Sénégal, bien que perpétuellement repoussés par les agriculteurs, les singes verts (Callitriches, Chlorocebus sabaeus) ont quasiment déserté la moitié nord du Sénégal, durant les années de grandes sécheresses à répétition (1970-90'): les ripisylves à Gonakiers (Acacia nilotica), leur domaine de prédilection, avaient majoritairement dépéri ou tout bonnement été transformées en charbon de bois... Une petite troupe vagabonde encore dans l'arrière pays du Gandiolais, profitant de l'expansion des Figuiers de Barbarie (Opuntia ficus indica), de leurs fruits et d'un couvert arboré encore dense et stratifié, bien que désormais attaqué de toutes parts...


Trois Hirondelles de Guinée sous le auvent, une adulte et deux immatures

Soudain sous la toiture paillée du ponton, trois Hirondelles de Guinée (Hirundo lucida lucida, Red-chested Swallow) nous font la surprise ! Deux d'entre elles perchent aussitôt sur un fil suspendu et se mettent au toilettage, sans aucune méfiance envers leur environnement - c'est à dire nous, et le singe. Elles sont à quelques mètres seulement, pas farouches (cf. photos ci-dessous et en haut de notule). Le propriétaire de l'établissement me dit que plusieurs couples d'hirondelles nidifient ici, à l'auberge. Cette dernière est pour Ornithondar un nouveau site à Hirundo lucida (cf. carte ci-dessous), prouvant une fois encore que la colonisation du nord sénégalais par l'espèce se poursuit, inexorablement, pour notre plus grand bonheur. Pour une fois que le bétonnage favorise la faune ! Il me semble qu'il y a une adulte, on le voit aux filets, et deux immatures, peut-être des subadultes, aux brins plus courts et au collier plus tacheté, mais confus. Le matin même, en passant par le marais de N'Digué, j'avais repéré au moins trois de ces Hirondelles entrant et sortant du petit ouvrage bétonné sur lequel les voitures circulent par la piste-digue (Lire ICI sur Ornithondar). Au plus proche de cette (nouvelle ?) installation, nous avions photographié le 14 Mai 2014 un bel adulte perché sur les barbelés clôturant les vannes du canal de Bombol, à quelques kilomètres au nord de Ross-Bethio (cf. carte ci-après).

En savoir plus sur l'expansion d'Hirundo l. lucida dans la région du bas-delta sénégalais:
Ci-dessus:
géolocalisation des observations d'Hirundo lucida lucida dans la basse vallée du fleuve Sénégal
dont celle de 2017 05 16 / avec © Google Earth

Ci-dessous:
Hirondelles de Guinée - Hirundo l. lucida, au-dessus des tables et des bipèdes devant leur bière (fraîche !)...
Lampsar Lodge 2017 05 16, 14h22-14h30 / © Photos par Frédéric Bacuez
 

Vu:
  • Hirondelle de Guinée (hirundo l. lucidared-chested swallow), {subrepticement vu (en roulant) 3+ ind. entrant et sortant sous l'ouvrage hydraulique [reliant le fleuve au marais de Ndigué] +} 3 ind. pas du tout farouches, adulte et immatures venant se poser sur un fil sous la toiture paillée de la terrasse fluviale (cf. photos ci-dessus et en haut de notule) [Lampsar Lodge]
  • Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatusgarden bulbul), quelques ind. [Lampsar Lodge]
Entendu:
Cisticole (roussâtre) du Nil (cisticola -galactotes- marginatus ssp. amphilectuswinding cisticola), 1 ind. chanteur sur la berge droite du Lampsar, pourtant bien ratiboisée pour empêcher les oiseaux de trouver refuge dans la ripisylve et de fondre sur les casiers rizicoles voisins ! [Lampsar Lodge] /

AUTRES:
  • [Callitriche 'singe vert' (chlorocebus sabaeusgreen monkey callithrix), 1 ind. femelle apprivoisée (cf. photo en médaillon) [Lampsar Lodge]]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues