" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

samedi 1 février 2014

1, steppes du Grand Lac (PNOD): loups d'Afrique ou hybrides ?

2014 02 1 9h50, dans la steppe proche du Grand Lac (PNOD): canis lupus lupaster ? / © Photo par Frédéric Bacuez

* Parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD). Steppes du Gorom, près du Grand Lac -

MATIN-
Avec le Rutland Osprey Project et J.J. de Gambiabirdguide.com/

En traversant la steppe sablonneuse vers le mirador n°2 du Grand Lac, dans le parc national du Djoudj (PNOD), nous sommes tous un peu perturbés par un duo de canidés qui n'a ni les comportements habituels de chacals dorés (canis aureus) ni leur morphologie incontestable, en tout cas pour l'un des deux carnivores (cf. photo en haut de notule), qui n'a pas l'heur d'être effarouché par notre présence... Il s'agit d'un mâle, dont le pelage est épais et agité par l'harmattan, avec beaucoup de touffes blanchâtres; son museau est très allongé, la gueule ressemblant plus à celle d'un loup qu'à la fine tête d'un chacal svelte; la queue est plutôt fournie, peut-être plus courte que celle du chacal habituellement rencontré dans la région. Le canidé trottine en tout sens sur un petit périmètre, en nous observant de temps à autre comme le ferait un loup, la tête baissée, le regard oblique... Nous comprenons rapidement la cause de ses piétinements: un autre canin est couché derrière un buisson, sa tête émerge soudainement et nous jauge... C'est un couple. Quand le second canidé se redresse, il passe avec une indifférence à peine feinte devant le premier, le loup, qui se couche à son tour (cf. photo en bas de notule)... Nouvel étonnement de notre part: le second canis ressemble déjà plus à un chacal que le premier sans pour autant en avoir tous les signes distinctifs - si tant est que le chacal doré soit monotypique, ce qui est loin d'être le cas... Et si le duo était composé d'un sujet hybride entre un chacal doré (chacal svelte du Sénégal, canis aureus, common golden jackal) et un loup et d'un authentique loup africain (loup gris d'Afriquecanis lupus lupaster, african wolf), (très vieille) espèce récemment mise au jour par les travaux de plusieurs équipes scientifiques (2008-2012), en Egypte, au Maroc, et dans le delta du Sénégal par Cécile Bloch, notamment de l'autre coté du Djoudj, dans la cuvette de Tiguet, à quelques kilomètres d'ici ? Aux lecteurs d'Ornithondar et aux spécialistes d'en juger, sur pièces (cf. photos ci-dessous et en haut de notule)...



Ci-dessous: 2014 02 1 matin dans la steppe proche du Grand Lac (PNOD): 
couple de canis...
à g., chacal doré canis aureus x loup africain ? - à d., loup africain canis lupus lupaster ?
/ © Photos par Frédéric Bacuez


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues