" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 9 janvier 2014

9, galerie: un brouillard océanique sur les pélicans du fleuve

2014 01 9, 9h dans le bas-delta du fleuve Sénégal, pélicans blancs et pirogue de pêcheurs dans le brouillard océanique / Photo par Frédéric Bacuez

* Lampsar et fleuve Sénégal, de Bango à la brèche dans la Langue de Barbarie -


" Le brouillard fait le silence sur l'océan; 
il assoupit la vague et étouffe le vent "
- Victor Hugo Villena, Pavadita Tango String Quartet


Temps: au matin, 'mer d'huile' sur le Lampsar et le fleuve Sénégal, températures douces et brouillard maritime par intermittence, en particulier entre Bop Thior et Ndar. Après deux jours et deux nuits de furia océane sur la Langue de Barbarie - une quinzaine de maisons endommagées !-, nous retrouvons l'agitation des flots au niveau de la Brèche. En début d'après-midi, baisse des températures (17-23°, pas plus pour aujourd'hui !) avec la levée d'un vent nordique accompagnant la marée montante. Deux pirogues de pêche revenant de l'océan sont passagèrement en difficulté lors de leurs tentatives d'accès au fleuve qui disparaît dans les vagues...


Ci-contre: 2014 01 9 9h du matin, le pont Faidherbe émerge du brouillard nocturne 
/ Photo par Frédéric Bacuez



Ci-dessous: 2014 01 9 matin, pélican gris et pélicans blancs dans le brouillard maritime
/ Photos par Frédéric Bacuez
- Cliquer sur les images pour les agrandir -


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues