" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 2 janvier 2014

2, de Diéri en Walo, Part. 2: de Ross-Bethio à Bango par la cuvette de Savoigne

2014 01 2 16h15, balbuzard pêcheur s'élevant des berges d'un canal dérivatif du Lampsar, près de Ross-Bethio / Photo par Frédéric Bacuez

* Vallée du Lampsar et du Djeuss -

Fin APREM', (9h-)16h-18h30-
En véhicule 4x4.
Avec Alix & Daniel Mignot, et Moïse Guiré.
Temps: plus d'harmattan l'après-midi que le matin, mais avec des températures clémentes

Ci-contre: 2014 01 2 16h15, en longeant les canaux du Walo / Photo par Frédéric Bacuez


Suite de: De Diéri en Walo, Part. 1: des Trois-Marigots à Ross-Bethio, sur Ornithondar
A Ross-Bethio nous enjambons le 'goudron', de l'autre coté duquel nous pénétrons dans un univers radicalement différent de celui dont nous sortons à peine: on s'enfonce dans les cuvettes rizicoles avec leurs canaux (cf. photo ci-dessus), les entreprises maraîchères et leurs champs exportateurs de melons ou de tomates. Les terres limoneuses sont encadrées par le Lampsar et le Djeuss, ces affluents du Sénégal qui drainaient jadis les basses terres inondées par la crue saisonnière du grand fleuve. Après les aménagements des années 80', les endiguements et l'obtusion rizicole qui fait loi reprennent du poil de la bête, depuis que les libéraux à la solde du grand capital, ici comme ailleurs, bradent les terres au plus offrant - qu'importe l'impact environnemental et le fait que ces entreprises souvent opaques n'ont aucune autre visée que celle de faire du fric, en exploitant au mieux les bras dociles et peu onéreux du cru, jusqu'à la prochaine sécheresse, les prochains troubles politiques, l'inévitable rébellion des serfs comme cela s'est déjà produit, ponctuellement, ici et là dans le delta. Il y a de l'embauche, cela efface d'un trait toute interrogation, toute réflexion, toute remise en cause de 'la fin des idéologies et l'émergence, enfin, du bon-sens et du pragmatisme' - je me marre ! Aucune projection vers le futur: les générations à venir, on s'en fout, c'est pour la sacro-sainte croissance, ils feront avec, ou sans !... On le voit en fin de journée quand sur le bas-coté des pistes du Walo, les ouvriers agricoles rentrent à pied, traînant leurs bottes par les pistes poussiéreuses vers des hameaux qui demeurent sinistres, aujourd'hui comme hier - avec quelques motos chinoises et beaucoup de téléphones portables... Des écoles ? Des bibliothèques et des terrains de sport ? Des équipements publics ? Un État régalien, même a minima ? Pour quoi faire ! Seule la rentabilité 'matérielle' prévaut - de ce coté-là, rien de nouveau: vive le progrès sans humanités (kézako ?), on n'est jamais trop prudent quand on développe, aujourd'hui... Illettrisme, inculture et consumérisme, voilà la belle affaire des progressistes new-look ! Et si on y ajoute une bonne couche de lobotomisation spirituelle (sic), on approchera là les rivages - Sahel, en arabe...- du nirvana économique !

On rase tout et on recommence - comme il y a trente ans !...

Cette frénésie idéologique emporte facilement l'adhésion - on aimerait tant retrouver l'époque radieuse des Trente Glorieuses* ! On rase des brousses informes, on comble des mares insalubres, on aplatit, on aplanit, on abrase, on rectifie. L'inutile passe à la trappe. Quant au beau, il y a longtemps que l'époque fait du laid l'alpha et l'omega de nos paysages... Des engins sortis tout droit de l'imaginaire orwellien et des tas de gens en gilets de sécurité fluo s'activent d'un endroit à l'autre, sens dessus dessous. Les Français refont tout le système d'adduction d'eau des casiers rizicoles, jamais entretenu depuis oulala, encombré des typhas que les précédents travaux d'aménagement de l'environnement deltaïque (empêcher les remontées salines du fleuve vers les rizières) avaient fait involontairement prospérer, colonisant tous les cours et plans d'eau du delta, jusqu'au lac de Guiers. Bis repetita. Sans études d'impact environnemental, évidemment.

* On peut lire un article fort intéressant de Reporterre: Les Trente Glorieuses étaient désastreuses

Le pire, dans tout ce charivari abandonné au savoir-faire d'autrui, ce ne sont pas les blessures infligées à la nature. Certes on a de la peine pour ce petit bois, ici, cette mare auparavant riche de rallidés, là, aujourd'hui réduite à un trou de boue qu'il sera aisé, par la suite, de combler définitivement à cause de sa laideur, de son absence de vie, et de la proximité d'autres sites hospitaliers, ah ah... Les oiseaux, ils iront ailleurs, ce n'est pas la place qui manque; antienne indémodable qui eut ses heures de gloire dans la vieille Europe, et qui continue d'y sévir, sous d'autres formes: "la nature sauvage, j'aime bien, mais pas chez moi !"... Le pire, c'est ce qu'on ne voit pas, mais qu'on commence à sentir, en passant devant les plantations maraîchères: les produits chimiques... pardon, les produits phytosanitaires, c'est comme ça qu'on dit en novlangue progressiste. Des contrôles sur la qualité des eaux ? Des normes de pollution à ne pas dépasser ? Vous n'y pensez-pas !... On se dit, ma foi, que les exploitants mondialisés qui investissent avec les fonds de pension dans le delta seront exigeants: le consommateur européen est roi, à ce qu'on prétend. Foutaises: le consommateur veut seulement croire (à ce qui ne le dérange pas dans son quotidien). Quand on lit que certains destructeurs des forêts d'acacias de la région, pour faire en lieu et place du maïs doux et des butternuts à destination exclusive de l'Angleterre sont en passe d'obtenir leur troisième certificat de 'bonne conduite environnementale', on imagine combien, avec plus d'honnêteté morale in fine, le producteur local ou asiatique se torche de ces balivernes qu'on fait souper à longueur de JT aux masses européennes pétrifiées d'hébétude !








Ci-contre: le bas-delta en marche vers "l'émergence" ! 
En vert: les cuvettes maraîchères et rizicoles entre Lampsar et Djeuss. En rouge: le 'barrage' de Bango sur le Lampsar, réservoir d'eau potable de la ville de Saint-Louis, en aval du fleuve
/ Carte Google Earth et Ornithondar


Il faut déplier une carte (cf. ci-dessus) pour comprendre que ce progrès-là aura des conséquences, on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs ! L'essentiel des exploitations se niche dans la cuvette fertile entre Lampsar et Djeuss. Le résidu des fertilisants, des herbicides, des insecticides et autres fongicides finit, via les chenaux puis les canaux, inéluctablement dans les deux rivières qui fusionnent en aval pour constituer le Lampsar et sa retenue à Bango, château d'eau de la ville de Saint-Louis. L'explosion des charophycées dans le réservoir bangotin en dit long (lire sur Ndarinfo: Comment le chara infecte le Gorom-lampsar), même si personne ici n'en dit mot, sur l'enrichisement exponentiel des eaux par les azotes et autres apports chimiques dont se nourrissent les typhas et les herbes aquatiques. De l'avis même des pêcheurs en eau douce, les poissons se raréfient très rapidement. Bientôt, inévitablement, l'apparition des maladies du monde moderne...

2014 01 2 16h15, balbuzard pêcheur survolant un canal du Walo / Photo par Frédéric Bacuez

OISEAUX / 57 espèces 'cochées', 3 sp. entendues 
MAMMIFÈRES / 3 espèces 'cochées"
REPTILES / 1 espèce vue

Vu:
  1. Crabier chevelu (ardeola ralloidessquacco heron)
  2. Héron garde-boeufs (bubulcus ibiscattle egret)
  3. Aigrette des récifs (egretta gulariswestern reef egret)
  4. Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret)
  5. Grande aigrette (egretta albagreat egret)
  6. Héron cendré (ardea cinereagrey heron), peu
  7. Héron pourpré (ardea purpureapurple heron), ~2 ind. levés par un busard des roseaux [herbiers voisins des casiers rizicoles de Mboubeune/Lampsar]
  8. Balbuzard pêcheur (pandion haliaetusosprey), 1 ind. juvénile avec poisson dans les serres atterrissant dans un casier rizicole en jachère + 1 ind. adulte [canal proche de Ross-Bethio, cf. photos ci-dessus et en haut de notule] + 1 ind. plongeant deux fois tout en survolant d'aval en amont le cours d'eau [du Djeuss]
  9. Milan noir/parasite (milvus migrans sp. ?, black kite/yellow-billed kite), 2 à 3 ind. au loin volant bas près des vannes d'un canal
  10. Busard des roseaux (circus aeruginosuswestern marsh harrier), 1 ind. mâle adulte chassant au-dessus des herbiers voisins des casiers rizicoles en chaume de Lampsar/Mboubeune
  11. Busard cendré (circus pygargus, Montagu's harrier), 1 ind. mâle adulte
  12. Francolin à double éperon (francolinus bicalcaratusdouble-spurred francolin), 1 ind. avec un coucal [buttée de casiers en jachère] + 3+ ind. + 1 ind. [casiers rizicoles en chaume du Lampsar]
  13. Râle à bec jaune (amaurornis flavirostrablack crake), 1 ind. juvénile traverse la piste-digue [du Lampsar]
  14. Grue couronnée noire (balearica pavonina pavoninawest african black-crowned crane), 2 ind. klaxonnant, en parade nuptiale [Djeuss]
  15. Jacana à poitrine dorée (actophilornis africanus, african jacana), 1 ind. dans une mare en piteux état suite aux travaux titanesques de réhabilitation des canaux de la cuvette du Djeuss
  16. Échasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), quelques groupes de ~7 à 10 ind. [ici et là, notamment au pied de la digue-piste du Lampsar]
  17. Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, Senegal thick-knee), quelques ind. d'un même groupe [casiers rizicoles en jachère de Sanar]
  18. Petit gravelot (charadrius dubius ssp. curonicus, little ringed plover), 1 ind. bien observé au pied de la piste-digue du Lampsar, au bord d'une mare avec d'autres limicoles (Voir ICI sur Ornithondar)
  19. Grand gravelot (charadrius hiaticulacommon ringed plover)
  20. Gravelot pâtre (charadrius pecuarius, Kittlitz's plover), 1 ind. en plumage internuptial près d'un canal [casier rizicole en jachère]
  21. Vanneau (caronculé) du Sénégal (vanellus senegallus, african wattled lapwing), 2 ind. [bord de canal]
  22. Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing)
  23. Barge à queue noire (limosa limosa, black-tailed godwit), 1 ind. seul au milieu des combattants et des échasses [mares au pied de la digue-piste du Lampsar]
  24. Bécasseau minute (calidris minutalittle stint), des dizaines à l'étale d'eau [proche de Mboubeune] + un envol de ~40 ind. [mare des casiers rizicoles en chaume du Lampsar]
  25. Combattant varié (philomachus pugnaxruff), assez nombreux dans les mares au pied de la digue-piste du Lampsar - dont troupes successives de ~50 ind., 5 ind., 20 ind.
  26. Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank)
  27. Chevalier sylvain (tringa glareolawood sandpiper), ici et là le long des canaux et chenaux divers
  28. Chevalier guignette (actitis hypoleucoscommon sandpiper), 1 ind. [canal]
  29. Bécassine sourde (lymnocryptes minimus, jack snipe), 1 ind. tout près en contrebas [de la piste-digue du Lampsar] ! (Voir ICI sur Ornithondar)
  30. Sterne caspienne (sterna caspiacaspian tern), 1 ind. immobile au milieu de l'étale d'eau proche de Mboubeune - la même sterne probablement que lors de nos deux précédents passages !
  31. Sterne hansel (gelochelidon niloticagull-billed tern), 3 ind. en vol passant
  32. Tourtelette d'Abyssinie (turtur abyssinicuswood black-billed dove), 1 ind. en vol
  33. Tourterelle masquée (oena capensis, Namaqua dove)
  34. Tourterelle maillée (streptopelia senegalensis, laughing dove)
  35. Pigeon roussard (de Guinée, columba guineaspeckled pigeon), dont 2 ind. dans Ross-Bethio
  36. Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiens, african mourning dove)
  37. Coucal du Sénégal (centropus senegalensisSenegal coucal), 1 ind. avec un francolin [buttée de casiers en jachère] + 3 ind. [champs de melons] + 1 ind. [Djeuss] + 7 ind. près des casiers en chaume [du Lampsar]
  38. Martin-pêcheur huppé (alcedo cristatamalachite kingfisher), 1 ind. [canal de dérivation du Lampsar de Ross-Bethio] + 1 ind. [Djeuss] + 1 ind. [digue-piste du Lampsar]
  39. Guêpier nain (merops pusillus, little bee-eater)
  40. Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicus, abyssinian roller), 1 ind. adulte perché
  41. Calao à bec rouge (tockus kempi, western red-billed hornbill)
  42. Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  43. Moinelette à oreillons blancs (eremopterix leucotischestnut-backed sparrow lark)
  44. Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin), des centaines survolant en fin d'après-midi leurs dortoirs de typhas [du Djeuss]
  45. Bergeronnette grise (motacilla albawhite wagtail), 1 ind [dans Ross-Bethio]
  46. Bergeronnette printanière (motacilla flavayellow wagtail)
  47. Bulbul des jardins (pycnonotus barbatuscommon bulbul)
  48. Tarier pâtre d'Afrique (saxicola torquatus ssp. moptanus, african stonechat), 2 ind. mâles au pied de la piste-digue [du Lampsar]
  49. Traquet motteux (oenanthe oenanthenorthern weatear), 2 ind. dont mâle bien observé
  50. Agrobate podobé (cercotrichas podobe, black scrub robin), 1 ind. à l'envol
  51. Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike)
  52. Choucador à ventre roux (lamprotornis pulcher, chestnut-bellied starling)
  53. (Buphage) pique-boeufs à bec jaune (buphagus africanus, yellow-billed oxpecker), 1 ind. escaladant la cuisse puis l'arrière-train et la queue d'un cheval [Djeuss, cf. photo ci-après]
  54. Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisblack-headed weaver
  55. Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea)
  56. Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch)
  57. Bengali zébré (sporaeginthus subflavuszebra waxbill), 3+ en vol par-dessus un canal [près de Ross-Bethio]
Entendu: Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle) [berges du Lampsar ou du Ngalam] Camaroptère à dos gris (camaroptera brachyura ssp. brevicaudatagrey-backed camaroptera), 1 ind. [berges boisées du Lampsar] / Gonolek de Barbarie (laniarius barbarusyellow-crowned gonolek), 1 ind. [berges boisées du Lampsar] /

2014 01 2 17h35, pique-boeufs à bec jaune escaladant l'arrière-train d'un cheval, près du Djeuss / Photo par Frédéric Bacuez

2014 01 2 17h15, phacochères revenant tranquillement de l'abreuvoir au Djeuss / Photo par Frédéric Bacuez

AUTRES:
  • Phacochère commun (phacochoerus africanus, common warthog), 6 ind. en famille (cf. photo ci-dessus) + 2 ind. [vers le Djeuss et son canal de dérivation] + 2 ind. au loin [Taba Treiche]
  • Patas 'singe rouge' (erythrocebus patas, patas monkey), 1 mâle solitaire + ~30 ind. de tous âges traversant les casiers rizicoles en chaume de Lampsar/Mboubeune
  • Rat roussard du Nil (arvicanthis niloticusafrican unstriped grass rat), 1 ind. grignotant des tiges de typha, bien observé et même photographié par Moïse [long de la digue-piste Mboubeune-Bango]
  • Varan du Nil (varanus niloticusNile monitor), 1 ind. juvénile [piste-digue du Lampsar]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues