" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 30 janvier 2014

30, un busard cendré de la forme (presque) sombre

Ci-dessus: 2014 01 30 9h05 près du Gorom (PNOD), busard cendré mâle de la forme (presque) sombre... / Photo par Frédéric Bacuez

* Parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD). Près du Gorom -

Avec le Rutland Osprey Project et J. J. de Gambiabirdguide.com/
MATIN, 9h05-

Dans le matin peu lumineux des jours d'harmattan, un busard uniformément sombre survole les typhaies qui bordent le Gorom. Il s'agit d'un mâle de busard cendré (circus pygargus, Montagu's harrier) d'un aspect singulier, pas vraiment de la forme dite 'sombre', et plus vraiment de la forme habituelle. Pas non plus un sujet mélanique, particularisme très rare, qu'Ornithondar a pu observer et photographier dans la plaine alluviale du fleuve Sénégal, il y a un an (10 janvier 2013, Voir ICI sur Ornithondar). La forme sombre du busard cendré, peu fréquente, se caractérise chez le mâle par un aspect brun chocolat très foncé, la main, les primaires et dans une moindre mesure les secondaires étant noirâtres - alors qu'elles sont grises et légèrement mouchetées chez la femelle. Les formes claires ou sombres - qui ne sont pas des aberrations génétiques à la différence de l'albinisme, du leucistisme et du mélanisme - existent chez un certain nombre de rapaces, en particulier chez l'aigle botté (aquila pennatus, paléarctique), mais aussi chez les busards de Buffon (Amérique du sud) et cendré (paléarctique) à l'instar de cet hivernant au parc national du Djoudj.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues