" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 14 novembre 2013

14, Toddé: une outarde de Denham - le grand oiseau le plus rare d'Afrique de l'Ouest !

2013 11 14 15h30, une outarde de Denham mâle au-dessus des cordons dunaires à euphorbes de Toddé / Photo par Frédéric Bacuez

* Zone de Toddé (aire communautaire des Trois-Marigots) -

APREM'-
Après avoir quitté l'ombre précaire de notre acacia - sous lequel l'équipe d'Ornithondar s'est réfugiée durant les deux heures les plus caniculaires de l'après-midi-, à quinze heures nous levons une outarde de Denham (neotis denhami, Denham's bustard). Celle-ci décolle lourdement de la dune à euphorbes pour descendre d'abord vers le marais enchâssé entre les deux cordons puis, une fois de plus fuyant à distance, vers les terres asséchées prises entre les bras du marais qui s'étale plus bas. C'est un mâle, encore plus grand et lourd que la femelle, qui ouvre largement le bec dans sa fuite: au sol l'énorme oiseau se déplace pendant quelques instants, le cou bien dressé, avant d'être à nouveau dérangé, cette fois par l'envol de deux grues couronnées noires (balearica pavonina ssp. pavonina, western black-crowned crane) qui passent à basse altitude, tout près. L'outarde redécolle, en direction de la steppe qui suit l'ultime cordon de Toddé; bref arrêt car un homme marche dans la plaine et notre farouche volatile reprend les airs, ouf ! vers l'aval de l'étale aquatique, plus tranquille.

Nota 1: l'aire communautaire des Trois-Marigots est l'un des derniers sites du Sahel sénégalais où l'outarde de Denham a été observée ces dernières années. L'espèce ne niche plus au Sénégal et elle est partout au seuil de l'extinction à l'ouest du Niger. Cependant, des individus erratiques sont toujours notés dans la bande sahélo-soudanienne au moment de la remontée pluvieuse du Front intertropical (FIT) vers les marges sahariennes: au Sénégal, l'outarde de Denham a été notée du sud-est (du Niokolo Koba aux frontières guinéenne et malienne), des alentours du fleuve Gambie, ainsi que de la région du lac de Guiers (in 'Birds of Senegal and The Gambia', Nik Borrow et Ron Demey, 2011). Mais c'est sur les cordons dunaires des Trois-Marigots, au couvert herbacé et arboré relativement épargné, avec de nombreux buissons d'euphorbes, que les principales observations de cette grande outarde se font désormais, épisodiquement. C'est en fin de mousson qu'y apparaissent quelques oiseaux solitaires, notamment d'octobre à décembre lorsque la brousse, et ses marais au creux des cordons dunaires, ne sont pas encore à nu et asséchés. C'est encore aux Trois-Marigots qu'on aura le plus de chance de rencontrer d'autres espèces d'otididés - comme l'outarde de Savile (lophotis savilei) et parfois l'outarde du Sénégal (lissotis melanogaster), voire l'outarde arabe (ardeotis arabs)*.

* Lire sur OrnithondarUne outarde de Savile - et des outardes au Sénégal


Ci-dessus: 2013 11 14 15h aux marais de Toddé,
deux grands oiseaux devenus des plus rares en Afrique occidentale:
outarde de Denham (NT/Near Threatened sur la Liste Rouge de l'UICN) levée par deux grues couronnées noires (VU/Vulnerable sur la Liste Rouge de l'UICN)
/ Photos par Frédéric Bacuez

Nota 2: l'outarde de Denham est en déclin dans toute son aire de distribution, du Sénégal (à l'ouest) à l'Ethiopie (à l'est) et à l'Afrique du Sud. Dans ce qui fut son bastion, le Kenya, on ne compte aujourd'hui que 300 oiseaux tandis que le Transvaal austral n'en accueillerait guère plus... Si les chaos centrafricain  ne laisse rien présager de bon pour une population de ces outardes qui y était relativement abondante, de récentes investigations au Tchad redonnent quelques maigres espoirs pour la survie de ce splendide échassier des steppes herbeuses de l'Afrique 'éternelle'... En septembre 2011, Wacher et al. ont dénombré dans le Wadi Rimé-Wadi Achim pas moins de 400 oiseaux sur seulement 6% de cette immense et peu connue réserve cynégétique, laissant penser que 1500 à 2000 outardes de Denham peuvent fréquenter le site en fin de saison des pluies, en provenance de Centrafrique et du Soudan. C'est à l'ouest - de Niamey à Dakar- et au sud du Niger - le pire pays de la région pour les oiseaux, j'ai nommé le Nigeria !- que la situation est catastrophique, pour l'outarde de Denham comme pour la plupart des grands oiseaux afrotropicaux (échassiers, aigles, vautours). Au braconnage et à la chasse intense dont toutes les espèces d'outardes ont été et continuent d'être les victimes s'ajoutent désormais les conséquences visibles d'une démographie humaine totalement incontrôlée - et dont il ne faut jamais parler: en dehors de trois ou quatre réserves qui-ne-sont-pas que-sur-papier et de deux à quatre parcs nationaux (presque) dignes de ce nom*, l'Afrique de l'Ouest est partout devenue une infinie campagne à l'agriculture archaïque dévoreuse de terres et, après vingt-ans de reprise pluviale, un parc à bétail pléthorique, bien peu rentable quoique destructeur du couvert végétal. Depuis 2004, l'outarde de Denham est inscrite à la fameuse Liste Rouge de l'UICN des espèces en voie de disparition, dans la catégorie 'Near Threatened/Bientôt Menacé': comme pour d'autres outardes sahéliennes (dont ardeotis arabs) et sahariennes, comme pour les vautours (6 espèces en danger), le bateleur des savanes, le circaète de Beaudouin et les grands aigles, le messager serpentaire et la grue couronnée, Ornithondar ne donne pas cher de ces plumes en Afrique occidentale dans les années qui viennent...

* Pour la faune en général: PN de la Pendjari (Bénin) et réserves cynégétiques adjacentes (Burkina Faso) / PN du W  (Niger) et RT de Termit (Niger) / Ranch de Nazinga (Burkina Faso) / 
Pour les oiseaux: PN du Djoudj et du Diawling (Sénégal-Mauritanie) / PN du Banc d'Arguin (Mauritanie) /


" Hunting is the primary cause of declines across the Sahel (Newby 1990) and throughout West Africa (Turner and Goriup 1989, Collar 1996, P. Hall in litt. 1999) "
- In The UICN Red List of Threatened Species

Ci-dessous: 2013 11 12 15h, outarde de Denham (mâle) levée par Ornithondar dans la brousse de Toddé et distribution africaine (en jaune, présence reproductive; en vert, erratisme saisonnier uniquement) / Carte UICN et photo par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues