" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

samedi 25 avril 2015

25, Trois-Marigots à l'aube - un braconnier et deux 'farmers'...

2015 04 25 6h40, outarde de Savile mâle dans les Trois-Marigots, à l'aube / © Photo par Frédéric Bacuez

* Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots.
Digue de Tylla et zone du 'H' / Interdune entre marigots de Khant et de N'Guisset / Marigot de Khant du nord au sud par sa berge orientale jusqu'au Ngalam  -

MATIN, 5h30-8h50-
En véhicule 4x4. Avec Lénaïg, Lucille, Jean Sébastien & Daniel Mignot
Temps: presque frais au point du jour (6h15) quand la nuit s'en va... 

Pas grand-chose à se mettre dans les yeux, et dans les phares, en cette dernière heure de la nuit qui précède l'aube... Juste deux gerbilles (gerbillus sp.) qui trottinent en tout sens sur la piste, comme ces jouets qu'on remonte avec une clé, à l'orient du marigot de Khant. Quelques joggeurs très matinaux, aussi: un gravelot pâtre (charadrius pecuarius), deux courvites de Temminck (cursor temminckii) et les pointillistes œdicnèmes tachards (burhinus capensis) - tous des habitués de la vie noctambule. Dans le ciel auroral, des dendrocygnes (dendrocygna viduata et bicolor) et les bihoreaux (nycticorax nycticorax) regagnant leurs sites de repos diurne, dans les arbres ou sur la berge. Pas plus de phacochère sur les pelouses du 'H' mais une flopée d'ânes que, sous le turban, un "panou panou" (sic, Daniel dixit) tente dans le clair-obscur de rassembler sur le green

Braconnier, chez lui

Au petit matin frais, c'est encore un adepte du chèche qui croise notre véhicule - à moins que cela ne soit l'inverse: l'homme salue de la main droite tandis que la main gauche, l'impure, a collé verticalement le fusil contre la hanche; il croit sans doute que nous ne l'avons pas vu. Un peu plus tard, on entendra le coup de feu, un tir un seul - le petit déjeuner sera peut-être carné... Ah oui, nous sommes au coeur d'une zone d'intérêt cynégétique (ZIC, re-sic), une réserve de chasse amodiée, donc encadrée, surveillée, contrôlée... A proximité d'un champ d'oignons et à quelques kilomètres du village de Tylla, l'homme est donc un braconnier. Du cru. Plus sûrement un paysan armé qui défend son pré-carré ceint d'épineux morts; carrés d'oignons qui colonisent les berges riveraines, jusques et y compris ladite réserve 'naturelle' - malgré la surproduction sénégalaise du bulbe, et les prix qui s'effondrent. Le chasseur du petit matin nous expliquerait qu'il est chez lui - et il aurait raison !-, que d'autres chasseurs, les toubabs de l'hiver, viennent bien faire des cartons ici-même, où ses ancêtres ont toujours vécu, et... chassé. Que répondre ? S'il y a encore une petite faune, dans les parages, c'est que la zone est gérée !? La preuve: il y a des outardes (de Savile, lophotis savilei), et juré craché, depuis que toutes les espèces d'outardes sont en danger de disparition, 'on' ne les tire plus ! Mais quel sens donner au mot "gérée" ? Gérée pour un tout petit nombre d'individus bien placés qui s'arrogent le droit et l'usage de milliers d'hectares pour leur seul plaisir de tuer (pas de manger ni de vendre la proie), et faire passer d'un portefeuille à l'autre des billets de banque sur le dos du seul gibier à poil ou à plumes !? Si les Trois-Marigots ressemblent encore à quelque chose de naturel, avec ses zones humides et ses brousses, c'est que des allogènes (hôteliers-chasseurs, Européens administratifs ou patrimoniaux) s'y sont investi pour les sauvegarder, non ? Mais à quoi bon si les indigènes ont d'autres préoccupations, et d'autres soucis: nourrir la famille, achever l'érection d'une édifiante mosquée villageoise (à Tylla), défricher puis cultiver un lopin de sable, barrer le marigot de filets dormants, collecter du bois pour la cuisine - dans la réserve intra muros, puisqu'on y vit ! Et tirer de ces misères-là, s'ils le peuvent, les xalis nécessaires à l’achat d'une houe, à la réparation d'une roue de charrette, pour faire aiguiser la hache, pour acheter des recharges téléphoniques et... des cartouches !

Complicité de toubabs

Et puis, on l'oublie souvent, même les broussards sont désormais mondialisés, de gré ou de force: le téléphone portable fait fureur, partout, y compris dans les Trois-Marigots où on capte le réseau mieux que dans certains recoins de la Lozère française - vive l'orange tropicalisée ! Les bûcherons-charbonniers pillent allègrement le bois aussi pour l'argent, en raison d'une demande démographique explosive, à cause de l'absence désespérante d'alternative volontariste à la cuisine au bois de chauffe, et dans le but de satisfaire la passion sahélienne pour le thé, donc pour le charbon ! Quant au souhait de quelques Blancs has been de préserver quelques lambeaux naturels du joli Sahel "pour les générations futures" - ha ha ha ! je rigole moi-même de ces inepties...-, n'est-il pas immédiatement abscons quand on voit, depuis quelque temps, l'acharnement d'autres Blancs à réquisitionner les terres du joyau pour des finalités radicales et dans le vent: l'agriculture irriguée intensive, en détournant les eaux sous couvert de refonte du système hydraulique deltaïque. Le nouveau gourou du coin, Mikaël Laurent fait partie de ces développeurs: sa Société de Cultures Légumières (SCL) occupe et déboise ces terres sénégalaises pour alimenter les étals des hypermarchés britanniques Tesco*, et ces affamés d'Européens... Qu'est-ce qu'on ne ferait pas, hein, pour aider les braves Sénégalais en souffrance ? Les extirper de leurs brousses et les mettre au travail, dans les plantations, par exemple... Comme au bon vieux temps. C'est le cas sur une partie du Ndiaël, un autre sanctuaire naturel, c'est le cas dans la forêt classée de Diama, une autre zone amodiée de chasse. Allez, c'est cousu de fil blanc, les Toubabs loin de chez eux finissent par s'entendre; ceux des Trois-Marigots et voisinage, en bons voisins civilisés ont déjà fait leur pacte, qui tiendra le temps que l'un et l'autre prospèrent, cote à cote: notre généreux Laurent a fait construire deux digues traversières sur le marigot de Khant nord puis sur le Ngalam/N'Guisset à hauteur de Tylla; ça aide le concessionnaire de chasse qui, comme Ornithondar et ses amis, du coup accède aisément à son enclave à phacos... Surtout ça l'arrange, lui, le gentleman-farmer, qui peut, sans détour par le chaos saint-louisien, passer d'une traite de ses exploitations de Diama, au nord, à travers cette brousse enfin pratique, à ses nouveaux périmètres en devenir, au sud et à l'est du Ngalam, vers Ndiallakhar... de l'autre coté des trois marigots.
Ce matin, nous doublant aller-retour à vive allure sur leur nouvelle piste à l'est du marigot de Khant, deux Blancs très pressés soulevaient la poussière de leurs conquêtes. La question qui taraudait l'ami Daniel valait bien d'être posée, in fine: étaient-ils tatoués, ces gaillards aventuriers du capitalisme triomphant, pardon... du "développement durable" ?

* n°1 de la 'distribution' au Royaume-Uni, n°3 dans le monde... Il paraîtrait qu'ils sont en crise, ceux-là aussi ! Une idée, pour redresser la major en péril: peut-être mettre en cultures la totalité des Trois-Marigots ?


2015 04 25 6h50, lever de soleil sur le Ngalam/marigot de N'Guisset, depuis la digue de Tylla, Trois-Marigots
/  © Photo par Frédéric Bacuez



Ci-dessus, en haut: du marigot de N'Guisset (à g.) au marigot de Khant nord via les cordons dunaires
Ci-dessus, en bas: au sud-est du marigot de Khant, près du Ngalam, il neige du pollen de typha...
2015 04 25 matin / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -


Rare, un nichoir d'anhingas bien (trop) visible

A l’extrémité méridionale des Trois-Marigots, sur le Ngalam, une petite colonie d'anhingas roux d'Afrique (anhinga rufa) est installée sur des arbres morts, inondés par les débordements de la rivière. Cette espèce de cormoran est devenue rare, dans la vallée du fleuve Sénégal après les sécheresses des années '70 et '80 du siècle passé. Depuis une décennie il est de bon ton d'affirmer que les anhingas voient leurs effectifs se redresser. Supputations qui mériteraient d'être confrontées à la réalité, autrement moins réjouissante: le déboisement des berges fluviales reprend de plus belle et, paradoxalement, le grand nettoyage des marigots en cours ne va pas arranger les choses... Les anhingas qui avaient profité de l'invasion des zones humides par le typha pour refonder quelques micro-colonies discrètes seront vite accessibles aux pilleurs de nids... Ce matin, c'est fortuitement qu'Ornithondar découvre ces quelque sept ou plus d'anhingas peut-être reproducteurs; au bout de la piste ouverte par les développeurs pour un énième chantier, un ouvrage est en construction en travers du marigot dans lequel nidifient les rares cormorans. Vrombissement des camions et des pelleteuses, fracas des masses et des fers, cris des ouvriers casqués - c'est à quelques dizaines de mètres seulement de la toute petite colonie que le dérangement travaille pour le 'progrès'; je ne donne pas cher de l'avenir des 'oiseaux serpents'*, sur ce site. Eux-aussi ! Ils auraient pu choisir un autre endroit, quand même ! Que c'est con, un volatile, même rare et menacé ! Heureusement qu'on n'est pas emmerdé par ces gugusses d'écolos, ici au Sénégal: on peut développer tranquille(s)...

* surnom donné aux anhingas roux d'Afrique en raison de leur façon de se déplacer dans l'eau, le corps totalement immergé, le cou émergé tel un périscope et un gouvernail se trémoussant en 's' comme le ferait un cobra

2015 04 25 8h du matin, nichoir d'anhingas d'Afrique sur le Ngalam
/ © Photo par Frédéric Bacuez

OISEAUX / 58 espèces cochées, 2 sp. entendues
MAMMIFÈRES / 4 espèces cochées
AUTRES / 1 sp. entendue

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), 1 ind. immature à l'envol dans le sillage des canards [Ngalam au sud du marigot de Khant]
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanus ssp. africanuslong-tailed cormorant), envol matinal S>N des dortoirs sur le Ngalam/N'Guisset [au sud de la digue de Tylla]: des dizaines et des dizaines d'ind. (cf. photo ci-dessus)
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufaafrican darter), 1 à 2 ind. en vol ['H' et nord de Tylla] + 7 ind. mâles et femelles visibles autour des nids (cf. photo ci-dessus) [nichoir arboricole sur la rive droite du Ngalam au sud du marigot de Khant, coté Mengueye]
  • Bihoreau gris (nycticorax nycticorax, black-crowned night heron), individus en vols solo au point du jour + un groupe de ~20 ind. regagnant leurs dortoirs diurnes
  • Blongios nain (ixobrychus minutus ssp., little bittern ssp.), 1 ind. de race non identifiée - trop furtif [digue de Tylla]
  • Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron)
  • Héron garde-bœuf (bubulcus i. ibis ssp. ibiscattle egret), 1 ind. sur cadavre de boeuf mort dans l'eau [mare entre marigot de Khant sud et Ngalam]
  • Aigrette des récifs (egretta gularis, western reef egret), 1 ind. en vol [digue de Tylla]
  • Aigrette garzette (egretta garzettalittle egret)
  • Grande aigrette (egretta alba ssp. melanorhynchosgreat egret), 1 puis ~25 ind. en vol au point du jour + 1 ind. perché [digue de Tylla]
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron)
  • Héron pourpré (ardea purpurea, purple heron), 1 ind. perché sur tamarix immergé [digue de Tylla]
  • Tantale ibis (mycteria ibis, yellow-billed stork), 1 ind. en vol SO>NE à la verticale de la grande cuvette asséchée du Khant nord (cf. photo ci-dessous)
  • Canard (casqué) à bosse (sarkidiornis m. melanotos, knob-billed duck), troupe de 85+ ind. (cf. photos ci-dessous) [derrière les typhaies du Ngalam proche]
  • Oie-armée de Gambie (plectropterus gambensis, spur-winged goose), 3 à 6 ind. [du marigot de N'Guisset au Ngalam] (cf. photo ci-dessous)
  • Dendrocygne fauve (dendrocygna bicolor, fulvous whistling duck), au moins 5 ind. au milieu des veufs ! [derrière les typhaies du Ngalam] (cf. photo ci-dessous)
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), passée du matin (vers l'aire de repos) de ~40 ind. [>marigot de N'Guisset] + 2 ind. en vol passant [digue de Tylla] + minimum de 200 ind avec les canards à bosse [Ngalam] (cf. photo ci-dessous)
  • Busard des roseaux (circus a. aeruginosus, western marsh harrier), 1 ind. femelle survole le marigot de Khant sud puis les typhaies du Ngalam proche, levant les canards au repos (cf. photo ci-dessous)
  • Francolin à double éperon (francolinus b. bicalcaratusdouble-spurred francolin), quelques ind. ici et là 
  • Râle à bec jaune (amaurornis flavirostra, black crake), assez nombreux sur le Ngalam/N'Guisset [digue de Tylla]
  • Gallinule poule-d'eau (gallinula chloropus, common moorhen), assez nombreuses sur le Ngalam/N'Guisset [digue de Tylla]
  • Talève sultane (porphyrio porphyrio ssp. madagascariensisafrican swamphen), plusieurs ind. [digue de Tylla, cf. photo ci-dessus] + 1 ind. [lien Khant sud/Ngalam]
  • Grue couronnée d'Afrique de l'ouest (balearica pavonina ssp. pavoninawest african black crowned crane), 5 ind. au même endroit que le 2015 04 20 au soir [marigot de Khant au nord de la digue traversière de Mengueye] (cf. photo ci-dessous)
  • Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanus, african jacana), plusieurs ind. [dont digue de Tylla]
  • Outarde de Savile (lophotis savileiSavile's bustard), 1 + 1 + 1 ind. - un mâle (6h40), deux femelles (7h et 7h05) (cf. photo ci-dessous et en haut de notule)
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus enegalensisSenegal thick-knee)
  • Oedicnème tachard (burhinus capensis ssp. maculosus, spotted thick-knee), quelques ind. (cf. photo ci-dessous) - dont un sujet nuitamment
  • Courvite de Temminck (cursorius temminckii, Temminck's cursor), envol de 2 ind. nuitamment [ZIC après la digue de Tylla]
  • Glaréole à collier (glareola pratincola ssp. fuelleborniafrican collared pratincole), 2 ind. en vol [extrême sud du marigot de Khant sud]
  • Gravelot pâtre (charadrius p. pecuarius, Kittlitz's plover), 1 ind. nuitamment [ZIC après la digue de Tylla]
  • Vanneau (caronculé) du Sénégal (vanellus s. senegallusafrican wattled lapwing), 2 ind. [à l'est du marigot de Khant sud] (cf. photo ci-dessous)
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing)
  • Chevalier culblanc (tringa ochropus, green sandpiper), 1 ind. à l'envol [mares entre marigot de Khant sud et Ngalam]
  • Tourterelle masquée (oena capensis sspcapensisNamaqua dove)
  • Tourterelle maillée (streptopelia senegalensis ssp. senegalensis, laughing dove)
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia senegalensis ssp. senegalensis, laughing dove)
  • Coucal du Sénégal (centropus s. senegalensis, Senegal coucal)
  • Engoulevent à longue queue (caprimulgus c. climacurus, long-tailed nightjar), quelques ind. nuitamment [notamment autour du hameau de Tylla]
  • Alcyon pie (ceryle r. rudispied kingfisher)
  • Guêpier nain (merops pusillus, little bee-eater)
  • Coliou huppé (à nuque bleue, urocolius m. macrourusblue-naped mousebird)
  • Calao à bec rouge (tockus kempiwestern red-billed hornbill), 5+ ind.
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  • Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin), quelques ind.
  • Bergeronnette printanière (motacilla flava, yellow wagtail), au moins 1 ind.
  • Traquet motteux ssp. (oenanthe oenanthe ssp., northern wheatear ssp.), ~3 ind.
  • Agrobate podobé (cercotrichas p. podobeblack scrub robin), 2 ind. - cc ? [près de la digue de Mengueye, Khant]
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus, sedge warbler), 1+ ind. [mares entre marigot de Khant sud et Ngalam]
  • Fauvette grisette (sylvia c. communis, common whitethroat), 1 ind. [dune arborée à l'aplomb du marigot de Khant, extrême nord]
  • Cisticole roussâtre (cisticola galactotes ssp. amphilectus, winding cisticola), 1+ ind. [digue de Tylla]
  • Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia), 1 ind. [mares entre marigot de Khant et Ngalam]
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike), -5 ind.
  • Brubru africain (nilaus a. afer, brubru), 1 ind. entrevu [cordon dunaire à l'est du marigot de Khant nord]
  • Choucador à oreillons bleus (lamprotornis c. chalybaeus, greater blue-eared starling), dizaines d'ind. au sol, en train de manger [marigot de Khant sud, de part et d'autre de la nouvelle piste du 'front hydroagricole']
  • Moineau doré (passer luteusSudan golden sparrow)
  • Tisserin vitellin (masqué) (ploceus v. vitellinusvitelline masked weaver)
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisblack-headed weaver)
  • Travailleur à bec rouge (quelea q. queleared-billed quelea)
Et toujours les quelque 5 milans parasites (milvus parasitusyellow-billed kite) de l'UGB [Sanar] ainsi qu'1 hirondelle rustique (hirundo rusticabarn swallow) [Ngallele]

Entendu:
Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish eagle) / Engoulevent à longue queue (caprimulgus c. climacurus), écouté au point du jour / Brubru africain (nilaus a. afer), 1 ind. / Tchagra à tête noire (tchagra s. senegalus, black-crowned tchagra), 1 ind. /

Trois-Marigots, entre 6h40 et 8h40...

Ci-dessous: 2015 04 25, de haut en bas et de g. à d.:
Outardes de Savile, un mâle (à g.) et deux femelles (à d.),, en trois lieux différents
Oedicnème tachard - Tantale ibis - Vanneau caronculé du Sénégal
Oies-armées de Gambie, mâles immatures - Envol de dendrocygnes veufs, dendrocygnes fauves et canards à bosse
Busard des roseaux, femelle - Grues couronnées noires
/ © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -






AUTRES:
  • Phacochère commun (phacochoerus africanuscommon warthog), 2 ind. [endroit habituel du marigot de Khant nord, coté ouest]
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus pataspatas monkey), troupe de 10+ ind. [nouvelle piste coté est du marigot de Khant sud]
  • Lièvre des buissons (à oreilles de lapin, de Crawshay, lepus saxatilisscrub hare), un minimum de 4 ind.
  • Gerbille sp. (gerbillus sp.), 2 ind. - cc ?- nuitamment sur la piste [à l'est du marigot de Khant nord peu après la digue de Mengueye] [voir aussi: ICI sur Ornithondar, 2011 01 28]
Et un nombre exceptionnellement élevé d'ânes en goguette ! Dans la nuit, ça surprend...
Entendu: 
Grenouille sp. /

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues