" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 17 février 2013

17, record battu: 600 pélicans blancs dans le ciel du fleuve

2013 02 17 midi. Dans le lointain ndar ndar, des pélicans blancs cerclent au-dessus du bas-delta en compagnie d'un pygargue vocifère
/ Photo par Frédéric Bacuez

* Fleuve Sénégal, entre la pointe Thiolet et Diawas -

C'est un nombre record de pélicans blancs (pelecanus onocrotalus, great white pelican) qui cerclent aujourd'hui au-dessus du fleuve Sénégal et de ses rives adjacentes du bas-delta: compté pas moins de 600 individus (Voir ICI sur Ornithondar), tout particulièrement à l'heure du zénith (cf. photo ci-dessus) quand les thermiques sont favorables aux longues spirales ascensionnelles des grands palmipèdes, parfois rejoints par les balbuzards pêcheurs (pandion haliaetus, osprey) et les pygargues vocifères (haliaeetus vocifer, african fish eagle). Si en moyenne ~700 pélicans non reproducteurs stationnent à l'année autour de Saint-Louis, du Gandiolais au sud à la plaine de Biffeche au nord, ces effectifs sont généralement renforcés dès la mi-février par les pélicans nidificateurs du Djoudj (Sénégal) ou du Diawling (Mauritanie) dès lors que leurs rejetons de l'année sont en mesure de voler au moins sur la soixantaine de kilomètres qui leur faut parcourir pour estiver sur les lagons de Saint-Louis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues