" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mercredi 12 octobre 2011

12, la couleuvre 'gobe' un souïmanga... qu'un chat lui vole !

* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

MATIN-

11h15, dans le jardin de Keur Lampsar: ramdam de moineaux, tisserins, bulbuls et souïmangas près d'une haie fleurie: je vois un chat 'ramper' vers la ronde d'oiseaux surexcités; je me précipite sur les lieux: ô surprise, un psammophis venait d'attraper un souïmanga à longue queue, un jeune mâle immature ! Notre 'colibri africain' butinait sans doute près de la fine couleuvre à l'affût, immobile dans la haie. A mon arrivée, le psammophis (pas eu le temps d'identifier l'espèce, mais le serpent était particulièrement fin, de taille encore modeste*) lâche la prise, que je récupère aussitôt car le félin avait lui-aussi bondi pour déloger la petite proie de la gueule du serpent ! Le souïmanga était déjà mort, de crise cardiaque.

Ci-dessus: psammophis elegans d'élevage dévorant un souriceau / Photo DR

* Un psalmophile élégant (psammophis elegans, elegant sand racer/snake) ou une couleuvre sifflante des sables africaine (psammophis sibilans, african beauty snake); peu vraisemblable: une couleuvre du Soudan (psammophis sudanensis).
Voir aussi: http://ornithondar.blogspot.com/2010/10/29-un-psammophis-elegans-de-plus-de-2m.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues