" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 27 décembre 2013

27, huit espèces de rapaces dans la plaine alluviale du Sénégal

2013 12 27 8h55 dans la brume d'harmattan, jeune balbuzard pêcheur se posant dans la plaine du fleuve pour déguster son petit déjeuner de poisson...
/ Photo par Frédéric Bacuez

* Plaine alluviale du fleuve Sénégal, plaine de Biffeche -

6h40-16h-
A pied.
Temps: 18° au petit matin; léger harmattan nappant le ciel bleu de ses 'particules fines'; soleil vif et picotant après 11h

Un petit tour dans la plaine alluviale, entre la digue et le fleuve, là où Ornithondar avait observé, l'hiver dernier, un insolite busard cendré mélanique (Voir ICI sur Ornithondar). Petit tour car la plaine qui borde le fleuve fait 26 kilomètres de long, coté sénégalais, depuis la pointe Thiolet au sud - à la confluence du Lampsar et du Sénégal-, jusqu'au barrage de Diama au nord, et de deux à cinq kilomètres de large, des berges fluviales aux digues de protection et à la route goudronnée qui monte vers la frontière mauritanienne, au même village de Diama. Petit tour encore car malgré sa platitude, cette plaine n'est pas confortable (sic) à traverser, jusqu'en janvier veinée de multiples sillons humides et de tannes de vase limoneuse qui colle bien aux chaussures... Ici ce sont les massettes qui empêchent d'y voir loin, là ce sont les herbes qui craquent sous les pieds et soulèvent cette poussière au fumet si particulier; partout en cette période, le limon craque et se fissure en séchant; il se retourne et roule au passage des bovidés qui parcourent la plaine, inventant de solides mottes et de redoutables pièges pour les talons d'Hommes... Dans cette plaine, les distances sont trompeuses, les horizons souvent troublés par les brumes des entrées maritimes noctambules, en certaines saisons, ou par les particules sablonneuses charriées par l'harmattan, six mois durant. Petit tour enfin car si l'aube y est souvent fraîche en hiver, le soleil devient implacable dès le milieu de la matinée: l'ombre y est toujours étriquée, de plus en plus rare au fur et à mesure que les bûcherons tronçonnent ici un acacia solitaire, là un vénérable tamarix senegalensis, sans jamais donner à l'arbre une quelconque chance de survivre à ces tortures inconscientes...

Ci-dessous: 2013 12 27, dans la plaine alluviale du Sénégal en saison sèche... / Photos par Frédéric Bacuez




26 kilomètres de plaine alluviale 'inutile' (sic)

L'intérêt de ces vingt-six kilomètres de plaine alluviale est double:
  • c'est l'ultime portion des rives fluviales qui n'a pas (encore) été 'transformée' par les Hommes - mais ce ne sont plus les convoitises qui leur manquent, en ces temps de cupididé et d'appropriation des terres... Alors que des cours d'eau lointains mais cousins ont été domptés (on pense au Rhône, en France; et au Nil, de l'Ethiopie à l'Egypte), souvent pour le pire mais toujours au nom du sacro-saint 'développement matériel', on a là un bout de fleuve en son régime deltaïque épargné (sur le papier) de toute modification économique voulue par des Hommes en embuscade derrière leurs beaux slogans prétendument 'progressistes'. Au sud du barrage de Diama, les berges et la plaine voisine sont encore soumises aux caprices du fleuve, aux remontées salines de la saison sèche, à la crue limoneuse (bien que régentée par Diama) après la saison pluvieuse. Les eaux tantôt saumâtres tantôt douces permettent aux pirogues des villages riverains (Bango, Thiong, Dios/Diawas, Biret, Diama) de perpétuer une pêche traditionnelle qui n'abandonne pas le fleuve aux seules mains des contrebandiers des deux berges - même si les uns et les autres, qui ont des parents sur chaque rivage, peuvent exercer les deux 'professions'... Dans la plaine, la richesse du tapis herbacé, de saison en saison regénéré par le 'retour' du cycle humide trentenaire, permet un élevage extensif qui fait des bovins du fleuve les moins faméliques du Sahel !...
  • c'est ensuite un biotope indispensable à la survie de quelques espèces, végétales comme animales, afrotropicales et paléarctiques. Certes la faune qui fréquente exclusivement la plaine n'est pas d'une grande diversité mais il se trouve que sans cette même plaine apparemment uniforme et 'inutile', certaines espèces verraient leur avenir dangereusement compromis par l'aménagement, local ou exogène, et toutes les modifications qui vont avec, d'un complexe et fragile système dont on ne mesure toujours pas, trente ans après de premiers dégâts irréversibles 'réalisés' en amont du fleuve, combien il est, ensuite, difficile de le(s) réparer... Les strates herbacées de la plaine font le refuge d'espèces inféodées à ce type d'habitat, en voie de disparition accéléré partout ailleurs: c'est ici qu'on aura loisir d'observer de nombreux petits oiseaux granivores comme le bengali zébré (sporaeginthus subflavus) et l'astrid-caille à face noire (ortygospiza atricollis), dont je n'ai jamais vu ailleurs dans la région d'aussi beaux effectifs: signe que les graminées de la plaine sont d'une richesse exceptionnelle ! C'est ici que de nombreux oiseaux font halte au cours de leur migration postnuptiale, dans les herbiers et les mares temporaires: limicoles, échassiers divers, mais surtout des passereaux qui font ici une halte impérative après la traversée du Sahara, trouvant d'août à décembre un gîte et un couvert saisonniers brefs mais enrichis par la mousson... Les paludicoles y sont alors d'un intérêt ornithologique exceptionnel: gorgebleues (luscinia svecica), phragmites (acrocephalus schoenobaenus), rousserolles (acrocephalus scirpaceus et arundinaceus), locustelles (locustella naevia et luscinioides). Certains ardéidés migrateurs liés aux roselières ne sont pas en reste: c'est le cas du blongios nain (ixobrychus minutus). Avec l'assèchement de la plaine, à partir de décembre, ce sont les bergeronnettes printanières (motacilla flava), les hirondelles de rivage (riparia riparia), les traquets motteux (oenanthe oenanthe) et les pies-grièches (lanius senator et quelques meridionalis) qui prennent possession des grands espaces plus dénudés. Deux espèces phares de la biodiversité européenne viennent ici trouver un havre hivernal décisif pour leur destinée: le balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey) et la cigogne noire (ciconia nigra, black stork), deux emblèmes et deux réussites de la protection de la biodiversité menacée. Pour ces deux espèces qui nous arrivent essentiellement d'Allemagne et de Grande-Bretagne, leur avenir serait évidemment compromis si d'aventure les plaines alluviales étaient transformées en déserts de biodiversité, en rizières ou en champs de butternuts dédiés à la seule exportation vers l'Angleterre... Ou pire, bientôt, si ces plaines basses devenaient le réceptacle de tous les produits chimiques allègrement déversés sur les casiers, les serres hors-sol ou les pivots de maïs doux et douchés, au seuil du Sahara, comme si nous étions en plein Chichester ! Ornithondar reviendra sur ce qui se fait ou se trame déjà contre la plaine alluviale et son pourtour...

Ci-dessous: 2013 12 27 10h15, trois cigognes noires au-dessus de la plaine alluviale du Sénégal / Photos par Frédéric Bacuez



Du balbuzard pêcheur au busard cendré, du faucon lanier à l'élanion blanc !

Dans la plaine alluviale, plusieurs espèces de rapaces profitent des horizons dégagés pour chasser, se reposer ou s'installer à table... Les busards hivernants (circus pygargus et aeruginosus, parfois macrourus) y sont les plus nombreux, et le plus fréquemment observés, chassant avec légèreté au ras des herbes les petits rongeurs imprudents (notamment arvicanthis niloticus). Aujourd'hui, Ornithondar dénombre pas moins de 8 espèces de rapaces dans la plaine ou à la verticale de ses espaces sans borne: balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, cf. photo en haut de notule), pygargue vocifère (haliaeetus vocifer), élanion blanc (elanus caeruleus caeruleus, cf. photo ci-dessous à d.), milan noir (milvus migrans migrans), milan parasite (milvus parasitus), busard cendré (circus pygargus, cf. photo ci-dessous à g.), busard des roseaux (circus aeruginosus), faucon crécerelle (falco tinnunculus tinnunculus), faucon lanier (falco biarmicus 2 ssp.). Ornithondar pourrait ajouter à cette liste 3 autres espèces: busard pâle (circus macrourus), circaète Jean-Le-Blanc (circaetus gallicus), et faucon pèlerin (falco peregrinus) - soit onze espèces de rapaces (trois résidents, huit hivernants dont une espèce inscrite à la Liste rouge de l'UICN des oiseaux en voie de disparition, le busard pâle, dans la catégorie Near Threatened/NT) !

Ci-dessous: 2013 12 27 matin au-dessus de la plaine alluviale du Sénégal, en saison sèche...
A g., busard cendré, mâle adulte - A d., élanion blanc, adulte / Photos par Frédéric Bacuez



OISEAUX / 64 espèces 'cochées' - dont 47 sp. dans la plaine alluviale stricto sensu
REPTILES / 1 espèce vue
AUTRES / 4 espèces vues

Vu:
  1. Pélican blanc (pelecanus onocrotalusgreat white pelican), 6 ind. à la verticale du fleuve + 1 ind. par-dessus la plaine [>E] + 2 ind. en vol passant + 5 ind. en altitude avec des martinets des maisons et enfin 22 ind. cerclant à la verticale avant de fondre sur Taba Ahmetou + vol de 213 ind. cerclant NE>SO au loin vers Mboubeune de ind. (12h50)
  2. Héron garde-boeufs (bubulcus ibiscattle egret), quelques ind., toujours avec les bovins
  3. Aigrette des récifs (egretta gulariswestern reef egret), quelques ind. dans les derniers bas-fonds encore en eau
  4. Aigrette garzette (egretta garzetta, little egret), idem que gularis
  5. Héron cendré (ardea cinereagrey heron), 2 ind. se suivant au petit matin + de temps à autre ind. passant en altitude
  6. Cigogne noire (ciconia nigra, black stork), 3 ind. cherchant à se poser dans un coin habituel de la plaine (10h20)... Je suis repéré, elles cerclent vers les rives mauritaniennes (cf. photos ci-dessus)...
  7. Spatule blanche (platalea leucorodia ssp. leucorodiaeurasian spoonbill), au loin quelques ind. en vol passant et 16 ind. en vol SE>NO
  8. Balbuzard pêcheur (pandion haliaetusosprey), plusieurs ind. pêchant au matin bonne heure au-dessus du fleuve et 3 ind. au repos - un ind. sur palétuviers, deux ind. au sol (cf. photo en haut de notule)
  9. Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle), 3 ind. adultes 'se saluent' (cc + 1) à la verticale de la plaine avec force vociférations (11h45), rejoints par des milans parasites en altitude + 2 ind. vociférant en se croisant au-dessus de la plaine (~12h10)
  10. Elanion blanc (elanus caeruleus ssp. caeruleus, black-shouldered kite), 1 ind. adulte cercle puis s'éloigne vers les rives mauritaniennes du fleuve (cf. photo ci-dessus)
  11. Milan noir (milvus migrans migrans, black kite), 1 ind. cercle bas et lève un héron cendré
  12. Milan parasite (à bec jaune, milvus parasitus, yellow-billed kite), jusqu'à 7 ind. ensemble [parages du camp saisonnier des pêcheurs]
  13. Busard cendré (circus pygargus, Montagu's harrier, cf. photo ci-dessus), 3 ind. chassant régulièrement ensemble
  14. Busard des roseaux (circus aeruginosuswestern marsh harrier), 1 ind. [plaine alluviale] + 1 ind. [marais du Lampsar]
  15. Faucon crécerelle (falco tinnunculus ssp. tinnunculuscommon kestrel), 2 ind., mâle et femelle - le mâle est posé au sol à proximité d'un lanier en train de dépecer sa proie !
  16. Faucon lanier (falco biarmicus ssp. ?, lanner falcon), 1 ind. juvénile dépeçant sa proie, au sol de la plaine nue {trop à découvert pour être approché et photographié, observé à la longue-vue}, à proximité d'un faucon crécerelle, de deux balbuzards pêcheurs et deux hérons cendrés également au sol
  17. Grue couronnée noire (balearica pavonina ssp. pavonina, west african black-crowned crane), 1 ind. trompettant venant boire au petit bolong proche du fleuve et en repart à 12h05 toujours en klaxonnant (cf. photo ci-après)...
  18. Courvite de Temminck (cursorius temminckii, Temminck's courser), 1 ind. en vol chantant S>N, assez haut - le ventre noir et le bas-ventre blanc immanquables, cependant, même de loin ! 
  19. Glaréole à collier (glareola pratincola, collared pratincole), 1 seul ind. (premier de saison) volant au milieu des hirondelles de rivage (~midi)
  20. Bécasseau minute (calidris minuta, little stint), groupe de 11 ind. - dont un ind. à la patte cassée-, en compagnie d'un chevalier guignette, de moinelettes et de bergeronnettes printanières [bas-fond dégagé de bolong en cours d'assèchement saisonnier]
  21. Chevalier aboyeur (tringa nebulariacommon greenshank)
  22. Chevalier culblanc (tringa ochropusgreen sandpiper)
  23. Chevalier sylvain (tringa glareolawood sandpiper)
  24. Chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper), 2 ind. [bas-fond humide de la plaine] + 1 ind. [ripisylve marécageuse de la digue]
  25. Bécassine sourde (gallinago minima, jack snipe), 1 ind. levé dans une 'éclaircie' de la typhaie ayant envahi un petit marigot alluvial
  26. Sterne hansel (gelochelidon niloticagull-billed tern), 4 ind. chassant en vol passant
  27. Tourterelle masquée (oena capensisNamaqua dove), la seule présente dans la plaine alluviale et herbeuse stricto sensu
  28. Coucal du Sénégal (centropus senegalensisSenegal coucal), 1 ind. [en lisière boisée de plaine] + 1+ ind. [digues]
  29. Martinet des maisons (apus affinis, little swift), d'abord 1 ind. chassant bas avec des hirondelles de rivage puis groupe d'altitude avec les milans parasites
  30. Guêpier de Perse (merops persicus ssp. chrysocercus, blue-cheeked bee-eater), plus entendu que vu
  31. Rollier d'Abyssinie (coracias abyssinicus, abyssinian roller), 1 [plaine] + 1 ind. [digue]
  32. Cochevis huppé (galerida cristata ssp. senegallensiscrested lark)
  33. Moinelette à oreillons blancs (eremopterix leucotis, chestnut-backed sparrow lark), (de plus en plus) nombreuses - dont mâle transportant des matériaux (brindilles et brins d'herbes sèches) de nidification
  34. Hirondelle de rivage (riparia ripariacommon sand martin), chassent quasi en permanence au-dessus de la plaine herbeuse
  35. Bergeronnette printanière (motacilla flavayellow wagtail), quelques ind. seulement
  36. Pipit sp. indéterminée (anthus sp., pipit sp.), 4 ind. en vol passant
  37. Traquet motteux (oenanthe oenanthenorthern wheatear), 2 ind.
  38. Fauvette passerinette (sylvia cantillanssubalpine warbler), dont mâle chassant activement dans les tamarix senegalensis en fleurs
  39. Cisticole des joncs (cisticola juncidis, zitting cisticola)
  40. Prinia modeste (prinia subflava, tawny-flanked prinia)
  41. Pie-grièche à tête rousse (lanius senatorwoodchat shrike), 4+ ind.
  42. Moineau doré (passer luteus, Sudan golden sparrow), quelques petites bandes en vol passant, dont un vol de 10 ind. comprenant deux mâles (ad. et subadulte)
  43. Tisserin à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. capitalisblack-headed weaver
  44. Travailleur à bec rouge (quelea queleared-billed quelea), dont un regroupement matinal dans les herbes de 1500+ ind.
  45. Astrild-caille à face noire (ortygospiza atricollis, black-faced quailfinch), dont une famille de 7 ind. (mâle, femelle et cinq juvéniles), bien observée au sol
  46. Bengali zébré (sporaeginthus subflavus, zebra waxbill), petits groupes à l'envol des herbes ici et là
  47. Capucin bec-d'argent (euodice cantans, african silverbill), envol de ~6 à 8 ind. [pas très loin des arbres riverains du fleuve]

Ci-dessus: 2013 12 27 midi dans la plaine alluviale du Sénégal, grue couronnée noire revenant de l'abreuvoir et trompettant en vol
/ Photo par Frédéric Bacuez
Ci-dessus: 2013 12 27, la plaine alluviale du Sénégal en saison sèche / Photo par Frédéric Bacuez

AILLEURS (ripisylve de digue et marais du Lampsar): 
  • Bihoreau gris (nycticorax nycticoraxblack-crowned night heron), 1 ind. en vol à l'aurore
  • Crabier chevelu (ardeola ralloidessquacco heron)
  • Echasse blanche (himantopus himantopusblack-winged stilt), quelques ind. ici et là dans le marais en cours d'inondation [Lampsar 'doux']
  • Oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensisSenegal thick-knee), 4 ind. sur la piste-digue au point du jour
  • Vanneau éperonné (vanellus spinosusspur-winged lapwing)
  • Tourterelle pleureuse (streptopelia decipiensafrican mourning dove)
  • Engoulevent à longue queue (caprimulgus climacuruslong-tailed nightjar), 4 ind.
  • Martin-chasseur à tête grise (halcyon leucocephagrey-headed kingfisher), 1 ind. [marais en lieu et place d'une ancienne décharge, Lampsar 'doux']
  • Alcyon pie (ceryle rudispied kingfisher)
  • Guêpier nain (merops pusilluslittle bee-eater)
  • Bergeronnette grise (motacilla albawhite wagtail), 2 ind. [sur la digue bangotine]
  • Bergeronnette ibérique (motacilla iberiae, spanish wagtail), 1 ind. [marais du Lampsar en cours d'inondation]
  • Gorgebleue à miroir ssp. cyanecula (luscinia svecica ssp. cyanecula, bluethroat), 1 mâle, aux dessins du poitrail parfaits, splendides, observé pendant quelques secondes à découvert [marais du Lampsar 'doux' sur le site d'une ancienne décharge] (voir ICI sur Ornithondar
  • Rougequeue à front blanc (phoenicurus phoenicurus, common redstart), 1 ind. mâle en plumage internuptial [au seuil de la digue des deux Lampsar]
  • Phragmite des joncs (acrocephalus schoenobaenus, sedge warbler), plus entendu que vu [tamarix riverains des marais du Lampsar d'eau douce]
  • Pouillot véloce (phylloscopus collybitacommon chiffchaff)
  • Amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch), cc.
Entendu: Pygargue vocifère (haliaeetus vocifer), dès les toutes premières lueurs de l'aube Chouette effraie (tyto alba ssp. affinis, barn owl), 1 ind. chuintant aux toutes premières lueurs de l'aube [mangroves de Thiolet/Khayga] /

AUTRES:

Varan du Nil (varanus niloticusNile monitor), entendu mais vu 2 ind. [marais de Lampsar] - dont ind. adulte nageant près des herbiers [du Lampsar 'doux'] /
Cadavres-carapaces de Callinectes bleues (callinecte sapidusblue crab) /
Petit monarque d'Afrique / Odonates sp. /
Poisson sp. indéterminée /

Ci-dessous: 2013 12 27, saison sèche dans la plaine alluviale du Sénégal  
/ Photos par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues