" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 14 mai 2015

11 & 14, cuvette de Savoigne: les 'mange-mil' font la mue !

2015 05 14 dans la cuvette rizicole inter-dunaire de Savoigne, vallée du Lampsar / © Photo par Frédéric Bacuez

Ci-dessus: 2015 05 11 (à g.) & 14 (à d.) dans la cuvette rizicole de Savoigne, vallée du Lampsar...
A g., euplecte vorabé mâle en mue nuptiale - A d., euplecte franciscain mâle en tout début de mue nuptiale / © Photos par Frédéric Bacuez


* Cuvette de Savoigne et cordon dunaire adjacent-

2015 05 11 & 14. APREM'-
En véhicule 4x4. Avec Alix & Daniel Mignot

Le lit et le couvert dans les rizières !

Plusieurs déambulations automobiles à travers les périmètres rizicoles de la vallée: des confins du Krankaye via la grande mare de Ross-Béthio (voir ci-après), au nord, aux champs de l'Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), au sud, le Walo* est désormais colonisé par l'agriculture irriguée. Après quelques décennies d'un relatif désintérêt pour les choses de la terre, le Sénégal rural revient en force, avec ses "partenaires techniques" - Eiffage, Razel etc !-, pour relancer la "filière riz": en avant tous vers l’autosuffisance alimentaire, tels sont l'enjeu, le défi, la prétention nationale. Si Wade en a beaucoup parlé, c'est Macky Sall qui réussit par on ne sait quels arguments ô combien séducteurs, à attirer tous ces 'développeurs' au profit de nos 'braves' paysans... Le profit ? Pour un 'développement durable' ?

De part et d'autre des alignements sableux, dans les cuvettes du Lampsar et du Djeuss, le vert intense des rizières contraste avec l'orange des dunes arborées qui dominent le paysage agraire. Après les grands travaux hydrauliques menés par l'ingénierie essentiellement française, place aux réhabilitations et aux nouveaux aménagements: les derniers bosquets de tamaris, de prosopis et d'acacias inutiles sont mécaniquement déracinés et ramenés en vrac, en gros tas, au pied des cordons dunaires. Place aux seules céréales ! Ce n'est pas, évidemment, une mauvaise initiative en soi; néanmoins, on sait par expérience que tout cela ne pousse pas seulement avec l'opération d'Allah, pour deux récoltes annuelles même avec une productivité encore faible... Que nous promet in fine l'épandage massif des produits dits phytosanitaires, au bout de quelques décennies, et en bout de course des chenaux, des affluents, du fleuve et de l'estuaire ? 

Très vite, comme cela s'est passé partout ailleurs, le déséquilibre va se faire au niveau de la biodiversité: la disparition des insectivores au profit des granivores, à plumes et à poil... On sait que le delta a toujours été frappé par des périodes invasives d'oiseaux granivores, qu'on appelle mange-mil, et de petits rongeurs comme les rats roussards. Dans un environnement sahélien précaire, où l'équilibre naturel ne tient qu'à peu de choses, l'obsession de la monoculture et d'une maîtrise des eaux à son seul profit n'annonce pas que de profitables lendemains - a fortiori lorsque la sécheresse inéluctablement fera son grand retour...
Pour le moment, les casiers rizicoles n'ont pas encore le morbide visage aseptisé et au cordeau des périmètres italiens, camarguais ou japonais: l'herbe folle a encore droit de cité, même au coeur des champs; les rigoles sont encore bordées de riz sauvage, et de toute cette chienlit végétale qui fait le bonheur des petits granivores. En cette saison, les nuées qu'on regroupe habituellement sous le vocable explicite de 'mange-mil' commencent à montrer qu'elles sont composées de plusieurs espèces d'oiseaux dont le plumage change tout doucement de livrée. Au milieu des travailleurs à bec rouge (quelea quelea), ce fléau quelea connu de tous les paysans même sous son nom latin (sic), les euplectes vorabés (euplectes a. afer) et, dans une moindre mesure, les euplectes franciscains (euplectes f. franciscanus) s'habillent pour les premiers de leur plumage noir et jaune, pour les seconds de rouge et de noir. Les poursuites territoriales ont débuté, sous le regard déjà intéressé des futurs harems de femelles. A la moindre alerte, tout ce petit monde agité redescend au pied des céréales, à la fraîche, à l'abri des regards indiscrets, avant de remonter, agrippé aux tiges, pour scruter les environs et les parades démonstratives de ces messieurs - vorabés, franciscains et tisserins à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalis). 

Gagnants et perdants

Chez les estrildidés, les plus petits des passereaux granivores, les bengalis zébrés (sporaeginthus s. subflavus) sont visiblement les seuls à s’accommoder de la monoculture rizicole: plusieurs bandes traversent les airs ou picorent le bord des chemins et digues qui parcourent la cuvette; les astrilds-cailles à lunettes (ortygospiza atricollis) en revanche, déjà très localisées car exigeantes quant au couvert herbacé, pâtissent de tout ce charivari et finiront par disparaître de toute la vallée du Sénégal si les dernières plaines alluvionnaires à leur tour sont exploitées comme la tentation est grande de le faire (cette fois pour un désastre assuré !)... Des grandes espèces, quatre semblent tirer leur épingle du jeu: un palmipède, l'ouette d'Egypte (alopochen aegyptiaca), qui aime fréquenter les bassins de rétention et les casiers récemment mis en eau (Voir aussi ICI sur Ornithondar); deux ardéidés, le héron cendré (ardea cinerea) et la grande aigrette (egretta alba); l'échasse blanche (himantopus himantopus) devrait aussi tirer parti de ces refondations de la vallée; mais c'est surtout l'ibis falcinelle (plegadis falcinellus) qui connaît une augmentation spectaculaire de ses effectifs alors qu'il était historiquemernt peu abondant dans la vallée du fleuve (Voir aussi ICI sur Ornithondar). Le même phénomène a été constaté dans le delta du Rhône (sud de la France), concomitamment avec l'intensification des périmètres rizicoles en Camargue*.

*1 Dans la vallée du fleuve Sénégal on appelle Walo les basses terres inondables, et Diéri les hautes terres - dont les cordons dunaires
*2 Lire: L'impressionnante progression de l'ibis falcinelle en Camargue depuis 2006, in Ornithomedia 2013 02 7

En rappel sur OrnithondarLe grand bond des périmètres rizicoles, 2015 04 10

Ci-dessous: 2015 05 11 & 14 dans la cuvette rizicole de Savoigne, sur les berges du Lampsar amont
/ © Photos par Frédéric Bacuez




OISEAUX / 50 espèces cochées, 3 sp. entendues
MAMMIFÈRES / 1 espèce cochée

Vu:
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant)
  • Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron)
  • Héron garde-bœuf (bubulcus ibis, cattle egret)
  • Aigrette garzette (egretta garzettalittle egret)
  • Grande aigrette (egretta garzettalittle egret) (cf. photo ci-dessous)
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron), 1 ind. {2015 05 14}
  • Ibis falcinelle (plegadis falcinellusglossy ibis), 2 ind. {2015 05 11} + 7 ind. [cuvette de Savoigne] (cf. photos ci-dessous) + 1 ind. [Pont Gendarme] + 1 et 8 ind. sur un autre périmètre [avant Ross-Béthio] {2015 05 14}
  • Ibis sacré (threskiornis a. aethiopicussacred ibis), 1 ind. en vol [Tilène] {2015 05 14}
  • Ouette d'Egypte (alopochen aegyptiacaegyptian goose), 15 ind. sur un bassin de rétention des casiers rizicoles (cf. photos ci-dessous)
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduatawhite faced whistling duck)
  • Elanion blanc (elanus c. caeruleus, black-shouldered kite), 1 ind. fait le saint-esprit au-dessus d'un périmètre rizicole
  • Milan parasite (milvus parasitus, yellow-biled kite)
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanus, african jacana), quelques ind. ici et là dans les casiers rizicoles
  • Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), 2 ind. dans un casier en eau [Pont Gendarme] + 10+ ind. sur un autre périmètre en eau
  • Gravelot pâtre (charadrius p. pecuariusKittlitz's plover), 2 ind. (cf. photo ci-dessous) + 1 ad. avec au moins 1 pullus visible
  • Vanneau (caronculé) du Sénégal (vanellus s. senegallus, african wattled lapwing), 1 + 2 + 2 ind. {2015 05 14} (cf. photo ci-dessous)
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing) (cf. photo ci-dessous)
  • Bécasseau minute (calidris minuta, little stint), quelques ind., d'un seul groupe sur un casier faiblement en eau
  • Mouette à tête grise (larus cirrocephalus ssp. poiiocephalus, grey-headed gull), 5+ ind. font trempette au frais dans un casier en eau
  • Guifette moustac (chlidonias h. hybrida, whiskered tern), 1 ind. solitaire survolant un casier rizicole {2015 05 14}
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicus, black-billed wood dove), 1 + 1 + 1 ind.
  • Tourterelle masquée (oena capensis, Namaqua dove)
  • Tourterelle maillée (streptopelia s. senegalensis, laughing dove)
  • Pigeon roussard (de Guinée, columba g. guinea, speckled pigeon), 3 ind. ensemble
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens ssp. shelleyi, african mourning dove)
  • Coucal du Sénégal (centropus senegalensis, Senegal coucal) 2 ind. sur les butées d'un périmètre rizicole, chassent dans les coulées {2015 05 14}
  • Guêpier nain (merops p. pusilluslittle bee-eater
  • Guêpier à gorge blanche (merops albicolliswhite-throated bee-eater), 3+ ind. ensemble {2015 05 11} + 1 ind. adulte sur le fil, bien observé {2015 05 14} (cf. photo ci-dessous en bas à g.)
  • Coliou huppé (à nuque bleue, urocolius m. macrourus, blue-naped mousebird),  dont 1 ind tout seul - tiens, bizarre !
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller), toujours le même duo perché sur le fil ! [juste avant Ross-Béthio]
  • Calao à bec rouge (tockus kempi, western red-billed hornbill), 1 + 1 ind {2015 05 11}
  • Calao à bec noir (tockus n. nasutus, african grey hornbill), 1 ind. en vol
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  • Moinelette à oreillons blancs (eremopterix nigriceps ssp. albifrons, black-crowned sparrow lark), 2 ind. en vol [N2 vers Ross-Béthio]
  • Hirondelle de rivage (riparia riparia, common sand martin), très peu
  • Hirondelle rustique (hirundo rustica, barn swallow), encore de petits groupes passant
  • Bulbul des jardins (pycnonotus barbatus ssp. inornatus, common bulbul)
  • Cisticole des joncs (cisticola juncidis ssp. uropygialis, zitting cisticola), au moins 2 ind.
  • Pririt du Sénégal (batis senegalensis, Senegal batis), 2 ind. (cc ?) [bosquet de grands arbres relictuels autour d'une mare temporaire, creux du cordon dunaire}
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senator, woodchat shrike), 1 ind. 
  • Corbeau pie (corvus albus, pied crow)
  • Choucador à ventre roux (lamprotornis pulcher, chestnut-bellied starling), 3 + 1 + 7+ + ~10 ind.
  • Moineau doré (passer luteusSudan golden sparrow)
  • Alecto à bec blanc (bubalornis albirostris, white-billed buffalo weaver), 2 ind. en vol près de la N2 {2015 05 14}
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisblack-headed weaver), nombreux ind. en mue ou livrée nuptiales (cf. photo ci-dessous)
  • Travailleur à bec rouge (quelea quelea, red-billed quelea), assez nombreux, avec les autres mange-mil
  • Euplecte vorabé (euplectes a. afer, yellow-crowned bishop), nombreux ind. en mue nuptiale (mâles et femelles) (cf. photos ci-dessous et en haut de notule)
  • Euplecte franciscain (euplectes f. franciscanus, northern red bishop), quelques ind. dont 1 mâle en début de mue nuptiale (cf. photo en haut de notule) {2015 05 14}
  • Bengali zébré (sporaeginthus s. subflavuszebra waxbill), plusieurs vols {2015 05 14}
  • Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch) {2015 05 14}
Et un nid d'ombrette africaine (scopus u. umbretta, hamerkop) à la fourche d'un grand arbre [lisière boisée et humide des périmètres agricoles de l'ISRA, piste de 'Teenu pompage'] {2015 05 14} [Voir aussi: Entre Sénégal et Doué: le Walo des ombrettes africaines, in Ornithondar 2014 01 26]

Entendu:
Râle à bec jaune (amaurornis flavirostra) [lisière boisée et humide des périmètres agricoles de l'ISRA] {2015 05 14} / Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis) / Pic goertan (dendropicos goertae), 1 ind. / Guêpier à gorge blanche (merops albicollis) / Euplecte vorabé (euplectes a. afer) /






Ci-dessus de haut en bas et de g. à d.: 2015 05 11 dans la cuvette rizicole de Savoigne...
Ouettes d'Egypte, vanneau éperonné et ibis falcinelles
Grande aigrette - Euplectes vorabés femelles et mâle en mue nuptiale - Vanneau caronculé du Sénégal
Euplectes vorabés femelles et mâles en mue nuptiale 
Ibis falcinelle - Tisserins à tête noire en mue nuptiale - Gravelot pâtre
/  © Photos par Frédéric Bacuez

Ci-dessous: 2015 05 11 du coté de l'Institut sénégalais de recherches agricoles 
Guêpier à gorge blanche, adulte chanteur sur le fil
© Photo par Frédéric Bacuez


AUTRES:
  • Écureuil terrestre du Sénégal (xerus erythropusstriped ground squirrel), 1 + 1 ind. dans le cordon dunaire boisé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues