" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

lundi 20 avril 2015

20, chacal, outarde, courvite, glaréole, écureuil: ton sur ton dans les Trois-Marigots !

2015 04 20 15h50, écureuil terrestre (mâle) et outarde de Savile (femelle)  / © Photo par Frédéric Bacuez
2015 04 20 15h, chacal svelte du Sénégal (chacal doré, mâle) / © Photo par Frédéric Bacuez

* Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots: Khant, N'Guisset, Ndiassew et au-delà...

APREM', 14h30-19h-
Avec Alix & Daniel Mignot.
En véhicule 4x4. 53 kilomètres de pistes et de... hors-piste...
Temps: clément, guère plus de 25°; léger voile en début d'après-midi puis ciel quasiment bleu (clair)

Cap sur le cordon dunaire qui suit le replat que nous appelons familièrement le Quatrième marigot - en fait une succession de bas-fonds vite à sec après les pluies, on devinera donc ce qu'il en est cette année... Cette destination orientale n'est qu'un but, avec l'idée, aussi farfelue que notre présence dans ces immensités - dont nous sommes les seuls visiteurs-, de retrouver un couple de chats gantés (felis silvestris lybica) et leur tanière repérés il y a plusieurs mois par mes compagnons de vadrouille. Recherche vaine - notre trio s'en remettra vite...

140 000 hectares pour nous seuls, en toute saison 
- et pour quelques chasseurs, en saison...

Qu'importe ! Tout cela n'est que prétexte pour poursuivre notre inventaire des Trois-Marigots, ce reliquat miraculeux d'un patrimoine naturel sahélien bientôt disparu. Pas moins de 140 000 hectares - si on réunit l'intégralité du domaine, soit le Ndiaël et deux zones cynégétiques limitrophes (Aguima et Petit-peuhl), les forêts classées de Tilène et de Ndiaye, le marais de Toddé et l'ensemble des Trois-Marigots- de dunes boisées, marigots, steppes, bas-fonds et tannes... L'essentiel de ces brousses dédiées à l'élevage extensif est sous le régime des ZIC - des zones d'intérêt cynégétique amodiées, allouées à des concessionnaires de chasse du cru: pour les seuls Marigots, deux réserves de chasse (appartenant en réalité à la même famille) occupent à elles-seules près de 21 000 hectares (Trois-Marigots sud, 10 000 ha au nom de l'ACTS; et Trois-Marigots nord, 10 944 ha au nom de René Bancal, propriétaire du Ranch de Bango). Entre les cordons dunaires, trois marigots en effet s'étirent sur quinze kilomètres pour le plus petit, sur vingt kilomètres pour les deux plus grands, tous faisant en moyenne de 600 à 800 mètres de large. Ces zones humides permettent de maintenir une flore et une faune devenues rares partout dans la région, en tout cas hors des sanctuaires officiellement protégés comme le Djoudj. Ici, point de guichet, de règlements et de touristes - ça ne risque pas... Pas de protection particulière hormis quelques patrouilles très épisodiques des gardes-chasse. Des fonctionnaires des Eaux & Forêts ? Mais vous n'y pensez-pas ! Pas que ça à faire... Profitons-en égoïstement avant que la coupe de tous les arbres, qui reprend de plus belle aussi, à l'abri des regards indiscrets, n'en finisse avec le 'patrimoine communautaire'... Dix ans, estime Daniel... Ha ha ! Tout de suite les dates butoir ! Tout cela se fera imperceptiblement, qu'il se rassure... Ni vu ni connu. La méconnaissance aidant, on se pâmera alors, comme nous le faisons devant nos phacochères, devant un mange-mil ou un prosopis exogène. Allons, ça va aller: un séminaire ou deux et tout reverdira, par l'opération des saints (d')esprit... Il y a quelques années, la Fondation Nicolas Hulot avait accordé le nom de l'illustre et son obole à un projet 'Trois-Marigots': l'aire communautaire et patrimoniale (kézaco ?), mais oui, voilà la solution pour protéger et les Hommes et leur environnement ! L'Union européenne a même fait planter ici et là, au milieu de nulle part, de jolis panneaux évidemment indispensables à la pérennisation d'un joyau si cher aux Sénégalais: ici le nom pular ou wolof d'un lieu-dit, d'un baobab sacré, là d'un abreuvoir ou d'un point d'eau obligatoires pour le bétail - ça sera ici et pas là-bas ! Ben voyons... Vive l'Europe et son amour des gaspillages éperdus ! Quant aux 'coopérés'-qui-comptent, imperturbables, repus de leur réussites personnelles et des glorioles de l'instant (le micro, une caméra, une estrade, la cravate), ils séminarisent et colloquisent... Aux frais de leurs coopératifs - qui se rattraperont ailleurs, on n'en doute point. A chacun ses objectifs...

Ci-dessous: 2015 04 20, au sommet des cordons dunaires séparant les différents marigots et replats 
Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots / © Photos par Frédéric Bacuez




Voici venus le temps et la musique des indigènes...

Fin avril, les espèces autochtones dominent largement la faune ailée. Les passereaux paléarctiques ont quasiment tous déserté leurs stationnements d'hiver: une fauvette passerinette (sylvia cantillans) et deux pies-grièches (lanius senator et meridionalis), c'est tout. En revanche, indifférents à l'inexistence du tapis herbacé, les résidents sont  la fête: les agrobates podobés (cercotrichas podobe), les tchagras à tête noire (tchagra s. senegalus) et les traquets bruns (myrmecocichla aethiops) font la chasse aux fourmis, termites et autres araignées qui prolifèrent dans les innombrables bois morts et les branchages secs qui jonchent les sols. C'est entre les alignements dunaires, et plus particulièrement sur les replats boisés, que la faune discrète est la plus recherchée: une outarde de Savile (lophotis savilei), que l'on aperçoit de plus en plus régulièrement (depuis que sa chasse est prohibée et... peut-être respectée par les usagers de la zone cynégétique); un chacal insolent - qui arrose son salvadora territorial en nous dévisageant avec flegme... Dans les vastes prairies vertes qui jouxtent le Ngalam, là où la rivière relie les marigots de Nguisset et de Ndiassew, toujours des dizaines de phacochères au pâturage; ici, désormais, les courvites de Temminck (cursorius temminckii), les gravelots pâtres (charadrius pecuarius) et les glaréoles à collier africaines (glareola pratincola ssp. fuelleborni) sont en plumage nuptial, prêts pour une nouvelle saison de nidification. A la fin d'un bien bel après-midi: les jappements d'une meute de chacals en maraude crépusculaire; l'appel discret de l'outarde de Savile, encore une, au loin; et le sifflet intempestif d'un martin-chasseur strié (halcyon chelicuti) à moins de cinq mètres, à son tour faisant ses petits besoins sans faire cas de nous, méprisables hominidés...

OISEAUX / 56 espèces cochées, 1 sp. entendue
MAMMIFÈRES / 5 espèces cochées

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalus, great white pelican), 18 ind. en vol [marigot de Khant]
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanus ssp. africanuslong-tailed cormorant), exclusivement sur le marigot n°3 [de Ndiassew et zone dite du 'H'] + vol passant N>S de ~70 ind. essentiellement immatures [digue de Tylla]
  • Anhinga (roux) d'Afrique (anhinga rufa, african darter), 2 ind. adultes ['H']
  • Crabier chevelu (ardeola ralloides, squacco heron)
  • Héron garde-bœuf (bubulcus i. ibis ssp. ibiscattle egret)
  • Aigrette garzette (egretta garzettalittle egret)
  • Grande aigrette (egretta alba ssp. melanorhynchosgreat egret)
  • Héron cendré (ardea cinereagrey heron), envol de 13+ ind. regroupés (avec quelques aigrettes)
  • Cigogne noire (ciconia nigra, black stork), 1 ind. cerclant à la verticale du marigot n°3 [de Ndiassew]: migrateur retardataire - possible non reproducteur (16h) [Voir ICI sur Ornithondar]
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vociferafrican fish eagle), 1 ind. en vol lointain et à contre-jour [marigot de Ndiassew] + 1 ind. perché [zone du 'H']
  • Elanion blanc (elanus c. caeruleus, black-shouldered kite), 1 ind. chassant au loin, pattes pendantes, tentant de faire du surplace face au vent 
  • Milan parasite (milvus parasitusyellow-billed kite)
  • Autour (chanteur) sombre (melierax m. metabates, dark chanting goshawk), 1 ind. immature/subadulte [marigot de Khant nord] (18h20, cf. photo ci-après)
  • Francolin à double éperon (francolinus b. bicalcaratusdouble-spurred francolin), 1 ind. à proximité d'un chacal (peut-être en train de le chasser) + 1 et 2 + 3 + 1 ind. - une majorité de sujets de 1ère AC
  • Talève sultane (porphyrio porphyrio ssp. madagascariensisafrican swamphen) [digue de Tylla]
  • Grue couronnée noire d'Afrique de l'ouest (balearica pavonina ssp. pavonina, west african black crowned crane), 5 ind. groupés en train de glaner [marigot de Khant, nord de la digue de Mengueye, cf. photo ci-après]
  • Outarde de Savile (lophotis savileiSavile's bustard), 1 ind. femelle avec un écureuil terrestre ! (cf. photos en haut de notule et ci-après)
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus enegalensisSenegal thick-knee), 6 ind. avec vanneaux caronculés [marigot de Ndiassew] (cf. photo ci-après)
  • Courvite de Temminck (cursorius temminckii, Temminck's cursor), 4 ind. sur les pelouses près d'un maquis de tamarix senegalensis [marigot n°2 de N'Guisset, cf. photo ci-après]
  • Glaréole à collier (glareola pratincola ssp. fuelleborniafrican collared pratincole), 8+ ind. de la race subsaharienne en plumage nuptial, au sol (cf. photo ci-après) + quelques ind. en vol [pelouses du 'H']
  • Gravelot pâtre (charadrius p. pecuarius, Kittlitz's plover), cc en plumage nuptial ['H']
  • Vanneau (caronculé) du Sénégal (vanellus s. senegallusafrican wattled lapwing), 2 + 2 + 2 + 2 + 2 + 3 et 1 ind. (cf. photo ci-après)
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing), nombreux dans la zone du 'H' et sur les pelouses du Ndiassew + vol de 15+ ind. (18h40) [marigot de Khant]
  • Chevalier aboyeur (tringa nebularia, common greenshank), au moins 1 ind. [pelouses du 'H']
  • Sterne hansel (gelochelidon n. niloticagull-billed tern), 1 ind.
  • Guifette moustac (chlidonias h. hybridawhiskered tern), 1 ind. [digue de Tylla]
  • Ganga à ventre brun (pterocles e. exustus, chestnut-bellied sandgrouse), 2 ind. adultes - cc. mâle et femelle (cf. photo ci-après) [marigot n°3 de Ndiassew]
  • Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicusblack-billed wood dove),  au moins 1 ind.
  • Tourterelle masquée (oena capensis sspcapensisNamaqua dove), n° 1 des colombidés
  • Tourterelle maillée (streptopelia senegalensis ssp. senegalensis, laughing dove), n°2 des colombidés
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia senegalensis ssp. senegalensis, laughing dove), dont vol de 5 ind. [zone du "4e marigot"]
  • Martin-chasseur strié (halcyon c. chelicuti, striped kingfisher), 1 ind. chanteur et chassant depuis son perchoir (cf. photos ci-après) [digue de Tylla]
  • Alcyon pie (ceryle r. rudispied kingfisher), cc perché [digue de Tylla]
  • Coliou huppé (à nuque bleue, urocolius m. macrourusblue-naped mousebird), dont groupe de 6 ind.
  • Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicusabyssinian roller), 1 + 1 ind. 
  • Calao à bec rouge (tockus kempiwestern red-billed hornbill), quelques ind. - dont groupe de 6+ [zone du marigot n°3 de Ndiassew]
  • Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  • Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin), apparition progressive à partir de 16h, toutes en vols S>N - beaucoup moins que précédemment
  • Hirondelle rustique (hirundo rusticabarn swallow), très peu d'ind. (après 16h), en vol S>N
  • Bergeronnette printanière (motacilla flava ssp., yellow wagtail), 1 + 1 ind.
  • Agrobate podobé (cercotrichas p. podobe, black scrub robin), 2 + 1 + 2 + 1 + 1 ind. (cf. photo ci-après)
  • Traquet brun (myrmecocichla a. aethiops, northern anteater chat), 2 ind. en couple - dont l'un est positionné sur une termitière ou une fourmilière: rien d'étonnant pour cette espèce particulièrement gourmande de termites... (cf. photo ci-après)
  • Erémomèle à croupion jaune (eremomela icteropygialis ssp. alexanderi, yellow-bellied eremomela), 1 ind. passant d'un arbre à l'autre [zone du marigot n°3 de Ndiassew]
  • Fauvette passerinette (sylvia cantillans, subalpine warbler), 1 seul ind. [marigot n°3 de Ndiassew]
  • Souïmanga à longue queue (cinnyris pulchellus, beautiful sunbird), 1 ind. mâle nuptial [marigot de Khant nord]
  • Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike), 1 ind. mâle
  • Pie-grièche méridionale (lanius meridionalis, southern grey shrike), 1 ind.
  • Tchagra à tête noire (tchagra s. senegalus, black-crowned tchagra), 2 + 1 ind.
  • Choucador à ventre roux (lamprotornis pulcher, chestnut-bellied starling)
  • Piqueboeuf (buphage) à bec jaune (buphagus a. africanusyellow-billed oxpecker), 3 ind. sur des vaches blanches (cf. photo ci-après)
  • Moineau doré (passer luteus, Sudan golden sparrow)
  • Alecto à bec blanc (bubalornis albirostris, white-billed buffalo weaver), seulement 2 ind.
  • Tisserin vitellin (masqué) (ploceus v. vitellinus, vitelline masked weaver)
  • Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisblack-headed weaver)
  • Travailleur à bec rouge (quelea q. queleared-billed quelea)
  • Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch), 4 ind. près d'un puits [marigot n°2 de N'Guisset]
Entendu:
Outarde de Savile (lophotis savilei), 1 ind. / Brubru africain (nilaus afer, brubru), 1 ind. /


Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
Autour (chanteur) sombre, immature - Outarde de Savile, femelle - Agrobate podobé
Courvite de Temminck - Ganga à ventre brun, femelle - Glaréole à collier ssp. fuelleborni, en plumage nuptial
Oedicnème du Sénégal - Traquet brun - Vanneau (caronculé) du Sénégal
Grues couronnées noires - Martin-chasseur strié, chanteur
Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -





2015 04 20 18h, l'amitié des piqueboeufs à bec jaune... / © Photo par Frédéric Bacuez

AUTRES:
  • Chacal doré (chacal svelte du Sénégal, canis aureus, golden jackal), 1 ind. adulte mâle peu farouche - se permet même d'uriner, ostensiblement, contre un salvadora persica ! (cf. photos ci-dessous)- + meute de 3 ind. au moins, jappant fortement et peut-être en train de chasser (18h30) [marigot de Khant nord]
  • Phacochère commun (phacochoerus africanuscommon warthog),  24 ind. en tout - 3 + 3+ ind. [grandes pelouses à l'est du virage oriental du 'H'] + 1 ind. solitaire musculeux (cf. photo ci-dessous au centre) + 2 ind. + 15 ind. ['H']. La dépouille du suidé trouvé mort le 3 avril dernier (cf. photo ICI) a été déplacée et évidée (par des chacals, sans doute)
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus pataspatas monkey), 3+ ind. en train de glaner [marigot n°2 de N'Guisset] + 1+ ind. [vers campement de chasse, marigot n°3 de Ndiassew] + 2 ind. [marigot de N'Guisset/Ngalam oriental]
  • Écureuil terrestre du Sénégal (xerus erythropusstriped ground squirrel), 6 ind. en tout (cf. photo ci-dessous à d.) - dont un ind. en compagnie d'une outarde de Savile (cf. photo en haut de notule)
  • Lièvre des buissons (à oreilles de lapin, de Crawshay, lepus saxatilisscrub hare), 1 ind. (cf. photo ci-dessous à g.)

Ci-dessous, de haut en bas et de g. à d.:
Lièvre des buissons (de Crawshay) - Phacochère commun - Écureuil terrestre du Sénégal
Chacal doré, mâle (chacal svelte du Sénégal) marquant son territoire...
Aire communautaire patrimoniale des Trois-Marigots / © Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les photos pour agrandir -



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues