" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 9 janvier 2014

9, Langue de Barbarie et Doune Baba Dieye: toujours plus sur la 'brèche'...

2014 01 9 12h30, balbuzard pêcheur atterrissant sur un îlot sableux couvert de déchets solides rejetés par la mer...
Goélands bruns, héron cendré, aigrettes garzettes, 'brèche' dans la Langue de Barbarie. 


* Brèche dans la Langue de Barbarie-


8h-16h -
En pirogue à moteur barrée par Massaw Seye assisté par l'apprenti Doudou.
Avec Véronique, Daniel Mignot, Abdoulaye Sow, Kader Diop, Moïse Guiré

Ci-contre: dans la pirogue, devant l'île abandonnée de Doune Baba Dieye 
/ Photo par Frédéric Bacuez


Deux ans après notre dernier accostage sur l'île de Doune Baba Dieye (voir ICI sur Ornithondar), déjà rongée par l'océan et en cours d'abandon par les Hommes, nous retournons aujourd'hui sur la zone dite de la Brèche, cette ouverture dans la Langue de Barbarie faite par les zélés colporteurs du génie d'Abdoulaye Wade, aujourd'hui large de sept kilomètres... Le petit village de Doune Baba Dieye est désormais en ruines, arraché au cordon sableux par les assauts répétés de la mer qui avale aussi le fleuve: seule ou presque l'école primaire est encore debout, ouverte aux quatre vents...  Face à elle, le tumulte des flots recompose en permanence, au gré des marées et des coups de vent la configuration d'une embouchure mouvante particulièrement dangereuse. La houle déchaînée de ces derniers jours - qu'une certaine presse locale a tôt fait, avec le sens de la mesure qui caractérise ce métier dévoyé, d'appeler raz-de-marée- a endommagé ou fait tomber une quinzaine de bâtisses en bord de plage, dans les quartiers urbains de la Langue de Barbarie, de Goxuumbacc au nord à Fas Dieye au sud en passant par Ndar Toute et Guet Ndar.

Au sud du pont Faidherbe, émergeant tout juste d'une nuit de brouillard marin, le fleuve maltraité charrie ses millions de déchets plastiques vers la 'nouvelle' embouchure. Il y en a plus que jamais et on se demande comment des poissons et des oiseaux peuvent encore vivre ici. Les humains, eux, on le sait depuis fort longtemps, ont une capacité inégalable à se complaire dans n'importe quoi, en particulier le laid et le sale (ou à l'inverse, dans l'aseptisé le moins naturel), de s'accommoder de tout, de ne pas voir et, pour les plus illuminés d'entre eux d'en vanter même les charmes... En longeant les quais décatis, les rives dégueulasses des débarcadères, les abords disgracieux de l'Hydrobase "touristique et balnéaire", on se pose surtout la question de savoir comment tout cela va finir, entre une mer vengeresse de tout ce qu'on lui fait subir et avaler, et une cité mendiante sur le fil, qui n'a jamais été gérée, avant comme après 1960. Les 270 000 âmes de 2013 - ça change tout !-, bêlantes et consentantes, sont poussées vers les seules joies déresponsabilisées de la mystique éthérée (et vociférante) et de la consommation frénétique du tout-jetable... Ici comme ailleurs.

Aire marine protégée, ça !?

Au seuil de la brèche, un panonceau sur la berge fluviale de la Langue de Barbarie indique que nous pénétrons dans une aire marine protégée (AMP): on croit rêver ! Alentour, partout, dans l'eau, au pied de la pancarte, sur la vase et dans les sables, des hectares de saloperies à perte de vue: à suivre...

Lire et voir sur Ornithondar2012/10/19, la Langue de Barbarie part à la mer
Toujours sur Ornithondar2012/01/3, la brèche attire laridés et balbuzards et 2012/01/3, un labbe parasite et une dizaine de fous
Voir aussi sur Saintlouisdusenegal.com/Environnement:
Langue de Barbarie, un cordon plein de vitalité, par Frédéric Bacuez
Erosion côtière: Doune Baba Dieye, l'île ruinée, par Rozenn Le Roux









Ci-contre: 2014 01 9, les immondices se contrefichent de l'Aire marine protégée... 
Sur le fleuve Sénégal au sud de Fas Dieye (Langue de Barbarie) / Photo par Frédéric Bacuez
Ci-dessous: 2014 01 9 au milieu de la Brèche, des milliers de goélands sur un banc de sable tapissé de déchets rejetés par l'océan et le fleuve... / Photo par Frédéric Bacuez





















OISEAUX / 40 espèces 'cochées', 1 sp. entendue
AUTRES / 1 espèce vue

Vu:
  • Pélican blanc (pelecanus onocrotalus, great white pelican), quelques ind. en amont de Ndar, un peu partout et par groupes en aval, en particulier sur les rives de l'Hydrobase et autour de la Brèche, parfois au beau milieu des goélands au repos
  • Pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican), quelques ind. [ici et là]
  • Cormoran africain (phalacrocorax africanus, long-tailed cormorant), quelques ind.
  • Grand cormoran à poitrine blanche (phalacrocorax carbo lucidus, white-breasted cormorant), en particulier autour de la Brèche - dont groupe de ~140 ind. au repos sur un banc sableux dans le bolong de Doune Baba Dieye
  • Héron garde-boeufs (bubulcus ibis, cattle egret)
  • Aigrette des récifs (egretta gularis, western reef egret)
  • Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret), ici et là. y compris sur bancs de sable de la Brèche (cf. photo en haut de notule)
  • Grande aigrette (egretta alba, great egret)
  • Héron cendré (ardea cinerea, grey heron), particulièrement présent en aval de Ndar sur les berges du Lampsar et du Sénégal - les ind. locaux visiblement renforcés par des hivernants du paléarctique
  • Spatule blanche (platalea leucorodia, eurasian spoonbill), 2 ind. sur banc de sable [Hydrobase] + ~9 ind. sur banc de sable émergé dans la Brèche - dont 1 ind. bagué jaune au tibia gauche (bague au tarse droit sous l'eau ?)
  • Dendrocygne veuf (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), important stationnement (des dizaines d'ind. aux cotés de sternes sp. et de grands cormorans) en fond de baie des mangroves de Doune Baba Dieye, avec des laridés
  • Balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey), 1 ind. [Lampsar saumâtre] + 7 ind. [de Thiong à Bop Thior] + 2 ind. [Hydrobase] - dont un ind. bagué bleu (impossible à photographier à cause du tumulte des flots) + ~5+ ind. autour de la Brèche + 2 ind. dans le bolong à mangroves - dont un ind. bagué (jaune) !
  • Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle), 1 ind. perché dans son habituel palétuvier solitaire [à la pointe Thiolet]
  • Milan parasite (milvus parasitus, yellow-billed kite), surtout autour de l'île de Ndar 
  • Faucon pèlerin (falco peregrinus, peregrine falcon), 1 ind. perché sur l'antenne relais de la RTS à la Pointe nord de l'île de Ndar, habituel hivernant depuis quelques années
  • Huîtrier-pie (haematopus ostralegus, eurasian oystercatcher), 2 ind. [baie de 'Keur Bernard'] 
  • Échasse blanche (himantopus himantopus, black-winged stilt), 2 ind. [Bop Thior] + 2 ind. sur le rivage du cimetière [de Ndar Toute]
  • Grand gravelot (charadrius hiaticula, common ringed plover)
  • Gravelot à collier interrompu (charadrius alexandrinus, Kentish plover)
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosus, spur-winged lapwing)
  • Courlis corlieu (numenius phaeopus, whimbrel)
  • Bécasseau minute (calidris minuta, little stint)
  • Bécasseau sanderling (calidris alba, sanderling)
  • Chevalier aboyeur (tringa nebularia, common greenshank)
  • Chevalier gambette (tringa totanus, common redshank)
  • Chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper)
  • Tournepierre à collier (arenaria interpres, ruddy turnstone), 1 ind. en vol S>N [au large de l'Hydrobase] + 2+ ind. sur les vasières [de Thiong]
  • Goéland brun (larus fuscus, lesser black-backed gull), en très grand nombre: plusieurs milliers d'ind. stationnant autour de la Brèche
  • Goéland railleur (larus genei, slender-billed gull), en nombre
  • Goéland d'Audouin (larus audouinii, Audouin's gull), quelques dizaines d'ind., pour l'essentiel des 1ère et 2e années
  • Goéland leucophée (larus cachinnans/michahellis, yellow-legged gull), quelques ind. au milieu des regroupements de goélands bruns 
  • Mouette à tête grise (larus cirrocephalus, grey-headed gull)
  • Mouette rieuse (larus melanocephalus, black-headed gull), en moindre nombre que les mouettes à tête grise mais bien présentes [autour de la Brèche surtout]
  • Sterne caspienne (sterna caspia, Caspian tern), en très petit nombre au milieu des regroupements de goélands
  • Sterne caugek (sterna sandvicensis, sandwich tern), nombreuses
  • Sterne pierregarin (sterna hirundo, common tern), au moins 2 ind. observés remontant le fleuve et suivant notre pirogue [aval de Ndar]
  • Guifette noire (chlidonias niger, black tern), 1 ind. sur un flotteur au large de la Pointe sud [de l'île de Ndar]
  • Alcyon pie (ceryle rudis, pied kingfisher), 1 + 3 ind. [amont de Ndar]
  • Bergeronnette grise (motacilla alba, white wagtail), 1 ind. sur banc de sable [de Doune Baba Dieye]
  • Corbeau pie (corvus albus, pied crow), 1 ind. sur la berge [cimetière de l'Hydrobase]
Entendu:
Gonolek de Barbarie (laniarius barbarus, yellow-crowned gonolek), 1 ind. dans la mangrove [Doune Baba Dieye] /

AUTRES:

  • Ocypode africain (crabe-fantôme, ocypode africana, african ghost crab), par centaines (cf. photos ci-dessous) /


Ci-dessous: ocypodes africains groupés sur les affleurements sableux de l'ancienne Langue de Barbarie avalée par l'océan, 
au large de l'île de Doune Baba Dieye / Photos par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues