" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mardi 20 octobre 2015

20, le marais bangotin du Djeuss... malgré Eiffage...

Euplecte franciscain, mâle adulte en plumage nuptial, le long du bolong de Kaïgga
2015 10 20, 9h58 / © Photo par Frédéric Bacuez

* De part et d'autre de la digue bangotine, entre mangrove et bolong de Kaïgga et Djeuss aval-réservoir de Bango -

MATIN, 7h45-10h20-
A pied.
Temps: après la journée de vent mauritanien (nord/nord-est), hier, pas un souffle ce matin... Du coup, la moiteur monte vite - mais pas à l'excès, ouf... 

C'était couru d'avance: le nouveau pont-barrage à six passes vannées sur le Djeuss* à peine fini et livré, Eiffage et ses acolytes ont pris la poudre d'escampette sans plus de salamalecs... Le parking pour ses engins gagné sur le marais à grand renfort de tonnes de terres et de gravats est resté en plan, avec son remue-ménage cahotique truffé d'eaux croupies, de bassins cimentés, de parpaings, de fers, de caillasses, de sacs... Abandonné à Dame nature. Comme le tas de plastiques bleus à gros relents d'huile de vidange, à mi-chemin entre le village et le croisement des deux digues. Seyni qui passe pour rejoindre son casier rizicole à quelques kilomètres vers Mboubeune peste de voir la digue-piste laissée telle quelle par l'entreprise française alors que ce sont ses camions du chantier qui l'ont défoncée, avant que la pluie n'y fasse ses fondrières saisonnières... Je lui dis que sous d'autres cieux, tout ce petit monde cupide aurait été attrait en justice - cela le laisse dubitatif... Comme prévu, aussi, en attendant que les habitudes paresseuses regarnissent les parages de l'ouvrage lampsarien de tous les détritus bangotins, comme auparavant, de petits amoncellements ici et là le long du chemin qui s'enfonce entre la mangrove et les herbiers n'ont pas eu l'heur d'être emportés par les ruissellements de la mousson: on a le tas majoritairement dominé par les couches de bébés et autres conforts intimes; celui des bouteilles, plastiques; celui des sachets, plastiques. Dans le vert et l'orange de saison, ces touches de bleu, de blanc, de rouge cassent la monotonie monochrome. Sur le chemin, d'année en année, explosion démographique oblige, de plus en plus de passants: trois professeurs du prytanée en survêtements et voix francowolof tonitruante marchent à grand pas, ils sont totalement indifférents aux décors. Des charrettes au galop, des hordes bovines menées l'amble au vert, les (jeunes) riziculteurs avec leur petit baluchon du jour croisent les (vieux) pêcheurs des marais aux bottes grinçantes, les prises dans le sac de riz sur le dos, les lignes hameçonnées sur l'épaule.

Sur le tout nouveau pont-barrage, on a ouvert les six vannes pour évacuer le trop-plein d'eau et les énormes mottes de typhas arrachées aux berges du Lampsar. Une eau noire et putride les accompagne dans les passes avant que les herbes flottantes, que de petites carpes abandonnent comme on se jette à l'eau après le naufrage, ne s'éloignent vers leurs échouages. Une partie des îlots flottants continue vers le delta du fleuve Sénégal, la majorité va s'immobiliser sur la rive bangotine et militaire du marigot, empêchant tout accostage des pirogues; les roseaux n'auront pas le temps de s'y ancrer: bientôt les remontées salines auront tôt fait de les anéantir, sur place.

Malgré Eiffage, le marais est relativement bien en eau; la végétation palustre y est prolifique, laissant peu d'espace aux canards ou aux passereaux migrateurs exigeants: pas de gorgebleue à miroir ni de rousserolle, pas encore de phragmite des joncs non plus. Trop d'eau, trop dense. On attendra encore quelques semaines pour se régaler les yeux, et s'y aventurer sans craindre l'enlisement...

* Voir: ICI sur ma page personnelle Facebook

Ci-dessous: le marais bangotin du Djeuss d'eau douce, d'un coté, et la plaine alluviale du fleuve Sénégal, de l'autre...
2015 10 20 matin / © Photos par Frédéric Bacuez




Le monde à l'envers ! 
Eiffage* livre un ouvrage vanné pour sauver un réservoir d'eau menacé d'eutrophisation mais défigure un marais riche d'espèces localisées et fragiles - prinia aquatique, cisticole roussâtre, talève sultane, héron pourpré ! Le BTP français dépense les petits sous du "peuple américain", qui a financé les travaux dans le cadre du partenariat dit du Millenium, pour graisser la patte d'un aigrefin en chef de village; ce dernier prétendait, à tort, que ce marais lui appartient afin de louer l'emplacement à l'entreprise et l'assurer de sa bienveillante protection ! Pfff... 
Eiffage aime la nature... mais urbaine: cela fait quelques années que la philanthropique cocarde s'échine à refaire régulièrement deux improbables jardinets à l'entrée du fameux pont Faidherbe (que l'entreprise a remis à neuf, avec brio !): pour rien... Les pelouses feront vite la couche de tous les traîne-savates et talibés du périmètre; les chèvres et les moutons boufferont les canas, l'harmattan poussiéreux et les alizés salins feront le reste... 
Eiffage est bien intégré: comme ses hôtes, le 'développeur' doit préférer sortir de la cité pour abandonner ses ordures n'importe où dans la nature ! Encore une de ces boîtes ogresses et cyniques qui pourrait avoir sa Fondation pour l'Environnement et sponsoriserait volontiers la COP21 ! Bravo ! 

Rigueur, rigueur... Vsiblement pas dans le bas-delta sénégalais - ou alors, on n'a pas la même définition du mot 'rigueur'. 
Sauf si cela voulait signifier: gagner plus en en faisant le moins... RIP !




Ci-dessus: du parking au pont-barrage d'Eiffage: du grand art !
2015 10 20 matin / © Photos par Frédéric Bacuez


OISEAUX / 51 espèces cochées (46 + 5), 2 sp. entendues
REPTILES / 2 espèces vues
AUTRES / 5+ sp. vues

Vu:
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant), essentiellement immatures et juvéniles nageant dans le marais ou au séchage sur les arbustes de tamarix senegalensis
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo lucidus, white-brested cormorant), 3 ind. en vol amont>aval [fleuve Sénégal]
  • Héron strié (butorides striata ssp.atricapilla, green-backed heron), 2 ad. et 1 ind. juvénile
  • Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron), nombreux ind - l'ardéidé le plus fréquent du jour, dont une troupe de ~40 ind. à la curée
  • Aigrette des récifs (egretta g. gularis, western reef egret), ~3 ind.
  • Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret), quelques ind., dont 4 ind. au perchoir coté mangrove de la digue - dont un sujet immature
  • Grande aigrette (egretta alba ssp. melanorhynchos, great egret), peu
  • Héron cendré (ardea cinerea, grey heron)
  • Héron pourpré (ardea p. purpurea, purple heron), quelques ind. plutôt coté mangrove de la digue-piste
  • Oie-armée de Gambie (plectropterus g. gambensis, spur-winged goose), 1 ind.
  • Dendrocygne fauve (dendrocygna bicolor, fulvous whistling duck), 2 ind. en vol 'sifflant'
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey), 1 ind. [fleuve Sénégal]
  • Râle à bec jaune (amaurornis flavirostra, black crake), 2 ind. vus, d'autres entendus
  • Échasse blanche (himantopus h. himantopus, black-winged stilt), 1 ind. [marais] + 7 ind. en vol [baie de Kaïgga-Lampsar saumâtre]
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee), 4 ind. [chantier Eiffage !]
  • Grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover), 1 ind. en vol
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing), plusieurs ind.
  • Pluvier argenté (pluvialis squatarola, grey plover), 1 ind., pour une fois hors de l'estran fluvial
  • Chevalier gambette (tringa totanus, common redshank), 2 + 2 ind.
  • Chevalier aboyeur (tringa nebularia, common greenshank), quelques ind.
  • Chevalier culblanc (tringa ochropus, green sandpiper), 1+ ind.
  • Chevalier sylvain (tringa glareola, wood sandpiper), quelques ind.
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper), 3 ind.
  • Sterne hansel (gelochelidon n. nilotica, gull-billed tern), assez nombreuses vers le fleuve + 6 à 8 ind. au sol, toujours sur cette même bande quasiment sans végétation [entre la piste-digue et le campement saisonnier de pêche (pas encore réinvesti)]
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicus, black-billed wood dove), 1 ind. en vol
  • Tourterelle maillée (streptopelia s. senegalensis, laughing dove)
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens, african mourning dove)
  • Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, Senegal coucal), 2 + 1 ind.
  • Martinet des maisons (apus affinis ssp. aerobates, little swift), ~10 ind. se désaltérant au bolong de Kaïgga
  • Martin-pêcheur huppé (alcedo cristata ssp. galerita, malachite kingfisher), 1 ind.
  • Alcyon pie (ceryle r. rudis, pied kingfisher)
  • Guêpier nain (merops p. pusillus, little bee-eater)
  • Guêpier à gorge blanche (merops albicollis, white-throated bee-eater), troupe de ~30 ind. en migration afrotropicale N>S
  • Cochevis huppé (galerida cristata, crested lark)
  • Bergeronnette grise (motacilla alba, white wagtail), 1 ind.
  • Bergeronnette printanière (motacilla flava, yellow wagtail), 1 seul ind.
  • Pouillot véloce (phylloscopus collybyta, common chiffchaff), 1 ind.
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillans, subalpine warbler), le passereau le plus abondant du jour, surtout dans les tamarix senegalensis bordant la digue-piste
  • Cisticole roussâtre (cisticola galactotes ssp. amphilectus, winding cisticola), quelques ind. (au moins 3 sujets)
  • Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia)
  • Prinia aquatique (prinia fluviatilis, river prinia), au moins 2 ind.
  • Gobemouche noir (ficedula hypoleuca, pied flycatcher), 1 ind., migrateur postnuptial stationné
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalis, black-headed weaver), en plumage nuptial
  • Euplecte franciscain (euplectes f. franciscanus, northern red bishop), quelques ind. dont mâles en plumage nuptial
  • Euplecte vorabé (euplectes a. afer, yellow-crowned bishop), quelques ind. dont mâles en plumage nuptial ou prémices de plumage postnuptial
  • Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch)
Entendu:
Courlis corlieu (numenius phaeopus, whimbrel) / Râle à bec jaune (amaurornis flavirostra) /


Ci-dessous, de g. à d. et de haut en bas: 
euplecte vorabé, mâle en plumage nuptial - Héron strié, mâle adulte - Oie-armée de Gambie - Un point rouge sur le vert du marais: l'euplecte franciscain, mâle nuptial en vol - Cormorans africains immatures au perchoir
2015 10 20 matin / © Photos par Frédéric Bacuez




AUTRES:
  • Varan du Nil (varanus niloticus, Nile monitor), 5+ ind. - dont un sujet juvénile et l'inévitable affolé se prenant dans les mailles d'un filet 'chinois' abandonné au sol: plus de peur que de mal, le costaud se libère du piège avant que je n'intervienne avec un bouvier peuhl...
  • Agame des colons ('margouillat', agama agamarainbow lizard), 1 vieille femelle sur un tamarix senegalensis
  • Petit monarque d'Afrique (danaus chrysippus ssp. chrysippuscommon plain tigerlesser wandererqueen butterfly, 'african queen'), 2 ind.
  • Brachythémis à ailes barrées (brachythemis leucostictabanded groundling), en grand nombre
  • Libellules et agrions divers, au moins trois espèces - innombrables...

Ci-dessous: libellule sp. dans le marais lampsarien de Bango...
2015 10 20 matin / © Photo par Frédéric Bacuez



 * Bango, alentours de la mosquée -
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba g. guinea, speckled pigeon), 1 ind. sur le minaret de la mosquée
  • Touraco gris (crinifer piscator, western grey plantain-eater), cc local en vol criant
  • Barbican de Vieillot (lybius vieilloti ssp., Vieillot's barbet), 1 ind. chanteur sur le fil
  • Hirondelle de rivage (riparia riparia, common sand martin), ~8 ind.
  • Moineau domestique (passer domesticus ssp. indicushouse sparrow)
Entendu:
Huppe fasciée d'Afrique de l'ouest (upupa epops ssp. senegalensis, west african hoopoe), 1 mâle pupulant /

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues