" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mardi 7 juin 2016

7, Trois-Marigots et trois Prinias à front écailleux

 Prinia à front écailleux - spiloptila clamans, mâle chanteur
sur le cordon dunaire au nord-est du marigot de N'Guisset 2016 06 7, 12h10 / © Photo par Frédéric Bacuez

* Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots.
Entre marigot de N'Guisset et marigot de Ndiassew-nord et au-delà dans les alignements dunaires -

7 juin 2016, 1/2. 10h15-19h15-
Avec Saer Biscene, Alix & Daniel Mignot
En véhicule 4x4. A pied. Pique-nique sur dune rouge au nord-est du Troisième marigot.
Temps: 28°, avec un taux d'hygrométrie qui grimpe, grimpe lentement mais résolument, désormais... 
Ciel bleu, vent du NO - 15 km/h; visibilité - 10 kilomètres.

Ci-contre: séanes au nord de la mare Koné (cf. images satellitaires ci-dessous à g.)
Trois-Marigots 2016 06 7, 11h40 / © Photo par Frédéric Bacuez


Aujourd'hui dans les lointains septentrionaux des 2e et 3e marigots (N'Guisset et Ndiassew), la billebaude naturaliste consiste à croiser dans les parages de la mare Koné et des deux sites à terriers de Renards pâles. En cette fin de saison sèche la zone est aride, totalement à sec. Il n'y a que les séanes (puits rudimentaires sans margelle creusés dans l'argile des dépressions, cf. photo ci-dessus en médaillon et localisation ci-dessous) pour offrir un peu d'eau trouble au bétail domestique, ainsi qu'aux oiseaux qui s’agglutinent alentour et sur le bord des trous: Tourterelles masquées (oena capensis) et Tourterelles maillées (spilopelia senegalensis), Moineaux gris (passer griseus) et Capucins bec-d'argent (euodice cantans); sans oublier l'indissociable gardien des forages, le Traquet brun (myrmecocichla aethiops), intimement lié aux puits broussards dans lesquels ou à proximité desquels il choisit de nicher.

Deux espèces déserticoles au seuil de la saison humide... 

Ornithondar reviendra bientôt sur la surprise du jour: deux paires de Courvites isabelles (cursorius cursor cursor) dont un couple avec poussin, au sud et au nord de la mare Koné. Ce qui nous intéresse ici, pour le moment, c'est une autre découverte, tout aussi intéressante et riche de sens (lire ci-après) que l'autre rencontre: l'observation, sur deux sites différents, de trois à quatre Prinias à front écailleux (spiloptila clamanscricket longtail / warbler, scaly-fronted warbler). La première fois (12h10), dans le cordon dunaire entre les 2e et 3e marigots, c'est un mâle chanteur, avec appels, cris de contact et chant (cf. photos ci-dessous et en haut de notule) qui parcourt inlassablement l'épaisseur d'un balanites aegyptiaca tandis qu'un autre oiseau (une deuxième prinia ?) s'envole de l'épineux alors que nous recherchons encore le chanteur forcené... La seconde fois (14h20), au nord-est du 3e marigot, même constat, à mon approche un couple/duo devient soudainement silencieux et quitte au plus vite son balanites aegyptiaca - encore ! Décidément, tandis que l'hygrométrie reprend du volume, cette fin de saison sèche est riche de cadeaux ornithologiques... 

Ci-dessous:
séanes, tannes et cordons dunaires dans le périmètre de la mare Koné
Spiloptila clamans autour du marigot de Ndiassew, aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots 2016 06 7 
/ Ornithondar, © avec Google Earth



Prinia à front écailleux:
une expansion vers le sud et le nord de son aire de distribution traditionnelle ?

A l'instar du Courvite isabelle, les Prinias à front écailleux rencontrées dans la zone de la mare Koné sont une espèce emblématique du biome sahélo-saharien qui court l'Afrique subtropicale de l'océan Atlantique à la Mer Rouge*1. Spiloptila clamans affectionne les zones sablonneuses parsemées d'épineux, singulièrement, avons-nous remarqué, les boisements épars de balanites aegyptiaca et les buissons de leptadenia pyrotechnica (Voir ICI sur Ornithondar). Si cette prinia est de nos jours peu difficile à trouver à l'est du lac de Guier ("en 1972, estimé peu commun à la latitude de Richard-Toll", écrivaient les Morel), en particulier dans les dunes rouges du Kooya et du Fuuta Tooro, ainsi qu'au nord dans le vaste système dunaire du Trarza mauritanien, sa présence à l'ouest et au sud du grand réservoir d'eau douce est beaucoup moins documentée. On imagine volontiers que là où les conditions d'accueil s'apparentent à celles du Ferlo, il n'y a pas de raison à ce que la Prinia à front écailleux ne se tienne pas dans la basse-vallée du fleuve. Et les Trois-Marigots sont le site probablement le plus favorable à la progression de notre oiseau vers l'ouest !

A la fin du XXe siècle, les observateurs notaient déjà une possible augmentation de l'aire de distribution de spiloptila clamans aux marges du Sahel. Les grandes sécheresses des années 70' et 80' invitaient à lier cette poussée vers le sud à "l'aridité croissante (mais pas nécessairement)" (in Morel & Morel, 1990), du climat comme des paysages. L'apparition, même temporaire, de Prinias à front écailleux au sud du 16e voire du 15e parallèle serait donc la conséquence d'une désertification des latitudes stricto sensu sahéliennes. Le XXIe siècle tendrait à démontrer que l'explication bio-climatique n'est que périphérique. La preuve: on a découvert que notre oiseau s'aventurait aussi vers le nord du Sahel, donc en zone saharienne ! Régulièrement présente dans l'Adrar et le Char mauritaniens (in Lamarche 1988), la Prinia à front écailleux est découverte dans l'Oued Ad-Dahab du Sahara marocain en février 2008*2, une première pour le Paléarctique occidental. Mieux, des adultes avec poussins y sont observés à l'automne 2010 par un collectif d'ornithologues marocains*3, après de bonnes pluies d'une mousson ici en bout de course mais qui, au cours des années 2000, a plusieurs fois atteint des latitudes sahariennes parfois très au nord, en Algérie comme en Mauritanie et au Maroc. Lamarche notait déjà, en 1988, que ces "remontées vers le nord de la zone sahélienne de Mauritanie [étaient à mettre] en relation avec le [déplacement du] Front Inter Tropical [FIT]". Ces reproductions d'automne au Sahara occidental sont à mettre en relation avec celles, plus connues, de la Prinia à front écailleux dans le Sahel: au Sénégal, si les Morel ont relevé des nidifications toute l'année à l'exception de mars et décembre, ils ont remarqué que la période qui court de juin à novembre (l'hivernage, c'est à dire la saison humide puis pluvieuse de la mousson) est la plus reproductive, avec un net accroissement de juillet à octobre, ce dernier mois en étant le pic. Comme tant d'espèces sahélo-sahariennes, la Prinia à front écailleux est en fait un oiseau opportuniste, un déserticole tributaire de la qualité des (rares) pluies, du développement végétal et des stocks alimentaires qui vont avec. Si le contexte est favorable, il y aura peut-être plusieurs nidifications. Si les aléas sont défavorables, l'oiseau s'adaptera, réduira sa reproduction ou gagnera des latitudes moins affectées.

*1 répartition de la Prinia à front écailleux, d'ouest en est: 
au Sénégal et en Mauritanie, au Mali et dans le septentrion du Burkina Faso, au Niger et au Nigeria, au Tchad et dans l’extrême nord du Cameroun, au Soudan, en Ethiopie et en Érythrée.

*2-3 Lire:
Cricket warblers of the Sahara, par Mohamed Amezian in MagrebOrnitho 2010 12 9
Cricket Longtail breeding in southern Morocco
par A. Qninba, M. Radi, M. Amezian, M. Ibn Tattou, M.L. Khayya, M.L. Samlali, M.L. Khalil & A. Hammia, in Dutch Birding 33, p. 229-233, 2011 et Go-South Bull., 8, p. 21-34, janvier 2011
Considérations sur les récentes découvertes avifaunistiques dans les environs d’Awserd (région d’Oued Ad-Deheb, Sahara Atlantique marocain),
par Michel Thévenot et Patrick Bergier in Go-South Bull., 5, p. 98-103, novembre 2008
Et
Obscure bird of the week: Cricket Longtail, par Zac Hinchcliffe in Next Generation Birders Official Blog (NGB) 2014 02 17


" Despite occupying the same latitude, 
populations in differing countries breed at completely different times of the year, 
ranging from 'late summer' in Mauritania to 'winter' and 'early spring' in Senegal. "
- Zac Hinchcliffe

Alors que pour les Morel, au Sénégal, 
ce serait toute l'année mais surtout en août, septembre et octobre...
- Gérard J. & Marie-Yvonne Morel, 
in Les oiseaux de Sénégambie: notices et cartes de distribution, 1990
Bref, on est dans les sables !


Seconde mention (seulement) de la Prinia à front écailleux dans les Trois-Marigots

A l'exception des récurrentes documentations de spiloptila clamans par Nik Borrow dans le Dimar de Richard-Toll (donc au nord-est du lac de Guier), et malgré nos recherches d'autres rapports locaux, nous n'avons trouvé dans la littérature qu'une seule mention de la Prinia à front écailleux dans la basse-vallée du fleuve, coté sénégalais: l'observation rapportée par l'African Bird Club (ABC) de "trois" Prinias "près du 2e marigot" le 2 décembre 2004. Nos propres observations et photographies, ce 7 juin 2016, seraient seulement la deuxième mention documentée de spiloptila clamans dans les Trois-Marigots. Ces données pourraient confirmer la présence durable y compris hors de l'hiver de spiloptila clamans dans cette zone, singulièrement sur les marges septentrionales et sèches des Trois-Marigots. 

Avec cette coche, Ornithondar boucle le tryptique (officiel) des espèces d'oiseaux rares et 'patrimoniales' qui font des Trois-Marigots un spot sénégalais de premier ordre - en sus de toutes les autres espèces: 
  • le Pic gris (dendropicos elachus) - à l'extrémité méridionale de l'Aire: extension méridionale du marigot de Ndiassew et marigot de Khant-sud [Lire et voir ICI sur Ornithondar, 2011 12 27];
  • la Rémiz du Soudan (anthoscopus punctifrons, cf. photo ci-après) - essentiellement sur les alignements dunaires boisés [Lire et voir: ICI sur Ornithondar, 2016 01 28]; 
  • la Prinia à front écailleux (spiloptila clamans, cf. photos ci-dessous et en haut de notule) - aux marges septentrionales et orientales des deux derniers marigots...

Ci-dessous:
Prinia à front écailleux - spiloptila clamanschanteur à la cime d'un balanites aegyptiaca, le 'dattier du désert'...
Entre 2e et 3e marigots 2016 06 7, 12h10 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



Ci-dessus:
spiloptila clamans, cris de contact, appel
Près de Rosso (Trarza), rive mauritanienne du fleuve Sénégal 2015 01 15, 8h 

" La voix forte et perçante de ce petit oiseau lui a valu le nom imposé par M. Ruppel ":
 le Mérion criard (pour son appel) ! Ou, plus récemment, la Prinia-grillon (pour son chant)...
- par C.J. Temminck et le baron Meiffren Laugier de Chartrouse, 1838
in 'Nouveau Recueil de planches colorées: pour servir de suite et de complément aux planches enluminées de Buffon', 
édition in-folio et in-4° de l'Imprimerie royale (France)

D'après les dessins de Nicolas Huet le Jeune (1770-1830) et Jean-Gabriel Prêtre (1768-1849)
Ci-dessous:



OISEAUX / 46 espèces cochées, 3 sp. entendues
MAMMIFÈRES / 4 espèces cochées
AUTRES / 2 espèces, 1 sp. entendue

Vu:
  • Aigrette garzette (egretta garzettalittle egret), ~8+ ind. à l'envol [chenal dans le nord du 3e marigot]
  • Aigrette intermédiaire (egretta intermedia ssp. brachyrhyncha, intermediate egret), quelques ind. avec les garzettes à l'envol [chenal dans le nord du 3e marigot]
  • Héron cendré (ardea cinerea, grey heron), 1 ind. avec les aigrettes à l'envol [chenal dans le nord du 3e marigot]
  • Sarcidiorne à bosse (canard à bosse, sarkidiornis melanotosknob-billed duck), 1 + 1 ind. en vol (~18h30) [marigot de N'Guisset]
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduatawhite-faced whistling duck), quelques vols [entre 2e et 1er marigots] + 4 ind. et quelques ormations en v de plusieurs dizaines d'ind., en vol du soir (~18h30) [marigot de N'Guisset>marigot de Khant]
  • Milan d'Afrique (parasite, à bec jaune, milvus parasitusyellow-billed kite), 1 ind. [décharge et plaine de Toddé]
  • Faucon sp. indéterminée (falco sp., falcon sp.), 1 ind. en vol passant, effarouchant quelques tourterelles (17h15) [terriers des renrds pâles]
  • Francolin à double éperon (pternistis ex francolinus bicalcaratusdouble-spurred francolin), 1 + 1 ind. (soir) [rive occidentale du marigot de N'Guisset] + 1 ind. [Khant nord]
  • Grue couronnée noire (balearica pavonina ssp. pavonina, west african black crowned crane inscrit à la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées de disparition, dans la catégorie Vulnerable/VU-Vulnérable depuis 2010), 5 ind. - deux ad. et trois sujets subadultes de 2e AC au gagnage dans la plaine de plus en plus gagnée par les plastiques en liberté... (19h05) [Toddé]
  • Outarde de Savile (lophotis savilei, Savile's bustard), 1 ind. sur la crête et à contre-jour (~18h30) [rive occidentale du marigot de N'Guisset] + 1 ind. vite à l'envol (18h45) [Ghuyu Tylla]
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), ~8 ind. au repos [zone des terriers] + 2 ind. + 2 ind. [au nord-ouest du 3e marigot] + 1 ind. vociférant + 1 ind. [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord] + 1 et 1 ind., à genoux + 1 ind. [rive occidentale du marigot de N'Guisset]
  • Oedicnème tachard (burhinus capensis, spotted thick-knee), cc local [cordon dunaire boisé au nord-est du 2e marigot]
  • Courvite isabelle (cursorius c. cursor, cream-coloured courser), 2 ind. ad. (plus farouches et prompts à l'envol que des Courvites de Temminck), au nord de la mare Koné + 2 ind. - cc- avec un poussin de deux à trois semaines maximum, se déplaçant avec ses parents mais toujours nourri par eux [3e marigot nord] {A suivre sur Ornithondar}
  • Glaréole à collier (glareola p. pratincola ssp. fuelleborniafrican collared pratincole), plusieurs ind. probablement en train de nidifier dans le lit de la grande tanne [au nord du 2e marigot] - vu au moins 4 ind. s'envoler et crier et 1 ind. en vol venant du 3e marigot
  • Vanneau (caronculé) du Sénégal (vanellus senegallusafrican wattled lapwing), 2 ind. [à l'ouest du 2e marigot] + 2 ind.  autour d'une fermette traditionnelle d'éleveurs [nord-est du 3e marigot] + 2 ind. [près du chenal dans le nord du 3e marigot] + 2 ind. [rive occidentale du marigot de N'Guisset] + 2 ind. [Khant nord]
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing), dont 7 ind. autour d'une fermette traditionnelle d'éleveurs [nord-est du 3e marigot] + 7 ind. [chenal dans le nord du 3e marigot] + ~3 à 4 ind. à proximité d'une autre fermette + 2 ind. [Ghuyu Tylla]
  • Ganga à ventre brun (pterocles exustuschestnut-bellied sandgrouse), deux cc avec une tourterelle maillée [nord du 3e marigot]
  • Tourterelle masquée (oena capensisNamaqua dove), dont dizaines d'ind. autour des séanes
  • Tourterelle maillée (spilopelia senegalensis, laughing dove), dont plusieurs ind. autour des séanes
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba guineae, speckled pigeon), 1 ind. + 1 ind. [environs de fermettes]
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiensafrican mourning dove)
  • Grand-duc de Verreaux (bubo lacteus)
  • Guêpier à gorge blanche (merops albicolliswhite-throated bee-eater), plutôt par couples déjà formés [ici et là]
  • Coliou huppé (à nuque bleue, 'oiseau-souris', urocolius macrourusblue-naped mousebird), dont 2 + 4 ind. [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord]
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller), 2 ind. à la mare Koné [3e marigot nord]
  • Huppe fasciée d'Afrique de l'Ouest (upupa epops ssp. senegalensiswest african hoppoe), 1 + 1 ind. + 1 ind. [nord-ouest du 3e marigot] + 1 ind. + 1 ind. [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord]
  • Calao à bec rouge (tockus e. kempired-billed hornbill), quelques ind., plutôt des cc formés
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  • Moinelette à oreillons blancs (eremopterix leucotis ssp. melanocephaluschestnut-backed sparrow lark)
  • Moinelette à front blanc (eremopterix nigriceps ssp. albifrons, black-crowned sparrow lark), pour une fois plus fréquente que sa cousine à oreillons - dont plusieurs mâles de toute beauté, et le plus souvent à raison d'un mâle avec deux femelles ! [tout particulièrement dans la zone des terriers]
  • Agrobate podobé (cercotrichas podobeblack scrub robin), 1 + 1 ind. [à l'est du 3e marigot] + 1 ind. [nord-ouest du 3e marigot] + 1 ind. [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord]
  • Traquet (fourmilier) brun (myrmecocichla aethiopsnorthern anteater chat), 1 ind. + 1 ind. près de deux groupes de séanes [nord et est du 3e marigot]
  • Erémomèle à croupion jaune (eremomela icteropygialis ssp. alexanderiyellow-bellied eremomela), 1 ind. [zone des terriers] + 1 ind. [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord]
  • Crombec sitelle (sylvietta b. brachyuranorthern crombec), 1 + 1 ind. [cordon dunaire boisé au nord-est du 2e marigot]
  • Prinia à front écailleux (spiloptila clamans, cricket warbler), 1 ind. (et peut-être un second à l'envol) - dont mâle chanteur actif dans un balanites aegyptiaca - cris de contacts puis chant  [zone des terriers] + 2 ind. sur alignement dunaire [à l'orient du 3e marigot]
  • Rémiz du Soudan (anthoscopus punctifronsSennar penduline tit), 2 probables ind. en vol + 3 ind. d'arbre en arbre [cordon dunaire entre 2e et 3e marigots]
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellusbeautiful sunbird), 1 ind. [nord du 3e marigot] + 1 ind. [boisements de pied de dune, 2e marigot nord]
  • Brubru africain (nilaus a. aferbrubru), 1 ind. en vol [à l'est du 3e marigot]
  • Choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeusgreater blue-eared starling)
  • Choucador à ventre roux (lamprotornis pulcher, chestnut-bellied starling), dont quelques ind. à la mare Koné [3e marigot nord] + quelques ind. [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord]
  • (buphage) Pique-bœuf à bec jaune (buphagus africanus, yellow-billed oxpecker), 2 ind. avec vachettes et veaux près des séanes [nord du 3e marigot]
  • Moineau gris (passer griseus, northern grey-headed sparrow), 3 ind. près des séanes [nord du 3e marigot]
  • Moineau doré (passer luteusSudan golden sparrow)
  • Alecto à bec blanc (bubalornis albirostriswhite-billed buffalo weaver)
  • Tisserin (masqué) vitellin (ploceus vitellinusvitelline weaver), dont quelques mâles en plumage nuptial parfait [cordons dunaires]
  • Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea)
  • Capucin bec-d'argent (euodice cantansafrican silverbill), groupe de 5+ ind. à proximité de séanes [nord du 3e marigot] + quelques ind. [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord]
Et 1 passereau sp. indéterminée en vol (soir) [Ghuyu Tylla]

Entendu:
Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis) / Martin-chasseur strié (halcyon chelicuti, striped kingfisher), 1 ind. + 1 ind. [zone du Grand-duc] / Pic goertan (dendropicos goertae, grey woodpecker), 1 ind. / Tchagra à tête noire (tchagra senegalusblack-crowned tchagra), 1 à 2 ind. [zone des terriers] / Brubru africain (nilaus a. afer), 1 ind. [cordon dunaire du pique-nique] + 1 ind. [zone du Grand-duc] + 2 ind. [cordon dunaire boisé au nord-est du 2e marigot] et 1 ind. [terriers des renards pâles] / Rémiz du Soudan (anthoscopus punctifrons), 2 ind. en train de tintinnabuler [bosquets de pied de dune à l'orient du 2e marigot nord] / Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellus), 1 ind. [terriers des renards pâles] /

Ci-dessous, de g. à d. et de haut en bas:
Rémiz du Soudan - Huppe fasciée d'Afrique de l'ouest
Couple de Gangas à ventre brun - Moinelette à front blanc, mâle
Grues couronnées noires au gagnage du soir (19h)
Trois-Marigots et Toddé 2016 06 7 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -





AUTRES:

  • Renard pâle (vulpes p. pallida), peut-être une brève pelletée de sable hors d'un tunnel... ?
  • Chat ganté (felis silvestris ssp. lybica)
  • Phacochère commun (phacochoerus africanuscommon warthog), 1 seul ind. mais de taille ! (soir) [rive occidentale du marigot de N'Guisset]
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus pataspatas monkey), quelques ind.
  • Lièvre des buissons (à oreilles de lapin, de Crawshay, lepus saxatilisscrub hare), 2 ind. (18h25) [rive occidentale du marigot de N'Guisset]
  • Écureuil terrestre du Sénégal (xerus erythropusstriped ground squirrel), 7 ind. au total - dont sujet en train de manger sa datte de balanites aegyptiaca près d'une fermette traditionnelle d'éleveurs [nord-est du 3e marigot]
Crottes de canis sp., vraisemblablement de chien (errant) [cordon dunaire à l'est du 3e marigot] et de Renards pâles datant de jeudi ou vendredi derniers (2 ou 3 juin) [près de tunnels]
Traces assez nombreuses de Lièvres des buissons [cordon dunaire à l'est du 3e marigot]

  • Agame variable (des colons, agama agama, rainbow lizard), 1 ind. ad. près d'une fermette traditionnelle d'éleveurs [nord-est du 3e marigot] 
  • Libellule sp.
Entendu:
Cigale africaine, au moins 2 ind. /

Ci-dessous, de g. à d. et de haut en bas:
Phacochère commun - Écureuil terrestre et sa noix de balanites - Lièvre des buissons
2016 06 7 dans les Trois-Marigots / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Ci-dessous:
Sur fond de terriers des Renards pâles/Chat ganté... 
L'attente est longue, et un peu vaine - l'après-midi...

Libellule sp.
dans les Trois-Marigots 2016 06 7, 17h24 / © Photos par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues