" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

samedi 13 février 2016

12-13, PNLB: un héron pâle sur la lagune du Lawmar

Héron (cendré) pâle - ardea cinerea monicae
Lagune du Lawmar, parc national de la Langue de Barbarie (PNLB) / © Photo par Frédéric Bacuez

* Parc national de la Langue de Barbarie (PNLB).
Lagunes du Lawmar et du Douti -

SOIR (16h15-18h30, 12 février) et MIDI (13 février)-
A pied.
Temps: grisaille marine, bof...

Depuis plusieurs jours, un héron cendré plus délavé que les autres ardea cinerea se tient sur la lagune du Lawmar, de part et d'autre de la digue traversière. Il partage la vasière avec un à deux parents à la morphologie classique. Notre échassier, pas bien farouche, a tout l'air d'un héron pâle du Banc d'Arguin, une particularité 'chromatique' du célèbre parc national mauritanien, et qui n'existe que là-bas ! Uniformément gris terne, sans contrastes, le ventre et le cou blanchâtres, le front aussi blanchi que les épaules et la calotte d'où les tâches noires ont disparu ou sont estompées: tel est l'aspect fantomatique du héron pâle, ardea cinerea monicae (Jouanin et Roux, 1963). Si quelques ornithologues ont vite fait de l'élever au rang d'espèce (Erard et al., 1986), nous partageons l'idée qu'il s'agit plutôt d'une modification héréditaire de type leucique liée aux conditions alimentaires et environnementales du site où les oiseaux nidifient (avril-décembre avec un pic de reproduction d'avril à mai), directement sur le sol salin de l'île Arel. A quelque 200 kilomètres au sud du Banc d'Arguin et à l'extrémité septentrionale du bas-delta du fleuve Sénégal, grâce au remplissage plus régulier de l'Aftout es saheli, quelques couples de hérons pâles ont niché dans la dépression ces dernières années. La population du Banc d'Arguin n'en reste pas moins particulièrement isolée des autres hérons cendrés de la région: passant de 1 100-1 600 couples dans les années 1960 à 4 188 couples en 1997 (Hafner et al., 1998), elle est malheureusement retombée à 1 000-2 400 couples au cours des années 2000 (Insemann, 2006). La diminution des ressources alimentaires pourrait être la cause du déclin de cet élégant héron comme de bien d'autres espèces piscivores du patrimoine mondial...

" Nota: le héron pâle (ardea cinerea ssp. monicae, mauritanian/pale heron) est une sous-espèce du héron cendré (ardea cinereagrey heron) - que certains décrivent comme une espèce à part entière, à l'aire de distribution très locale puisqu'on ne le trouve que sur le célèbre Banc d'Arguin mauritanien: de 1 000 à 2 400 reproducteurs selon Insemann (2006), sur un ou deux sites du sanctuaire patrimonial mondial, et qui n'en bougent guère. Seuls les juvéniles et immatures non nicheurs hivernent régulièrement au sud du Banc d'Arguin: connus du bas-delta du fleuve Sénégal depuis longtemps, avec quelques observations annuelles autour de Saint-Louis (décembre-mars, avec un pic de présence en janvier-février), il sont rarissimes ailleurs bien qu'en 2009 deux mentions du sud chérifien ont été validées par la Commisssion d'Homologation Marocaine (CHM; février-mai 2009, de la baie de Dakhla et, surtout, de la lagune de Knifiss). "*

Un héron pâle du Banc d'Arguin !, in Ornithondar 2013 02 6

" The West African monicae is paler,
looking sufficiently pale grey to white 
to be distinguishable from migrant H. c. cinerea. "
- Erard et al., 1986


En dehors de la population isolée de la variété monicae au Banc d'Arguin mauritanien, le héron cendré ardea cinerea cinerea est un nicheur rare et très localisé en Afrique de l'Ouest. Il n'y aurait guère plus de 500 couples reproducteurs pour toute la région (Turner, 2000), avec des sites de nidification très instables (et peu durables): lac Tchad, nord-ouest du Nigeria, frontière littorale Bénin-Nigeria, Ghana. L'espèce niche irrégulièrement dans le Sine Saloum où notre ami François Baillon avait aussi découvert en 1989 une petite colonie nicheuse sur baobab, vers Palmarin (~40 ind. et 19 poussins vivants)*. En revanche l'hiver nous apporte des effectifs assez considérables de hérons cendrés du Paléarctique occidental, essentiellement d'Europe du nord et de Russie.

* Lire: Découverte d'une colonie nicheuse de héron cendré au Sénégal, par François Baillon (IRD ex ORSTOM) in Alauda 57 (3), 1989

Ci-dessous, de g. à d.:
parc national de la Langue de Barbarie (PNLB)
Héron cendré - cinerea ou monicae ?, sur le Lawmar - Le Douti à marée basse - L'embouchure du Douti au niveau du fleuve Sénégal
2016 02 12 & 13 / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



OISEAUX / 48 espèces cochées, 6 sp. entendues
AUTRES / 5+ sp.

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), 1 ind. en vol [fleuve au large du Douti]
  • Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican), 11 ind. endormis... sur une avancée herbeuse [Lawmar]
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanuslong-tailed cormorant), dont 4 ind. au repos avec les pélicans gris [Lawmar]
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo luciduswhite-breasted cormorant), dont 1 ind. au repos sur l'herbe avec les pélicans gris [Lawmar] + 120+ ind. en vols du soir amont du fleuve>Île aux oiseaux
  • Aigrette (dimorphe) des récifs (à gorge blanche, egretta gulariswestern reef egret), dont 1 ind. avec groupe d'échasses blanches (cf. photo ci-dessous[Lawmar]
  • Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret), 1 ind. dans la jeune mangrove [Lawmar]
  • Grande aigrette (egretta albagreat egret), 1 ind. [Lawmar]
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron), 2 ind. [Lawmar, cf. photo ci-dessus] + 1 ind. [Douti]
  • Héron (cendré) pâle (ardea cinerea monicaegrey heron), 1 ind. (cf. photo en haut de notule) [Lawmar]
  • Spatule blanche (d'Europe, platalea leucorodia ssp. leucorodiaeurasian spoonbill), quelques ind. stationnés - 6+ ind. [à la jonction du Lawmar et du Douti] et 1 + 3 en vol [Douti]
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetusosprey), 3 ind. [Lawmar] + 1 ind. [bout du Douti] + 1 ind. [rivage fluvial Langue de Barbarie en face du débouché de Douti]
  • Milan parasite (à bec jaune, milvus migrans parasitusyellow-billed kite)
  • Huîtrier pie (haematopus ostralegus, eurasian oystercatcher - inscrit depuis peu à la Liste rouge des animaux en danger de disparition de l'UICN dans la catégorie NT/Bientôt menacé - Lire ICI), ~15 ind. en fin d'après-midi du 12 février (19 ind. au matin) [Lawmar]
  • Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), dont groupe de 11 ind. sur le rivage de Mouit [Lawmar]
  • Grand gravelot (charadrius hiaticulacommon ringed plover) (cf. photo ci-dessous)
  • Pluvier argenté (pluvialis squatarolagrey plover) (cf. photo ci-dessous)
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing), 3 ind. avec un groupe d'échasses blanches [Lawmar]
  • Barge rousse (limosa lapponica, bar-tailed godwit - inscrit à la Liste rouge des animaux en danger de disparition de l'UICN dans la catégorie NT/Bientôt menacé - Lire ICI), 1 ind. (cf. photo ci-dessous) [Lawmar]
  • Courlis corlieu (numenius p. phaeopuswhimbrel), le grand limicole le plus fréquent (cf. photos ci-dessous) et observation d'un sujet en train d'attaquer puis de déchiqueter un crabe violoniste: le saisit par la pince, secoue énergiquement le crustacé puis arrache peu à peu les pattes pour immobiliser la proie avant d'entrer le bec dans la bête par les orifices libérés de leurs pattes !
  • Courlis cendré (numenius arquata ssp. orientalis, eurasian curlew - inscrit à la Liste rouge des animaux en danger de disparition de l'UICN dans la catégorie NT/Bientôt menacé - Lire ICI), 1 ind. en train de 'chasser' le crabe violoniste (cf. photos ci-dessous) [bord du fleuve, débouché du Douti]
  • Bécasseau minute (calidris minuta, little stint)
  • Bécasseau sanderling (calidris alba, sanderling)
  • Bécasseau variable (calidris alpinadunlin), 7 ind. dans la jeune mangrove [Lawmar]
  • Bécasseau cocorli (calidris alpina, dunlin), 1 ind. [Douti]
  • Chevalier gambette (calidris ferruginea, curlew sandpiper) (cf. photo ci-dessous) [Lawmar]
  • Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank)
  • Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper) [Lawmar]
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), 1+ ind.
  • Tournepierre à collier (arenaria interpres, ruddy turnstone), 1 ind. + 6 ind. dans la jeune mangrove [Lawmar]
  • Goéland brun (larus fuscus ssp., lesser black-backed gull), 1 + 1 ind. (cf. photo ci-dessous) [Lawmar & Douti]
  • Goéland railleur (larus geneislender-billed gull) dont 104+ ind. au repos [Lawmar] [Douti, cf. photo ci-dessous]
  • Mouette à tête grise (larus geneislender-billed gull)
  • Sterne caspienne (sterna caspiacaspian tern)
  • Sterne royale (sterna maxima ssp., royal tern), dont 1 ind. tenant dans le bec un long poisson de type lamproie (cf. photo ci-dessous)
  • Sterne caugek (sterna sandvicensissandwich tern) (cf. photo ci-dessous)
  • Martin-pêcheur huppé (alcedo cristata ssp. galerita, Malachite kingfisher), 1 ind. dans la jeune mangrove [Lawmar]
  • Alcyon pie (ceryle rudispied kingfisher) [jeune mangrove du Lawmar]
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssnicusabyssinian roller), 1 ind. ad. 
  • Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, Senegal coucal), 2 ind. se poursuivant
  • Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin) (cf. photo ci-dessus)
  • Bergeronnette grise (motacilla albawhite wagtail), 1 à 2 ind. [Lawmar] + nombreux ind. en vols groupés du soir S>N
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillans, subalpine warbler), 1 ind.
  • Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatus, common bulbul)
  • Cratérope brun (turdoides plebejus ssp. platycirca, brown babbler), au moins 2 ind., très bruyants
  • Choucador à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeus, greater blue-eared starling), 2 ind. [Mouit sur Lawmar]
  • Choucador à longue queue (lamprotornis caudatus, long-tailed glossy starling), 7 ind. accompagnés par des choucadors à oreillons bleus [Mouit sur Lawmar]
  • Moineau domestique (passer domesticus ssp. indicushouse sparrow), cc au nourrissage de 3 oisillons au nid [toiture ruiniforme de l'auberge Héron Cendré]
  • Moineau doré (passer luteus, Sudan golden sparrow), 2 ind. en vol

Entendu:
Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee) / Huppe fasciée d'Afrique occidentale (upupa epops ssp. senegalensis, west african hoopoe), 1 ind. pupule / Calao à bec rouge (occidental, tockus kempi, western red hornbill) / Pic goertan (dendropicos goertae, grey woodpecker), 1 ind. / Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark) / Gonolek de Barbarie (laniarius barbarus, yellow-crowned gonolek) /


Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
Au débouché du Douti, courlis cendré à la poursuite de crabes violonistes... Au loin, la brèche...
Pluvier argenté - Courlis corlieu traquant les crabes violonistes, et courlis cendré
Aigrette des récifs - Courlis cendré et sterne caugek
Goéland brun et goéland railleur, adultes - Sterne royale et sa prise (lamproie ?)
Chevalier gambette - Barge rousse et grand gravelot (premier plan)
2016 02 12, parc national de la Langue de Barbarie (Lawmar, Douti, bord du fleuve) / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -






AUTRES:

1 squelette de cricétome des savanes (ex rat géant de Gambie, cricetomys gambianis)
  • Callinecte bleue, 1 ind. [Lawmar, cf. photos ci-dessous]
  • Crabe violoniste
  • Huître de palétuvier
  • Tymponotus fuscatus
Ci-dessous:
Callinecte bleue, lagune du Lawmar
2016 02 12, 17h10 © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


* Gandiolais -

2 écureuils terrestres du Sénégal (xerus erythropusstriped ground squirrel), sur la piste [entre Gandiole et Mouit]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues