" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 29 décembre 2011

29-31, un chevalier aboyeur pêche sur une seule patte !


Ci-dessus: 2011 12 31 matin, le chevalier aboyeur-à-une-patte sautille sur la berge de Keur Lampsar (en bas de la photo à d.)
/ Photo par Frédéric Bacuez

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -


Depuis le 29 décembre au soir (obs. à 18h30), un chevalier aboyeur (tringa nebularia, common greenshank) sur une seule patte valide, vient se nourrir sur la berge de Keur Lampsar, à marée basse. Le limicole sautille sur une patte mais n'en continue pas moins de pêcher comme le font tous les chevaliers aboyeurs, avançant corps tendu, tête baissée, patte légèrement fléchie, le bec comme une épuisette raclant le fond de l'eau juste en limite du rivage. Tout de même handicapé, l'échassier unijambiste bascule régulièrement de trop et pique de la tête dans l'eau: c'est à ce moment que l'on peut voir que sa deuxième patte existe toujours, totalement rentrée sous le ventre et se dépliant alors, à peine et mécaniquement pour contrebalancer, souvent en vain. C'est avec les ailes ouvertes que le courageux arrive à chaque fois à se redresser, avant de poursuivre sa pêche miraculeuse (cf. photos ci-dessous). Bonne chance, l'oiseau !


Ci-dessus et dessous: 2011 12 29 18h30, guignette et chevalier aboyeur handicapé sur la berge bangotine de Keur Lampsar
/ Photos par Frédéric Bacuez


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues