" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 18 novembre 2016

18, promenade helvète au Ranch de Bango - au son des Rousserolles

Depuis le lodge du Ranch de Bango: le Djeuss et la plaine de Biffeche, leurs marais et typhaies après la saison des pluies
La mosquée est derrière le fleuve Sénégal, en Mauritanie...
2016 11 18 matin / © Photo par Frédéric Bacuez

* Dans les jardins et autour du Ranch de Bango -

MATIN, 7h05-10h40-
Avec Bram Piot (pour Senegal Wildlife et Xeno-Canto.org)
Et les enfants Géroudet ('Nos oiseaux' et Groupe ornithologique du Bassin Genevois, Suisse): Bastien, Christian, Cyril, Gottlieb, Manu (cf. photo ci-dessous)
Temps: fond de l'air toujours relativement humide...

En rappel:
Une brève incursion de Nos Oiseaux de Romandie dans le bas-delta sénégalais (cf. photo © Frédéric Bacuez, ci-contre)...
Dakar-Djoudj par les Niayes de la Grande Côte - Part 1/2
Canards siffleurs d'Eurasie et Fuligules morillons, Grèbes à cou noir et Foulques macroules: des hivernants irréguliers au sud du Sahara - Part. 2/2
Des 'enfants' de Géroudet au parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD)
Berges du Gorom (PNOD): des surprises - au crépuscule, à la nuit... et à midi !
Confirmation: l'Hirondelle de Guinée colonise un bas-delta plus favorable à son installation
Incursion express dans les Trois-Marigots - Aïe, le crâne d'un petit canidé qu'on aime bien !
Promenade helvète au Ranch de Bango - au son des Rousserolles


L'irrésistible étouffement par Typha australis: merci, Eiffage & Co !

Le réservoir du Djeuss devant Bango ne désemplit plus - le grand oeuvre local d'Eiffage & Co, nous y reviendrons ! En permanence à ras bord, pour le riz à l'amont, et l'urbanisation galopante à l'aval... Du coup, les marais riverains ne connaissent plus d'étiage, gorgés qu'ils sont d'eau. Les typhas n'en demandaient pas tant: dopés par l'humidité et le coup de pouce des apprentis-sorciers lesquels n'apprendront décidément jamais des erreurs passées, ils colonisent tout le complexe, étouffant à pas de géant mares, trous, prairies, herbiers. Le paysage se referme. Au profit d'une seule espèce palustre, invasive, exclusive: typha australis. Avec tous les dommages collatéraux qui en découlent (sic): l'affaiblissement inéluctable d'une biodiversité végétale et surtout aviaire. Dans un premier temps, ce sont les canards qui en font les frais - plus de reposoir diurne, pas plus de sites pour la pâture noctambule... A leur tour, les rallidés et toutes les poules (Marouettes, Talèves, Gallinules, Jacanas, Rhynchées, Bécassines) abandonneront les marges sur lesquelles ils trouvent provisoirement un refuge précaire. Les champs de carex avalés par le vorace roseau, il en sera fini des passereaux paludicoles: Gorgebleues à miroir (luscinia svecica), Rousserolles effarvattes (acrocephalus scirpaceus), Rousserolles africaines (acrocephalus baeticatus), Locustelles tachetées (locustella naevia); n'étaient les tamarix senegalensis des berges, qui leurs servent de perchoirs et d'abri, s'ils ne pourrissent pas dès lors qu'ils restent trop longtemps les pieds dans l'eau, les Phragmites des joncs (acrocephalus schoenobaenus), les Prinias aquatiques (prinia fluviatilis), les Cisticoles des joncs (cisticola juncidis uropygialis) et même les Pouillots véloces (phylloscopus collybita) iront voir ailleurs si le typha est in fine moins tyrannique... Pas gagné !

Perte de biodiversité: beaucoup de perdants, quelques gagnants

Les seules à y trouver leur compte, à condition en effet qu'il y ait des lisières, à ces forêts de typhas, outre les Hérons pourprés (ardea p. purpurea) et les Bergeronnettes (motacilla flava et alba) qui en font leur dortoir de prédilection, ce sont les afrotropicales Cisticoles du Nil (cisticola -galactotes- marginatus ssp. amphilectus) et les Rousserolles des cannes (acrocephalus rufescens ssp. senegalensis). Mais aussi la paléarctique Rousserolle turdoïde (acrocephalus a. arundinaceuset dans une moindre mesure la très discrète Locustelle luscinioïde (locustella l. luscinioides). Les quatre aiment à débusquer les insectes au pied des tiges si densément rapprochées les unes des autres que les oiseaux demeurent quasiment invisibles. Si les Cisticoles escaladent les typhas pour venir chanter à la cime, les Rousserolles des cannes préfèrent tintinnabuler au plus profond de la roselière. Bien que peu fréquente dans notre bas-delta (d'octobre à mai voire juin), et sujette à de fortes fluctuations dans ses effectifs, la Rousserolle turdoïde y sera en revanche moins farouche que sa cousine subsaharienne; elle n'hésitera pas à se mettre à découvert en lisière de la typhaie, pour donner du gosier, dans les semaines qui prolongent l'installation sur son site d'hivernage. C'est le cas ce 18 novembre dans le marais du lodge, au Ranch de Bango: outre l'habituelle Rousserolle des cannes (vue ! Cf. ci-après enregistrement sonore par Bram Piot pour Xeno-Canto, 2014 05 10qui glousse dans une autre roselière du site, une Rousserolle turdoïde (pas vue !) fraichement arrivée du nord fait ses gammes matinales, râpeuses, graves et lentes, "first singing quietly, then more loudly or closer by" (Bram Piot, enregistrement sonore pour Xeno-Canto, cf. ci-dessous):

Ci-dessous:
Rousserolle turdoïdeacrocephalus a. arundinaceus, au marais matinal, Ranch de Bango
2016 11 18 matin / Courtesy © Enregistrement sonore par Bram Piot pour Xeno-Canto


Ci-dessus:
Rousserolle des cannesacrocephalus rufescens ssp. senegalensis, marais du Ranch de Bango
2014 05 10 / Courtesy © Enregistrement sonotre par Bram Piot pour Xeno-Canto


Sarcidiornes, Souchets, Barges et Grues - tous ou presque à la douzaine !

Outre les classiques (sur ce site) fauvettes des marais et autres passereaux paludicoles, deux volées de canards, douze (12) Sarcidiornes à bosse (Canard à bosse, sarkidiornis melanotos) et autant (12) de Canards souchets (spatula clypeata) dans le ciel du Djeuss. Les anatidés cherchaient-ils vainement, en effet, un petit coin où reposer, dans ce fouillis végétal sans ouvertures ? Une cinquantaine de Barges à queue noire (limosa limosa), aussi; et, décidément le chiffre fétiche de la matinée, douze (12) Grues couronnées noires (balearica p. pavonina) en déplacement groupé vers l'amont de la rivière - pour la cuvette de Sanar, le N'Galam, le Djeuss ou le Lampsar ? A tous les coups là où il y aura des céréales, domestiques ou sauvages, à glaner sans dérangements intempestifs !

OISEAUX / 54 espèces cochées, 4 sp. entendues
MAMMIFÈRES / 1 sp. (empreintes)
REPTILES / 1 espèce
AUTRES / 1 sp. entendue

Vu:
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga r. rufaafrican darter), 1 ind. en vol passant [Djeuss]
  • Aigrette à gorge blanche (egretta g. gulariswestern reef-egret)
  • Héron cendré (ardea c. cinereagrey heron), 1 + 1 ind., en vol
  • Héron pourpré (ardea p. purpureapurple heron), 1 + 1 ind., en vol
  • Sarcidiorne à bosse (Canard à bosse, Canard sylvicole, sarkidiornis melanotosknob-billed duck, african comb duck), 1 ind. puis 11 ind. en vol - sept mâles et quatre femelles [Djeuss>amont]
  • Canard souchet (spatula clypeatanorthern shoveler), 12 ind. en vol [Djeuss]
  • Balbuzard pêcheur d'Eurasie (pandion h. haliaetuseurasian osprey), 1 ind. femelle ad. suivi par 1 ind. mâle juvénile (et 1 ind. perché sur la rive droite) [Djeuss]
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish-eagle), 1 ind. + 1 ind. transportant des matériaux de recharge pour l'aire (saison de reproduction imminente)
  • Busard cendré (circus pygargusMontagu's harrier), 1 ind. mâle chassant dans la plaine de Biffeche [vu depuis la terrasse du lodge, à la longue-vue]
  • Busard des roseaux (circus a. aeruginosuswestern marsh-harrier), 1 ind. mâle chasse au-dessus des roselières [marais face au lodge]
  • Francolin à double éperon (pternistis b. bicalcaratusdouble-spurred francolin), 1 ind. [Bango] + quelques ind. ici et là
  • Grue couronnée noire (balearica p. pavonina, -west africanblack crowned crane - Vulnerable/VU-Vulnérable,sur la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées de disparition), vol de 12 ind. remontant le Djeuss à basse altitude
  • Marouette à bec jaune (Râle à bec jaune, zapornia flavirostrablack crake)
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanusafrican jacana), 4 ind. en vol [marais du lodge]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), 2 ind.
  • Barge à queue noire (limosa limosablack-tailed godwit Near threatened/NR-Quasi menacésur la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées de disparition), ~50 ind. en vol passant [Djeuss>amont]
  • Sterne caspienne (hydroprogne caspiacaspian tern), quelques ind. juvéniles en vol solo [Djeuss]
  • Sterne hansel (gelochelidon n. niloticagull-billed tern), 1 ind. en vol [Djeuss amont>aval]
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicusblack-billed wood-dove), quelques ind.
  • Touraco gris (crinifer piscatorwestern grey plantain-eater), 2 ind. en vol bavard - cc local
  • Coucal du Sénégal (centropus s. senegalensisSenegal coucal), 2 ind. - cc local- + 3 ind. - cc local et juvénile- + 1 ind. [prairie du chenal] + 2 ind. [marais en face du lodge] + 1 second ind. juvénile
  • Martinet des maisons d'Afrique de l'ouest (apus affinis ssp. aerobateswest african little swift), 2 ind. chassant
  • Martinet des palmes (cypsiurus p. parvusafrican palm swift), 1 ind.
  • Martin-pêcheur huppé (corythornis cristatus ssp. galeritaMalachite kingfisher), 1 ind.
  • Martin-pêcheur pie (ceryle r. rudispied kingfisher), 1 ind. [marais du lodge]
  • Guêpier nain (merops p. pusilluslittle bee-eater)
  • Calao occidental (à bec rouge, tockus kempiwestern red-billed hornbill), duo chantant tandis que les Pygargues... vocifèrent !
  • Barbican de Vieillot (lybius vieilloti ssp. rubescenswest african Vieillot's barbet), 1 ind. [jardin de l'hôtel]
  • Hirondelle rustique (hirundo r. rustica, barn swallow), 1 ind. en vol passant
  • Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatusgarden bulbul)
  • Rougequeue à front blanc (phoenicurus p. phoenicuruscommon redstart), 1 ind., furtivement  
  • Rousserolle des cannes (acrocephalus rufescens ssp. senegalensis, greater swamp warbler), 1 ind. entendu, certes, mais aussi vu - par toute l'équipe, eurêka !
  • Rousserolle effarvatte (acrocephalus scirpaceus, eurasian reed-warbler), 1 ind. en mue d'automne
  • Pouillot véloce (phylloscopus c. collybita, common chiffchaff), 1 ind.
  • Fauvette à tête noire (sylvia a. atricapillablackcap), 1 ind. [jardin de l'hôtel]
  • Fauvette passerinette (curruca i. inornata, western subalpine warbler), 1 ind. mâle
  • Camaroptère à dos gris (camaroptera b. brevicaudatagrey-backed camaroptera), 1 ind.
  • Cisticole (roussâtre) du Nil (cisticola -galactotes- marginatus ssp. amphilectuswinding cisticola), 1 ind. [marais]
  • Prinia aquatique (à ventre blanc, prinia fluviatilisriver prinia), 2 ind. - cc local habituel
  • Pririt/Batis du Sénégal (Gobemouche soyeux du Sénégal, batis senegalensis, Senegal batis), 1 ind.
  • Souïmanga à poitrine rouge (chalcomitra s. senegalensisscarlet-chested sunbird), 1 ind. femelle + 1 ind. mâle et 2 ind. femelles [jardin de l'hôtel]
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris p. pulchellusbeautiful sunbird), 1 ind. mâle et 2 ind. femelles
  • Gonolek de Barbarie (laniarius b.barbaruscommon gonolekyellow-crowned gonolek), 2 ind. (en sus de celui entendu) + 1 ind. [jardin de l'hôtel]
  • Tchagra à tête noire (tchagra s. senegalusblack-crowned tchagra), 1 ind. chanteur, bien en évidence [ruines]
  • Moineau gris (passer g. griseusnorthern grey-headed sparrow), nidification sous le auvent [balcon du lodge]
  • Moineau domestique (passer domesticus ssp. indicus, -indianhouse sparrow) [hôtel]
  • Alecto à bec blanc (bubalornis albirostris, white-billed buffalo-weaver)
  • Tisserin vitellin (masqué, ploceus v. vitellinusvitelline masked-weaver)
  • Tisserin gendarme de l'ouest (ploceus c. cucullatuswestern village weaver), 1 ind. femelle en compagnie d'un Tisserin mélanocéphale mâle enmue postnuptiale
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp., black-headed weaver), dont ind. mâle en mue postnuptiale perché aux cotés d'un Tisserin gendarme femelle
  • Euplecte franciscain (euplectes f. franciscanus, northern red bishop), 1 ind. mâle en plumage nuptial rouge virant à l'orangé... (début de mue) + 1 ind. mâle déjà en mue postnuptiale, lui !
  • Euplecte sp. (euplectes sp., bishop sp.), 1 ind.
  • Amarante (commun) à bec rouge (du Sénégal, lagonosticta s. senegalared-billed firefinch)
  • Combassou du Sénégal (vidua c. chalybeatavillage indigobird), 1 ind. 
Entendu:
Coucal du Sénégal (centropus s. senegalensis) / Huppe fasciée d'Afrique de l'ouest (Huppe du Sénégal, upupa -epopssenegalensis ssp. senegalensiswestern african hoopoe), 1 ind. au loin / Barbican de Vieillot (lybius vieilloti ssp. rubescenswest african Vieillot's barbet), 1 ind. / Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatus) / Hypolaïs obscure (iduna opacawestern olivaceous warbler), 1 ind. / Rougequeue à front blanc (phoenicurus p. phoenicurus), 1 ind. / Rousserolle turdoïde (acrocephalus a. arundinaceus, great reed-warbler), 1 ind. (encore) chanteur ! (cf. enregistrement sonore par Bram Piot pour Xeno-Canto, ci-dessus) [typhaie juste en face du lodge !] / Gonolek de Barbarie (laniarius b.barbarus), 1 ind. / Tchagra à tête noire (tchagra s. senegalus), 1 ind. /

AUTRES:

Empreintes d'Hippopotame amphibie (hippopotamus amphibiushippopotamus)
  • Varan de l'ouest africain (varanus niloticus, west african Nile monitor), 1 ind. traverse le Djeuss à la nage [obs. Bastien G.]
Entendu:
Batraciens de type Grenouilles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues